[POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

[POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Anaya Septim le Dim 14 Jan - 19:02

Anaya s'éveilla encore d'un coup, et se redressa violemment, comme un diable bondissant hors de sa boîte. Son cœur battait la chamade. Autour d'elle des respirations calmes, apaisées. Elle s’efforça de respirer à fond le plus silencieusement possible: encore un cauchemar, mais plus net, où son père lui arrachait un morceau d'elle même (elle ne savait plus lequel... ça changeait chaque nuit... et d'habitude elle ne voyait pas son bourreau). Elle était en sueur et espéra ne pas avoir crié dans son sommeil (hum... un oreiller gisait non loin de son lit donc parions que si, un de ses camardes excédé avait voulu la faire taire en lui jetant le projectile sans doute). Elle était couverte de sueur. Elle regarda son réveil: elle avait largement le temps pour une bonne douche avant le premier cours.

Le plus discrètement possible, elle sortit ses vêtements du jour: culotte aux couleurs de sa maison avec l'adorable mascotte sur les fesses (trouvée dans le tas de vêtements que les elfes de maison avaient mis à disposition), idem pour la cravate et la cape de la maison, ainsi que des chaussettes rayées jaune et noires. Soutif de sport (parfois elle ne mettait rien), jean délavé, Converses blanches et t shirt de geekette moldue bleu nuit clamant "Keep calm and call the Doctor". ça faisait décalé avec la cravate, mais elle s'en contrefichait: elle et la mode... et elle prit sa baguette, évidemment: elle ne la quittait plus comme elle l'avait promis à Miss Parker.

Après une douche revigorante, elle se prépara devant le miroir, soupirant devant son nez trop long, sa poitrine trop menue, ces cheveux raides à pleurer... Tiens ça elle pouvait peut être y faire quelque chose... elle enfila ses sous-vêtements et son t shirt et après avoir vérifié que tout le monde dormait encore, Anaya s'attaqua à ses cheveux avec des bigoudis, espérant avoir un résultat ondulé comme ceux de Sheeris. Arrivée à la moitié, elle en avait déjà marre et commençait à les défaire... quand elle se rendit compte que sa baguette avait disparue!



"B****! Elle est où!?". Un petit couinement ravi retentit près de la porte: "Hermine...Rends moi ça, aller, viens là..." elle s'approcha à quatre pattes, le popotin en l'air, et tendit la main vers son amie. La Poufsouffle n'apprécia pas du tout la lueur dans le regard de sa comparse poilue: "Hermine non tu va pas...". Si. Hermine partit d'un coup, à fond sur ses petites pattes qui glissaient sur le sol. Anaya se lança à sa poursuite en lui hurlant après "HERMIIIIINE! REVIENT TOUT DE SUITE! RENDS MOI CA! SALETE!!!!".

Elles dévalèrent l'escalier, firent une cavalcade à travers la cuisine (ce qui valu un cognage de doigts de pied et une bordée de jurons de la part de la rouquine, et une chaise qui se retrouva les quatre fers en l'air). Hermine lui jetait des coups d’œils et ralentissait même pour ne pas trop la semer... "Mais elle se fou de moi en plus!" "HERMINE si je t’attrape je TE JURE QUE..." La bestiole avait remis les gazs et montait comme une fusée les escaliers. Anaya la suivit et la vit entrer par l'interstice de la première porte entrouverte du palier. Elle entra en hurlant "HAHA JE T AI COINC...ééée???"



Le son s'étrangla dans sa gorge: elle n'était pas du tout mais alors là DU TOUT dans l'aile des filles... et le spectacle sous ses yeux lui avait coupé le souffle et déconnecté le cerveau...


Dernière édition par Anaya Septim le Lun 29 Jan - 9:43, édité 1 fois
avatar
Anaya Septim

Messages : 714
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Coup du Sort le Lun 15 Jan - 16:43

Hermine avait pris un malin plaisir à faire cavaler sa maîtresse. Et l'avait entrainé jusqu'au dortoir des garçons.

Elle vit un premier lit dont les rideaux étaient fermés et sauta à l'intérieur.

Manque de peau pour l'hermine la personne qui s'y trouvait n'était autre qu'Owen qui ne pouvait supporter les rongeurs...
avatar
Coup du Sort

Messages : 104

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Owen Duncan Cooper le Lun 15 Jan - 18:43

Owen avait encore eu du mal à dormir cette nuit. Il n'était pas habitué à dormir avec autant de monde ni à entendre autant de souffles différents. Heureusement son voisin de lit ne ronflait pas mais il avait grogné. Surement parce qu'Owen n'arrêtait pas de se retourner dans son lit.

Il avait fini par se lever et s'était rendu dans la cuisine ou il avait grignoté et parcouru sa playlist sur son mp3. Il se décida à monter se coucher quand il faillit s'endormir sur la table de la cuisine vers 2heures du matin.

En se recouchant il tira les rideaux et jeta son tshirt en boule au bout du lit. Il avait chaud et décida de dormir au dessus des couvertures en jogging. Il s'endormit dès la tête posée sur l'oreiller.

Alors qu'il dormait bien il entendit crier. Il chopa son oreiller et le mit sur ses oreilles en grognant.

Mais faites la taire....

Soudain il sentit un truc poilu sur ses jambes. Il se dit d'abord que c'était Bounty mais c'était trop petit. Il souleva l'oreiller et vit l'horrible bestiole d'Anaya...

Non d'un scrutapétard!! Fiche moi le camps. Comme elle ne bougeait pas Owen l'attrapa et sortit du lit en ouvrant les rideaux . L'hermine se débatait . Il finit par la lancer sur le lit droit devant lui. Mais c'est quoi ce truc . Pardon ! il se rendit compte qu'il y avait quelqu'un d'aussi endormi que lui dans le lit d'à côté.

Il regarda l'heure. À peine 7 heure... Il se tourna vers la porte... Anaya! Bordel t'as vu l'heure.... imIl était maintenant réveillé une heure avant son réveil... trop énervé pour se rendormir. Il se dirigea vers son armoire et sortit de quoi s'habiller et se laver. Il passa devant Anaya l'oeil noor et se dirigea vers les douches communes...
avatar
Owen Duncan Cooper

Messages : 287
Emploi : dormir, musique, filles, manger
Localisation : Poudlard (contraint et forcé)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Anaya Septim le Lun 15 Jan - 20:05



Halala quelle partie de rigolade! Anaya avait joué avec elle en hurlant sa joie en la poursuivant! Hermine avait cru trouver refuge auprès de "Monsieur Musc" qu'elle appréciait... mais celui-ci l'avait jeté comme une vieille chaussette!!! Il l'avait même jetée au sens littéral du terme! Elle regarda son nouveau compagnon de lit qui l'observait, apparemment pas bien réveillé. Elle jeta un œil à sa maîtresse: visiblement le 'mâle musqué' l'avait paralysée. "Ouahou quel pouvoir!".

Eh mais... où était son butin? Ah flûte nom d'un petit cafard! Le jeu serait fini si sa maîtresse le trouvait avant elle! Hermine se jeta au sol et rampa sous le lit d'Owen à la recherche du bout de bois auquel Anaya tenait visiblement tant...


Dernière édition par Anaya Septim le Jeu 18 Jan - 14:10, édité 2 fois
avatar
Anaya Septim

Messages : 714
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Anaya Septim le Lun 15 Jan - 20:10

Anaya resta paralysée un moment: Owen était était... torse nu et... et... oui mais là c'était pas le problème! Il lui en voulait A MORT!!! Elle s'était déjà fait 2 ennemis chez les serpentards, pas la peine d'en avoir un dans sa propre maison! En plus elle l'aimait bien... et... oh mais ce torse... ce ... "ANAYA APPELLE LA TERRE HE HO"!

Elle s'arracha à son fantasme sa stupeur quand elle vit Hermine se jeter sous le lit d'Owen et compris qu'elle avait laissé tombé SA baguette: c'était l'occasion ou jamais! Oubliant qu'elle n'était vêtue que d'un t shirt et d'une culotte, Anaya plongea à 4 pattes pour tenter de trouver la baguette avant son (ex) amie poilue...


Dernière édition par Anaya Septim le Jeu 18 Jan - 14:09, édité 1 fois
avatar
Anaya Septim

Messages : 714
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Dimitri Danilevitch le Jeu 18 Jan - 13:01

Dimitri dormait du sommeil du juste. La journée de la veille l'avait épuisé ! Autant physiquement (des cours agités et quelle idée d'être aller faire le beau dans le parc avec deux musclors !) qu'émotionnellement (son coeur avait fait les montagnes russes sans sa permission). Heureusement pour ses camarades de dortoir, le français ne ronflait pas. Enfin, sauf quand il était enrhumé.
Il avait fermé un pan de rideau, mais pas tous. Pour ne pas avoir l'impression d'étouffer. Il dormait en boxer, sous sa couette aux couleurs jaunes et noirs. Ca lui faisait beaucoup trop penser aux Daltons et il s'était dit qu'il allait devoir revoir la décoration du dortoir. Et puis plus rien, le trou noir.

Mais sa nuité fut de courte durée - selon lui - quand il fut réveillé à grand cris. D'abord, le son lui paraissait lointain. Il grogna. Puis les bruits se firent de plus en plus proches pour carrément se situer dans la chambre. C'était foutu. Dimitri avait le cerveau en marche. Il soupira en tentant d'ouvrir ses yeux collés. Soudain, il entendit Owen hurler et Dimitri sentit un truc lui atterrit dessus. Il ouvrit enfin un oeil pour voir une sorte de furet le regarder avec de grands yeux. Il vit l'animal regarder de gauche à droite pour ensuite foutre le camp. Dimitri se redressa pour voir la bestiole se faufiler sous le lit d'Owen... suivit de près par une fille.
Là, le jeune homme était bien réveillé. Comme tout garçon, il n'était pas insensible aux charmes d'un joli fessier en l'air, sur un corps plutôt harmonieux. Mais Dimitri avait appris, la veille, à connaître la personnalité qui allait avec, et il en avait conclu que c'était quand même donner de la confiture au cochon. Il pesta et se leva.

Hey, j'te ferais remarqué que t'as pas vraiment le droit d'être là. Et en plus... il jeta un coup d'oeil à l'horloge - dieu merci silencieuse - accrochée au mur. qu'il est à peine 7 heures ! Bordel ! J'aurai pu dormir encore une heure facile !

Clairement, il était ronchon et de mauvaise humeur.
avatar
Dimitri Danilevitch

Messages : 217
Emploi : Etre le cerveau du Pack.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Invité le Jeu 18 Jan - 13:31

Les cours de la journée précédente s'était relativement bien dérouler, dans le calme. Mais on disait toujours le calme avant la tempête, non ? L'adolescent s'était fait discret, s'habillant en mode passe-partout. Il avait fait semblant de ne pas remarquer quelques coups d’œil interrogatif dans sa direction. Même sans ses habituelles tenues extravagantes, il avait vite compris qu'il ne pouvait pas se faire si invisible que cela. De ce fait, il avait décidé que dorénavant, il n'allait pas essayer d'être discret. Après tout, il était célèbre, il devait donc s'y faire. Voilà ce qu'il avait pris comme résolution avant de se coucher. Bon, en espérant ne pas se faire tuer !

Cela ne posait pas de problème à Leandro de dormir dans un dortoir, il avait l'habitude de dormir dans un bus lors de ses tournées en compagnie de son groupe ! Le Poufsouffle avait pour seul pyjama un t-shirt multicolore et un boxer aux couleurs de sa maison. Il était tranquillement en train de roupiller sous sa couverture, dans un lit bien confortable. Il était dans une position assez spéciale, complètement de travers, un bras au-dessus de sa tête et l'autre semblait vouloir s'enfuir du lit. Oui, monsieur bougeait beaucoup dans son sommeil, mais au moins, il ne ronflait pas et n'était pas somnambule. Par contre, il n'était pas sourd, alors quand les cris d'une fille avait retenti dans le couloir, se rapprochant dangereusement du dortoir des garçons, Leandro s'était réveiller d'un coup. Enfin, mentalement parlant, il devait encore reconnecter tous ses membres avec son cerveau.

Comme les rideaux de son lit n'étaient pas tiré, il avait pu observer la venu de la demoiselle. Alors comme ça, on venait espionner du côté des mecs ? Bon, il ne pouvait pas la blâmer, lui aussi avait le regard qui dérivait de temps en temps devant les beaux mâles. L'adolescent avait basculé en position assise, suivant du regard une bestiole voler du lit d'un de ses camarades vers un autre lit. Non. Trente secondes. La bestiole ne volait pas, on l'avait jeté ? Aie caramba, on ne devait pas faire ça ! Leandro, complètement réveiller, avait pointé d'un doigt accusateur son camarade de maison qui avait lancé la pauvre bestiole, dont il ignorait le nom. Sa voix assez aiguë avait résonné dans le dortoir.

"- Toi, monsieur qui possède un torse vraiment alléchant, on ne t'a jamais dit que tu ne dois pas t'en prendre à de pauvre petites bêtes sans défense ? Tsss, la prochaine fois, c'est la fessée."

Le ton humoristique du mexicain prouvait que ces propos n'étaient pas à prendre au 1er degré. Bon sauf, pour le torse, il avait vraiment fait un compliment qui sortait du cœur. Pour ce qui était de la maltraitance envers les animaux, Leandro avait pu voir du coin de l’œil que la bestiole s'en sortait, donc pas de quoi en faire un plat en prenant le rôle de "parent". Et donner la fessée à un garçon était quelque chose de très tentant pour l'adolescent. D'ailleurs, il avait l'habitude d'en recevoir de la part de Maximilien quand ce dernier était d'humour taquine, alors en donner pouvait être drôle. Enfin, il devait trouver le bon garçon qui n'allait pas prendre ça comme une attaque.

Leandro était sortis de son lit, se regardant dans son miroir de poche qui était posé sur sa table de nuit. Beurk, ses cheveux blond clair étaient en désordre. Il s'était appliquer à les mettre en place avec son peigne qui était dans un des tiroirs. Oui, il se peignait avant de s'habiller, puis il recommençait après. Pendant ce temps-là, un autre de ses camarades semblait ne pas aimer se faire réveiller plus tôt que prévu. Le regard marron foncé de Leandro s'en était aller vers la demoiselle qui était par terre à quatre pattes. L'adolescent avait fait une grimace digne d'un oscar. Avoir ce genre de vue dès le matin, ce n'était pas top. Leandro avait posé ses affaires à leur place, se dirigeant ensuite vers sa camarade avec sa serviette de bain, jetant un regard qui voulait dire "attention où tu pose tes yeux" en direction de son camarade qui n'était pas insensible aux charmes de la demoiselle. Il s'était, silencieusement posé derrière elle, recouvrant sans plus de cérémonie le postérieur de la jeune fille où l'on voyait sa culotte.

"- Ma puce, on a pas besoin de voir ta jardinière. Tu devrais faire attention, tu imagines si un professeur te remarque en petite tenue dans le dortoir des garçons ? Tu as perdu quelque chose ?"

Leandro se glisse à ses côtés pour regarder sous le lit en espérant trouver quelque chose d'intéressant. Mise à part la bestiole qui avait fait le vole plané, il y avait une baguette. Ah ? L'adolescent s'était relever en quatrième vitesse, grimpant sur le lit de son camarade pour aller de l'autre côté. De là, il avait pu récupérer l'artefact avec plus de facilité, évitant de justesse à ce que la bestiole la chaparde. D'une main délicate, il avait capturé le petit animal dans sa main droite, l'autre tenant la baguette. Leandro s'était rapprocher de la jeune fille en souriant, il avait tendu ses deux mains dans sa direction.

"- Ces deux trucs-là sont a toi, non ? Je suis Leandro Suárez et toi ?"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Anaya Septim le Jeu 18 Jan - 14:19



Hermine était à 2 pattes de saisir la baguette avec ses crocs quand on la tira vers l'arrière "eeeeeehhh! Qui ose me... oh salut!"

Elle couina de ravissement: c'était le garçon qui l'avait défendue contre M.Musc. Il ramassa aussi la baguette de maîtresse et lui tendit les 2 obj... "ehhh mais je suis pas un objet!" Elle couina d'indignation à l'encontre de M.Crête en lui jetant un regard de reproche.

Hermine savait très bien ce qui l'attendait avec Anaya, aussi remonta t'elle agilement le bras du garçon pour se blottir dans le creux entre son cou et son épaule pour lui faire un câlin "Moi je reste avec Crête" gloussa t'elle dans sa langue.
avatar
Anaya Septim

Messages : 714
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Anaya Septim le Jeu 18 Jan - 14:54

"Et de 2!" Anaya se redressa pour regarder Dimitri... et mis sa main devant ses yeux en piquant un fard en apercevant le sous-vêtement de Dimitri. "Mais personne est complètement habillé ici ou quoi???" "Désolée Dimitri pardon, pardon, je trouve ma baguette et je m'en vais." lui répondit t'elle en se remettant à quatre pattes.

Elle sentit qu'on lui posait un truc sur les fesses. Elle retint un petit cri et se redressa d'un coup... pour se rendre compte simultanément qu'elle faisait face à un punk qu'elle n'avait pas remarqué en cours ("comment c'est possible???") et... qu'elle était en culotte jusqu'ici (rougissement niveau 5) quand il lui parla de sa 'jardinière' et qu'elle baissa ses yeux sur la serviette dont il l'avait pudiquement recouverte. Elle fît un nœud grossier pour se faire un pagne, jeta un regard foudroyant en sifflant "T'aurais pu me le dire!" à Dimitri et regarda le poufsouffle inconnu sauter agilement de l'autre côté du lit et se pencher pour saisir Hermine (qui couina sa réprobation) et sa baguette. Il lui tendit et se présenta. Hermine fît un caprice et voulait rester avec Leandro. "Tu m'étonnes!!!" fulmina t'elle intérieurement en regardant Hermine faire sa belle avec un regard noir: elle avait 2 poufsouffles à dos en plus maintenant, génial!!!

Elle récupéra sa baguette, toujours plus rouge qu'une tomate, et se présenta en bredouillant un peu "Heu... Anaya. Anaya Septim, tout court. Je... voulais pas venir dans votre dortoir c'est à cause d'elle là! (*doigt menaçant vers Hermine). Je me préparais et... bref." Elle haussa les épaules, pour se donner une contenance ("Ouais bien sûr avec ta serviette pagne lol!") mais baissa les yeux et tomba pile poil en contact visuel avec le... la... un... 'paquet' moulé dans un boxer (explosion du baromètre de rougissement) "AAaaaHhaaa (*elle se cacha les yeux avec son bras tenant sa baguette) "et heu... si tu pou-pouvais couvrir ton... ta... mettre un... heu... de toute façon je m'en vais. Ravie de t'avoir vu.. enfin heu... rencontré et...et j'adore ta coupe.". A l'aveuglette, elle tendit sa main libre vers l'avant, paume vers le ciel. "Hermine t'arrête tes bêtises on y va! Allez!". Son ton ne souffrait aucune réplique.

De mauvaise grâce, Hermine vint s'installer sur son épaule en grommelant (des sons bas et graves roulés). Les yeux clos, elle s'adressa aux 2 garçons:  "Pardon du dérangement... Merci pour ton aide Leandro. Dites que je m'excuse à Owen aussi svp." Elle recula à l'aveuglette vers la porte, se cogna (encore) l’orteil à un lit, jura et chercha la sortie à tâtons: Hors de question d'ouvrir les yeux et de risquer de se retrouver de nouveau face à un... une... des... bref!


Dernière édition par Anaya Septim le Jeu 18 Jan - 23:59, édité 2 fois
avatar
Anaya Septim

Messages : 714
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Invité le Jeu 18 Jan - 22:47

Leandro était du genre à faire attention quand une fille était dans une situation délicate en présence de garçons. C'était tout naturel pour lui de faire en sorte que rien de grave ne pouvait lui arriver. Il avait le cœur sur la main, c'était plus fort que lui. Ce n'était pas un garçon obnubilé par un postérieur féminin qui allait faire quoi que ce soit. Le mexicain avait lancé un regard taquin dans la direction du fameux Dimitri quand il s'était fait engueuler par la jeune fille de ne pas lui avoir dit qu'on pouvait voir plus que nécessaire de son corps. Il y avait de nombreux nom pour désigner ce qu'il y avait entre les jambes d'une fille et cette fois-ci, Leandro avait opté pour "jardinière". Au moins ce n'était pas un mot vulgaire.

Après avoir joué au super-héros pour récupérer la petite bête et une baguette, il s'était présenter à la jeune fille. L'adolescent avait souri en voyant le regard noir qu'elle lançait sur la bestiole. Leandro avait fait un petit bisou sur le haut de la tête de ce qui semblait être une hermine, donnant la baguette à sa propriétaire. Doucement, Leandro s'était mit à caresser l'animal de sa main gauche. Il avait regardé la demoiselle avec un air tout gentil de placarder sur son visage. Anaya, voilà comme elle s'appelait, ne semblait pas à l'aise face au fait qu'il était en sous-vêtement. Il pouvait comprendre que cela pouvait la gêner.

"- Et bien, je suis loin d'être naturiste, donc, je finis par m'habiller à chaque fois. Je ne dors pas directement habillé, je n'aime pas porter des vêtements froisser."

Un petit sourire taquin avait tiré ses lèvres, tandis qu'il rendait l'hermine qui s'appelait Hermine à sa propriétaire. Leandro avait suivi Anaya qui partait à l'aveuglette pour s'assurer que cette dernière puisse y parvenir sans problème. Voyant qu'elle était loin d'atteindre son but, le mexicain s'était approcher d'elle, posant doucement une main sur son bras gauche.

"- Attend, je vais te servir de guide, chérie. Tu sais, il ne faut pas être aussi gêner que ça, surtout avec moi. Il y a marqué "gay" sur mon front. Par contre avec lui, là-bas, je pense qu'il faut faire attention. Et pour celui sous la douche, je vais aller tâter le terrain après, miam, je salive d'avance, je te ferais un point là-dessus. T'en fais pas pour ma vertu, cela fait depuis longtemps que j'en ai plus !"

Pendant qu'il parlait, sans baisser le ton, il l'avait guidé vers la porte. Il avait fini de parler en pouffant de rire. Tranquillement il avait ouvert la porte, poussant gentiment la demoiselle pour la faire sortir du dortoir. Leandro s'était appuyer à l’embrasure de la porte, observant de bas en haut Anaya.

"- Te voilà dehors, très chère ! Je récupère ma serviette. On se revoit en métamorphose !"

Il s'était penché vers elle, déposant un baiser sur le front de la jeune fille. Suite à cela, Leandro avait récupéré sa serviette, fermant la porte sans plus de cérémonie. L'adolescent s'en était allé vers son armoire, fouillant là-dedans pour trouver de quoi s'habiller. Il jetait de temps en temps des regards vers le dénommé Dimitri. Un t-shirt gris avec écrit dessus "I'm a queen" ainsi qu'avec une couronne en doré juste au-dessus. Un pull délavé en diagonale, le côté gauche était de couleur parchemin tandis que le côté droit était en noir, en son centre, il y avait la tête d'un blaireau de face. Un pantalon bleu délavé avec plusieurs poches factices le long des jambes.

L'adolescent avait gardé sa serviette, prenant sa trousse de toilette. Il avait jeté un petit sourire dans la direction de Dimitri, avant de filer vers la salle de bain avec ses affaires. Là-bas, il avait déposé ses affaires dans un coin approprié, se délaissant de son haut et de son sous-vêtement.

"- Yo, monsieur-torse-parfait, j'arrive ! Enfin à moitié.. pourquoi est-ce que c'est des cabines ? La poisse !"

Sans plus attendre, l'adolescent était aller se placer dans une cabine de douche, celle à côté de son camarade. Il avait déposé son gel douche à ses pieds, avant d'activer l'eau.


Dernière édition par Leandro Mitchell Suárez le Ven 19 Jan - 13:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Anaya Septim le Jeu 18 Jan - 23:34

Evidemment gourde comme elle était, Anaya était incapable de retrouver cette foutue porte... elle sentit qu'on l’attrapait par le bras et faillit ouvrir les yeux mais se retint: pas question de revoir un slip de la journée!!! Elle avait compris que c'était Leandro (Dimitri lui aurait plutôt fait un croche patte...) et fût perturbée par... son manque de perturbation justement! "Un mec (presque) inconnu en slibard te touche le bras et toi tu laisse faire?" elle se laissa guider en écoutant son guide, se disant qu'elle devait avoir l'air ridicule... quand il lui dit qu'il était gay, Anaya compris mieux son manque de réaction, mais c'était tout de même un truc dingue tous ces gens qui ne pouvaient pas s'empêcher de la toucher! Elle allait devoir s'habituer...

Elle lâcha un éclat de rire franc et incontrôlable quand il évoqua l'intérêt que Dimitri pourrait avoir pour elle et poursuivit en sous-entendant que Dimitri ferait un bon petit dej. Et il lui parlait de sa vertue, comme ça, tranquille. Ils étaient à la porte, Anaya ouvrit les yeux et calma son fou rire. Elle lui tendit la serviette en disant "Tiens, t'es vraiment un drôle de type Leandro mais t'es gentil et rigolo je t'aime bien. Mais même si t'es gay je préférerais plus voir ton ta... *elle désigna le bas de son corps sans regarder*. Et pour Dimitri t'inquiète pas pour ma vertu, aucune chance je pense après le réveil que je lui ai offert! Pour Owen je te comprends, y'a pas que le torse d'intéressant j'attends ton topo! (*elle lui fît un clin d’œil complice*). Enfin pas trop détaillé hein merci j'ai eu ma dose pour 1 semaine!".

En lui reprenant la serviette, Leandro lui fît un baiser sur le front. Anaya sourit: ça lui rappellait quelque chose, un vieux souvenir, mais qui aurait pût... Et il claqua la porte, la coupant dans son fil de pensé. Elle resta là, un peu déboussolée par cette matinée de folie et frissonna: elle avait froid en culotte, c'était pas une tenue pour se promener dans les couloirs. Hermine lui monta sur la tête et la poufsouffle trottina jusqu'à l'aile des filles pour finir de se préparer. Hermine repartit dans la chambre, sans doute pour dormir un peu "Chanceuse va!" lui lança t'elle en la laissant descendre à terre près du dortoir. Puis elle fila dans la salle de bain.


Dernière édition par Anaya Septim le Jeu 18 Jan - 23:46, édité 1 fois
avatar
Anaya Septim

Messages : 714
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Anaya Septim le Jeu 18 Jan - 23:43



Hermine adorait Crête, les bisous les papouilles haaaaaa il savait y faire avec les Hermine, elle pouvait rester là toute la journée sous ses doigts experts! Mais Anaya n'était pas de cet avis et Hermine revint sur l'épaule de sa maîtresse en ronchonnant. Visiblement les mâles perturbaient sa pourvoyeuse occasionnelle de nourriture et elle joua à un jeu de colin maillard avec Crête, mais elle n'était pas douée...

Leur jeu fini, elles retournèrent toutes 2 chez les femelles "Pourquoi séparer les 2? Ces humains sont si étranges..." et Anaya fila dans la salle de bain... et ferma la porte. Flûte Hermine avait envie de jouer encore un peu... elle se faufila dans le dortoir et trottina vers un lit au hasard: elle allait réclamer des caresses. Son charme opérerait forcément, comme pour Crête! Tout à son souvenir des doigts de fée du mâle, Hermine sauta sans se rendre compte sur le lit de... Chrissy.
avatar
Anaya Septim

Messages : 714
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Chrissy Thompson le Sam 20 Jan - 14:45

Mais qu'est-ce que c'était que tout ce boucan ? Chrissy remonta la couverture pour se barricader du monde extérieur qui faisait trop de bruit à son goût.
Son réveil sonna enfin 7h05. Elle l'éteignit rapidement et se rendormit pour ses dix à quinze minutes additionnelles réglementaires. Elle entendit de loin la porte s'ouvrir et se refermer. Encore du bruit qui la réveillait contre son gré. La jeune fille émit un grognement d'ours mal léché. Elle sentit un poids sauter sur ses pieds. Trop c'était trop. Elle détestait être réveillée contre sa volonté. Elle se redressa en position assise sous la couverture qu'elle replia sur ses jambes d'un mouvement de main exaspéré. Elle commença à râler, fortement agacée : "Mais c'est pas bientôt fi-" Son regard se posa sur ce qui avait atterri sur son lit. Le rongeur blanc.

Sa voix resta bloquée dans sa gorge alors que les violons de "Psychose" retentissaient dans son tête. Enfin, elle réussit à reprendre son souffle. Chrissy poussa un cri perçant de terreur. L'hermine fit un mouvement en avant vers elle. La Poufsouffle hurla de plus belle, elle se débattit avec sa couette, sauta de son lit et prit ses jambes à son cou. Elle sortit du dortoir en courant, en panique totale, avec l'intention d'aller se réfugier en hauteur sur un canapé de la Salle Commune.
En chemin vers sa destination surélevée, elle tomba sur Owen. Elle ne réfléchit pas et lui sauta dans les bras en pleurs.
avatar
Chrissy Thompson

Messages : 325
Emploi : Préfète de Poufsouffle
Localisation : Dans les bras d'Owen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Owen Duncan Cooper le Sam 20 Jan - 15:20

Owen détestait vraiment les réveils brutaux... Il était toujours de mauvais poil ces matins là. Aussi avait il préféré ne pas répondre à son camarade de chambre pour ne pas être désagréable.... Et puis elle l'avait chercher la bestiole. A la base il ne voulait que la rendre à sa propriétaire mais elle avait essayé de foutre le camps... Et elle avait atterri dans un lit...

Il avait jeté ses affaires sur la première étagère qui passait et n'avait gardé avec lui que son nécessaire de toilette et son boxer de rechange. La cabine était plutôt spacieuse y avait la place pour deux/trois personnes. Mais il décida de ne pas partager et ferma derrière lui. Il était en train de se savonner quand il entendit son camarade de chambre.


"- Yo, monsieur-torse-parfait, j'arrive ! Enfin à moitié.. pourquoi est-ce que c'est des cabines ? La poisse !"

Owen ne put s'empêcher de sourire à la remarque .

Et tu sais c'est quoi le pire? C'est que tu peux mettre deux ou trois personnes dedans sans problème... Au fait désolé pour tout à l'heure je voulais pas lui faire de mal à la bestiole... J'ai horreur des rongeurs... et de me faire réveiller en fanfare....

Il actionna l'eau pour rincer le savon . Sinon Je m'appelle Owen Duncan Cooper! Et toi? Il avait terminé sa douche et s'apprêtait à se sécher.

Soudain Owen entendit un cri de pure terreur. Il reconnut la voix de Chrissy. Il prit à peine le temps d'enfiler son boxer propre et sortit de la douche encore trempé . Il se dirigea vers la salle commune.


Chrissy!!! Qu'est ce qui se passe?

En dérapant, il déboula dans la salle commune au moment où Chrissy descendait la dernière marche en panique totale. Il l'attrapa en plein vol et la serra contre lui.

Allons allons ma belle, qu'est ce qui se passe? Je suis là. Tout doux... Tu ne crains rien... lui dit il d'une voix apaisante tout en lui caressant les cheveux pour qu'elle se calme.
avatar
Owen Duncan Cooper

Messages : 287
Emploi : dormir, musique, filles, manger
Localisation : Poudlard (contraint et forcé)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Chrissy Thompson le Sam 20 Jan - 15:34

Etant encore en pyjama, donc ensemble short T-shirt Star Wars, Chrissy se rendit rapidement compte qu'Owen était mouillé. Mais elle s'en fichait, accrochée à lui les jambes autour de la taille et les pieds loin du sol, elle se sentait en sécurité. La panique ayant fait sauté tous les verrous de timidité qu'elle avait en temps normal, sans oublier qu'ils avaient déjà été très proches la veille, Chrissy accorda une confiance totale à Owen. Elle pleurait la tête sur son épaule. Elle réussit à articuler entre deux sanglots : "L'hermine... d'Anaya... a sauté... sur mon lit." Une nouvelle grosse vague de larmes déferla. Elle enfouit sa tête dans le creux entre le cou et l'épaule de son sauveur.
avatar
Chrissy Thompson

Messages : 325
Emploi : Préfète de Poufsouffle
Localisation : Dans les bras d'Owen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Anaya Septim le Sam 20 Jan - 16:13



"Et gribouille..." Hermine n'osait pas bouger face à l'air effrayé de Chrissy et tenta un petit coup de tête pour lui signifier "ça va je suis pas méchante" et allait partir fissa, mais la jeune fille hurla d'un cri qui paralysa l'hermine et elle se retrouva empêtrée dans des monceaux de couvertures "HAAAAA où est la sortie???" elle finit par trouver une échappée et entendit la jeune fille sangloter. "Ohhh choupette je voulais pas... je dois aller m'excus..." elle stoppa net, une patte en l'air: l'odeur du 'musqué' avait envahi l'air et il était très TRES contrarié.

Se souvenant de comment il l'avait traité, elle resta figée, ne sachant quoi faire ni comment s'enfuir: s'il la voyait c'est sûr, il la transformerait en paire de pantoufle... "Je veux pas mourir j'ai même pas connu l'amooooour..." pensa Hermine complètement désespérée.
avatar
Anaya Septim

Messages : 714
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Anaya Septim le Sam 20 Jan - 16:20

Anaya avait enfin terminé de s'habiller et allait réparer les dégâts de sa mise en pli foiré quand un cri perçant déchira l'air du matin. Si perçant qu'elle en lâcha sa brosse à cheveux et se précipita dans le couloir par pur automatisme.

Elle vit une Chrissy complètement paniquée passer devant elle en pleurant dans son pyjama et dévaler l'escalier comme si elle avait le diable aux trousses. "CHRISSY!" Anaya couru à sa suite et la retrouva perchée sur Owen qui était encore plus nu que la dernière fois qu'elle l'avait croisé. Mais à ce moment, elle s'en foutait comme de sa 1ère chaussette, et s'approcha doucement de son amie "Chrissy qu'est ce qui t'arrives??? J'ai eu une peur bleue!" et elle tendit la main vers elle pour la rassurer.


Dernière édition par Anaya Septim le Dim 21 Jan - 14:00, édité 2 fois
avatar
Anaya Septim

Messages : 714
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Dimitri Danilevitch le Sam 20 Jan - 17:31

Anaya réagit à sa remarque et se retourna vers lui pour mettre subitement sa main devant ses yeux et balbutier une excuse pour finalement se remettre à quatre pattes devant lui. Ah bah, si la vue ne lui plaisait pas, fallait pas débarquer de bon matin dans le dortoir des garçons ! Elle s'attendait à quoi ? Qu'ils dorment tous en onesie ? Alors que les yeux de Dimitri se posèrent à nouveau sur le postérieur hautain d'Anaya, un autre poufsouffle passa dans son champ de vision et le regarda d'un air réprobateur en couvrant la demoiselle d'une serviette. Il lui fit la causette mais cela n'empêcha pas Anaya de le regarder d'un air noir quand elle remarqua enfin dans quelle tenue elle se promenait aussi. Dimitri avait bien envie de l'étrangler sur le champ ! Ca allait être de sa faute maintenant ! Le jeune homme poussa un râle en jetant ses bras en l'air, en signe d'impuissance. Totalement énervé, sur le point de péter les plombs, le français ouvrit son armoire et se trouva des vêtements à enfiler en quatrième vitesse. D'abord, les chaussettes avant de sauter dans un jean bien usé. Il entendit alors l'échange entre Anaya et l'autre énergumène tandis que celui-ci la raccompagnait à la porte. Et allez ! On le traitait de pervers maintenant !
Fulminant Dimitri attrapa d'une main un t-shirt et l'enfourna sur sa tête. L'énergumène repassa devant lui en allant vers la salle de bain commune. Il lui avait même sourit ! Ouh Boudiou ! Dimitri s'emmêlait de rage dans ses lacets, pour finalement mettre la main sur sa veste, style baseball, au corps noir, mais dont les manches, le col et la ceinture étaient de couleurs jaune-orangé. De l'autre main, il balança son sac à dos de cours sur son dos et sortit en trombe de la chambre. Il ne pouvait pas y rester une seconde de plus. Il avait envie d'étriper quelqu'un.

Soudain, un cri fendit l'air et résonna dans toute la maisonnée Poufsouffle. Surpris, Dimitri s'arrêta dans sa descente d'escalier à mi-chemin. Il avait même faillit loupé une marche. Le jeune homme aperçut alors une jeune fille dévaler les escaliers jumeaux pour sauter droit dans les bras d'Owen qui revenait en courant de la salle de bain. Dimitri finit de descendre les marches quand Anaya s'approcha du duo.
Vraiment hargneux et plein de colère, le français s'arrangea pour croiser la course de l'emmerdeuse et lui rentra dans l'épaule pour la dévier de sa course.

Ah mais Bordel ! Toujours dans nos pattes ce matin ! T'as rien de mieux à foutre sérieux ?

Il lui jeta un regard noir à son tour. Lui aussi, savait y faire. Puis n'en pouvant plus de respirer le même air que cette... fille, il lui tourna ostensiblement le dos en décrétant :

Oh, puis merde ! T'en vaux même pas la peine. J'me casse !

Il croisa le regard d'Owen l'espace d'une seconde. Puis Dimitri arriva à la porte de la salle commune et l'ouvrit.
Là, il tomba nez-à-nez avec Sheeris. Cette vision le stoppa net dans sa marche. Son expression de rage se changea instantanément en une de surprise.

Oh. Hey ! salua-t-il. Puis il se souvint qu'Owen n'était qu'en calbut, qu'il tenait une demoiselle en pyjama léger dans ses bras au beau milieu du salon. D'un geste sec, il referma la porte derrière lui, en sortant.
avatar
Dimitri Danilevitch

Messages : 217
Emploi : Etre le cerveau du Pack.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Invité le Sam 20 Jan - 19:27

Leandro était sous le jet d'eau de la douche quand son camarade au torse qui attirait le regard lui avait fait une remarque. Remarque qui l'avait fait pester en espagnol. Parce que sincèrement, il aurait tellement voulu venir s'incruster dans la cabine de ce mec-là. Enfin de n'importe quel mec en général tant qu'il soit de son âge ou plus, voir un petit peu moins, cela passait. En entendant que son camarade avait horreur des rongeurs, Leandro avait fait une grimace, alors qu'il se rinçait les cheveux. Il plaisantait non ? Apparemment pas. Il allait devoir avoir une discussion sur le sujet avec lui.

Il avait appris que son camarade s'appelait Owen. Comprenant que ce dernier était sorti de la douche, l'adolescent s'était dépêcher, sortant la tête de la porte de douche pour espérer le relooker. Malheureusement, cela ne fut que de courte durer puisqu'une demoiselle s'était mise à crier comme si sa vie en dépendait. Et Owen, tel un preux chevalier, était parti à la rescousse. Leandro avait soufflé avant de se sécher et de s'habiller.

Il arborait maintenant son pull (son t-shirt étant en-dessous) délavé en diagonale, le côté gauche était de couleur parchemin tandis que le côté droit était en noir, en son centre, il y avait la tête d'un blaireau de face ainsi que son pantalon bleu délavé avec plusieurs poches factices le long des jambes. Il avait enfilé son cadenas à son oreille gauche en tant que boucle d'oreille, puis à sa deuxième oreille, il y avait mis une simple boucle en argent. Pour finir, il avait mis son anneau à son nez. Ceci fait, il s'était appliquer à mettre du l'eye-liner noir sur le contour de ses yeux. Leandro avait changé la couleur de ces derniers, passant du marron au bleu ciel très clair.

Il était retourné dans le dortoir pour déposer ses affaires du soir, enfilant ses chaussettes grises suivit de ses bots noirs et blanc. Laissant ses affaires de cours, le gamin était aller dans la salle commune après s'être coiffé les cheveux. Le spectacle qui s'y trouvait lui fait froncer les sourcils. Du coin de l’œil, il avait repéré l'hermine. Leandro était aller vers la bestiole, la capturant doucement, se mettant à la grattouiller. Il avait regardé Owen et la fille qu'il avait dans les bras.

"- Owen ? Une hermine n'est pas un rongeur, c'est un mammifère. Il ne ronge pas les meubles contrairement aux rongeurs. Et puis regarde sa petite tête, c'est loin d'être un rat sincèrement. Mais bon chacun ses peurs, personnellement, j'ai horreur des crabes."

Leandro avait apporté la petite bête vers son cou, lui faisait un câlin avec pleins de petits bisous. Lui et les animaux, c'étaient une grande histoire d'amour ! L'adolescent avait participé à plusieurs soirées dont le thème était "sauver les animaux". Leandro s'était échoué gracieusement sur le canapé, croisant les jambes.

"- Au fait, je n'ai pas eu le temps de me présenter, je suis Leandro Mitchell Suárez."

Il avait tourné la tête dans la direction d'Anaya, après avoir suivi Dimitri du regard.

"- Ça vas ? Il ne t'a pas fait mal ? Désoler de squatter Hermine, je n'ai pas de tout petit animal. Le mien à l'habitude d'apparaître et de disparaître comme bon lui semble. Je me demande où est Ramirez."


Comme pour répondre à sa question, le bruit d'une étrange détonation c'était fait entendre. Un phénix d'un âge légèrement avancé était apparu en haut d'un meuble. Regardant la scène avec un regard curieux. Leandro avait fait un petit sourire dans sa direction, avant de jeter un regard vers la fille qui pleurait. L'adolescent s'était mordillé la lèvre inférieure, avant de se mettre à parler en espagnol, s'adressant apparemment à l'oiseau magique.

"- Ramirez, peux-tu chanter, s'il-te-plais ? Quelqu'un aurait besoin d'un renforcement de courage."

Le magnifique phénix s'était envolé, se posant sur le dos du canapé près de son maître. Obéissant à l'ordre donner avec gentillesse, il s'était mit à entamer son chant magique. Ce dernier renforçait le courage de ceux ayant le cœur pur, autrement dit les humains de la pièce qui n'étaient pas un mage noir allait avoir plus de courage pour affronter leur situation actuelle. Ainsi l'humaine qui pleurait allait se sentir moins en danger et donc, ses larmes allaient se tarir.

Après son chant, l'oiseau s'était approcher de Leandro, donnant des coups de tête légère pour avoir des remerciements. L'adolescent s'était mit à rigoler doucement, caressant la tête de Ramirez avec sa main gauche, l'autre tenant l'hermine. Il s'était exclamé en espagnol en direction de l'oiseau magique.

"- C'est bien Ramirez, tu es un très gentil phénix, merci !"

L'oiseau avait bombé le torse, loin d'être humble. Ce qui avait fait lever les yeux au ciel de son maître. Ramirez avait battu des ailes en bougeant de droite à gauche, semblant vouloir demander quelque chose à son maître. Ce dernier avait secoué négativement la tête, reprenant sa langue maternelle.

"- Non, pas tout de suite. Promis, cette après-midi, on ira voler ensemble, après le cours de soins aux créatures magiques. Tu te souviens, tu viens aussi !"

L'oiseau avait sautillé sur place d'un air excité. Leandro s'était tourné vers la demoiselle qui était cramponné à Owen. Il avait repris la langue anglaise, sans un seul accent.

"- Est-ce que tu vas mieux ? Oh, euh, n'ayez pas peur de vous approcher de Ramirez, par contre, il ne comprend que l'espagnol."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Owen Duncan Cooper le Sam 20 Jan - 20:58

Encore? Owen était à nouveau énervé... Dimitri son camarade de chambre était descendu lui aussi et apparemment il était encore de plus mauvais poil que lui. Il était remonté contre Anaya. Il croisa un instant son regard tout aussi énervé que le sien. Owen ne savait pas si Dimitri avait vu dans ses yeux le fait qu'il était totalement d'accord avec sa phrase.

Puis Leandro, puis que c'est ainsi qu'il s'appelait était apparu entièrement habillé avec l'hermine dans les mains pour lui faire un cours sur les hermines. Owen fit la grimace quand il lui montra le "mammifère" et haussa les épaules. Pour lui ça ne changeait pas grand chose et pour Chrissy c'était encore pire... Elle était tétanisée dans ses bras en tenue plutôt légère. C'est alors qu'il se rendit compte qu'il n'était pas lui non plus des plus présentable....

Il n'avait jamais été très pudique mais c'était peut être pas une bonne idée de le crier sur tous les toits le deuxième jour. Chrissy tremblait comme une feuille. Il se rendit compte qu'il l'avait trempé parce que lui même l'était. Il jura dans sa barbe et resserra son étreinte: un bras sous ses fesses et un dans son dos. Sa main droite faisant des aller et retour sur son bras gauche pour la rassurer.

Soudain, un phénix apparu. Il appartenait à Leandro qui avait dû lui demander de chanter parce qu'Owen ne comprenait que très peu l'espagnol. Il en avait quelques notions grâce à son pote Hernandez mais ça s'arrêtait à des trucs pratiques du genre bonjour, merci, au revoir... Il était beaucoup plus calé dans les langues mortes et anciennes...

Le chant de l'oiseau était magnifique et sembla un peu réconforter Chrissy. Cependant, Owen ne la lâcha pas pour autant. Il se tourna vers Anaya.

Tu pourrais aller chercher des vêtements dans l'armoire de Chrissy s'il te plait? Elle est trempée il faudrait qu'elle se change et je doute qu'elle ne remonte tout de suite dans votre dortoir. Puis il se tourna vers Leandro Merci pour le p'tit cours mais ça ne change rien pour Chrissy. J'aurais un service à te demander. Pourrais tu m'amener les vêtements de Chrissy dans la salle de bain? Je t'avoue que je commence à me les geler en restant sur place en boxer et je suis encore trempé. J'aimerais aller m'habiller mais je ne peux pas la laisser là. Donc je te serais redevable si tu voulais bien m'apporter ses affaires .


Une fois la réponse obtenue , Owen se dirigea avec Chrissy dans les bras vers la salle de bain des garçons. Il monta les escaliers et poussa la porte du pied. Il se dirigea vers le meuble où il avait posé ses affaires et installa Chrissy sur le rebord de la fenêtre qui était à côté. Il la tenait toujours dans ses bras. IL se pencha vers son visage et l'embrassa.

C'est fini Chrissy, je suis là regarde. L'hermine n'est plus là. Tu es avec moi dans les douches pour les garçons. Je vais devoir te lâcher pour me sécher et m'habiller sinon je vais tomber malade. On est parti te chercher de quoi t'habiller ma chérie. En attendant passe ça sur tes épaules. Il tendit une de ses mains vers une des serviettes qu'il avait apporté. Elle avait la taille d'une serviette de plage. Il couvrit les épaules de Chrissy avec.
avatar
Owen Duncan Cooper

Messages : 287
Emploi : dormir, musique, filles, manger
Localisation : Poudlard (contraint et forcé)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Anaya Septim le Sam 20 Jan - 22:32

Dimitri manqua de faire basculer Anaya au bas des marches. Choquée autant par son geste que par ses paroles, elle resta coite et se frotta le haut du bras, autant pour atténuer la légère douleur que pour se rassurer. Dimitri claqua la porte de la salle commune derrière lui. Chrissy était en état catatonique. Anaya recula au bas des marches, la tête basse, ne sachant que faire ou dire, continuant de se frotter machinalement le bras.

Leandro arriva et récupéra Hermine, aussi choquée et désolée que sa maîtresse. Il fît un discours sur les rongeurs à Owen qu'Anaya entendit à peine, et hocha lentement la tête en haussant les épaules quand il parla du fait "d'accaparer Hermine".

Elle sortit de sa torpeur quand un phenix apparu: c'était celui du jeune mexicain, il s 'apppelait Ramirez: c'était un superbe oiseau couleur de feu. Leandro lui demanda de chanter, visiblement pour apaiser Chrissy. C'était un chant doux, mais puissant qui fît frissonner la jeune fille debout. L'autre jeune fille repris quelques couleurs, mais demeura prostrée dans les bras d'Owen. Anaya réussi à faire un faible sourire à Leandro qui parlait de son phénix: ils semblaient très complices. Elle allait s'approcher, mais Owen s'adressa à elle. La rouquine se pétrifia, persuadée qu'il allait l'invectiver comme Dimitri. Qui sait peut-être même la frapper... mais il lui demanda simplement d'aller chercher des vêtements pour Chrissy et l’emmena dans l'aile des garçons.

Anaya s'exécuta comme un automate, prenant le nécessaire pour habiller son (ex sans doute vu les événements) amie, ajoutant le pull qui lui paru le plus moelleux. Elle attrapa aussi son sac de cours et redescendit sans finir de se coiffer au passage. Elle transmis le paquet sans un mot à Leandro et sortit de la salle en claquant la porte derrière elle.
avatar
Anaya Septim

Messages : 714
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Sheeris Halder le Sam 20 Jan - 22:49

Sheeris avait plutôt mal dormi cette nuit. Elle avait beaucoup cogité sur ce qui était arrivé durant la journée. Mais ce qui l'inquiétait le plus, c'était ce qui se passerait le lendemain... Elle avait rendez vous avec Tyler et elle ne savait pas si elle en avait envie. Enfin si elle en avait envie mais elle était anxieuse. Elle avait failli perdre son précieux collier... Et puis il y avait Dimitri. Cela la peinait beaucoup de ne pas être de nouveau avec lui alors qu'il était si près. Plus proche d'elle aurait été difficile... Elle décida d'aller le chercher demain. Elle voulait lui montrer qu'il comptait pour elle et qu'elle ne le laisserait pas s'éloigner d'elle maintenant qu'il était là. Heureusement pour elle, Loki était venu lui tenir compagnie et lui avait fait des papouilles pour l'aider à dormir.

Elle se réveilla extrêmement tôt. Son réveil indiquait 6 heure du matin... Et une fois réveillée, elle ne savait pas rester au lit. Elle se leva sans faire de bruit car ses colocataires dormaient encore. Elle se dirigea vers son armoire et en retira une jupe blanche, un shorty blanc, un débardeur en dentelle noire, le soutien gorge adapté et sa blouson de baseball rouge et blanche. Elle se pencha et sortit ses rangers . Elle voulait être à l'aise pour cette journée qui l'attendait. Et le blouson était au couleur de sa maison.

Elle prit son nécessaire de toilette et descendit se préparer. Elle passa facilement une demi heure dans la salle de bain. Il faut dire qu'elle n'aimait pas paraître négligée car quoi qu'on en dise, les gens jugeaient l'apparence. Elle noua sa cravate de Gryffondor . puis elle lissa ses cheveux et finit par un trait eye-liner, un mascara noir et un rouge à lèvre aussi rouge que son blouson.



Après un dernier coup d'oeil dans la glace, Sheeris sortit et récupéra ses affaires. 6h45... Que faire? Elle n'avait pas faim... Elle voulait voir Dimitri.... Elle savait qu'il n'était pas du genre à se lever tôt donc elle avait une chance de le chopper à la sortie de sa salle commune...

Elle prit donc la direction des cachots et un quart d'heure plus tard et quelques escaliers farceurs, la voici qui faisait les 400 pas devant les tonneaux... Elle ne savait pas depuis combien de temps elle marchait de long en large quand un tonneau finit par s'ouvrir... Elle fut soulagée quand elle aperçut Dimitri. elle craint un temps de s'être fourvoyée quand elle vit son expression de colère et d'agacement sur le visage...

Mais quand il posa ses jolis yeux sur elle, son expression se transforma en surprise.

Oh. Hey!  lui dit il en claquant la porte. Au moins, il ne l'ignora pas.

Bonjour Dimi... dit elle d'une voix douce... Elle dansait d'un pied sur l'autre tant elle était incertaine d'elle même et de la réaction de Dimitri. Elle voulait le prendre dans ses bras mais n'osait pas faire un geste de peur d'être rejetée.
avatar
Sheeris Halder

Messages : 478
Emploi : dessin, soin, couture
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Invité le Dim 21 Jan - 1:04

Dès qu'il était question d'aider quelqu'un, qu'importe de qui il s'agissait, Leandro répondait toujours présent. Il avait un bon cœur qui pouvait parfois lui porter préjudice, mais bon c'était comme ça. Il était rare de le voir en colère contre quelqu'un plus longtemps que quelques heures. S'il voyait que la situation lui échappait, il sortait une phrase claquante et partait en mode animal. Ramirez avait été d'une bonne aide pour calmer un peu les pleurs de Chrissy, après tout, il était de nature magique.

Le mexicain avait opiné de la tête pour préciser à Owen qu'il pouvait compter sur lui pour apporter les vêtements au bon endroit. Il n'avait cependant pas eu le temps de dire à son camarade qu'il n'était pas du genre à faire service contre service. Leandro avait plus l'habitude d'aider, voilà tout, il n'attendait rien en retour. Et c'était vrai que des fois, il se faisait juste avoir au finale, pourtant il refusait de devenir méfiant envers les autres. Ce n'était pas parce qu'on nous avait mordu une, que la prochaine fois, cela allait faire pareil ! En tout cas, c'était comme ça que Leandro voyait les choses.

Owen avait ensuite emmener la demoiselle en détresse dans les douches des garçons tandis qu'Anaya était aller chercher les vêtements. Leandro s'était mordiller la lèvre inférieure, voyant que cette dernière n'était pas dans une meilleure forme. Malheureusement, il n'avait pas pu la serrer dans ses bras pour la réconforter puisqu'elle lui avait laissé les vêtements, puis était partis en vitesse éclair. Leandro avait fait une dernière papouille au petit mammifère nommé Hermine, avant de la laisser vaquer à ses occupations. Il avait déposé délicatement un baiser sur le front de son phénix, lui disant qu'il l'aimait fortement en espagnol. Puis l'adolescent était parti pour la direction des douches avec les vêtements.

Leandro était rentré dans la salle de bain, après avoir récupéré une pochette à maquillage dans ses affaires, déposant les habits prés de la jeune fille. Il s'était tourné vers une vitre, se recoiffant bien que cela soit inutile puisse que sa coiffure était parfaite. Il avait ouvert la pochette, sortant du eye-liner, s'en remettant une couche. Puis il s'était tourné vers la demoiselle, montrant sa pochette.

"- Si tu veux te maquiller, fait comme chez toi ! Je crois que j'ai toutes les couleurs là-dedans, fait pas gaffe au fait que cela soit petit, c'est sans fond et c'est vraiment pratique. Je te le proposerais bien aussi Owen, mais je ne pense pas que tu utilises ce genre de produit. Au fait, tu ne me dois rien. Ah, peut-être le droit de baver sur ton torse ? Nan, je rigole. J'aide les autres pour le plaisir pas pour avoir des trucs en retour. Je vous laisse, on se revoit en métamorphose !"

L'adolescent avait pris la poudre d'escampette récupérant son sac en bandoulière dont la lanière avait rejoint son épaule gauche. Il était sorti de la salle commune, ne recroisant pas Ramirez qui s'était sûrement téléporter dehors ou dans un endroit pour roupiller. Une fois hors de la salle commune, il s'était arrêté en voyant Dimitri et une demoiselle. Il avait détaillé cette dernière avec un sourire gentil. Il avait l'air d'aimer comment elle était habillé. Oh pas de la manière d'un mec hétéro, il y avait une sacrée nuance.

"- Très belle tenue trésor, cela te rend indéniablement sexy ! Au plaisir de te croiser ! Je vous laisse les tourtereaux ! À plus tard, en métamorphose."

Sans plus attendre, l'adolescent était parti dans le but d'aller manger dans la grande salle. Après cela, il allait rejoindre la salle de cours...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Chrissy Thompson le Dim 21 Jan - 11:03

Quand Chrissy entendit Anaya s'inquiéter pour elle, elle se cramponna d'autant plus à Owen. Elle aurait pu fusionner avec lui qu'elle aurait essayé tant elle ne voulait pas avoir de contact avec Anaya. Néanmoins, malgré son envie de crier sa colère contre sa camarade de chambre, aucun son ne put passer le seuil de sa bouche. Un de leur camarade du nom de Leandro semblait s'être entiché de l'hermine ce qui donna un frisson dans le dos à Chrissy. Elle n'osait pas relever la tête et répéter son mantra pour essayer de se calmer. Le sourire de Charlie, les yeux d'Alfie, la voix de Randy. Le sourire de Charlie, les yeux d'Alfie, la voix de Randy. Sa respiration commençait à revenir à la normale. Les bras d'Owen lui faisaient aussi beaucoup de bien. Soudain, le chant mélodieux et apaisant d'un oiseau résonna dans la Salle Commune. Ses larmes finirent par se tarirent, pour une raison qu'elle ignorait elle se sentait plus sereine. Elle releva un peu la tête pour observer son environnement. Elle perçut une forme blanche allongée dans la prolongation d'un bras humain. L'hermine était toujours là, dans la main de celui qui devait donc être Leandro. Chrissy n'avait par conséquent nullement l'intention de lâcher Owen.
Ce dernier demanda à ce qu'on aille chercher des vêtements pour elle. Chrissy se rendit compte qu'elle était un peu trempée aussi. Toutefois, la panique l'avait rendue insensible à la sensation de froid.

Owen l'emmena dans une salle de bains. Il avait un discours et des gestes rassurants. Chrissy fit oui de la tête pour montrer qu'elle avait compris où elle était. Elle attrapa deux pans de la serviette pour la serrer autour d'elle. Elle l'utilisa aussi pour essuyer son visage encore humide de ses larmes.
Leandro arriva avec ses affaires et lui proposa de se servir dans sa trousse à maquillage. C'était très gentil de sa part mais la jeune fille n'avait honnêtement pas la tête à ça. Une fois le garçon parti, elle observa silencieusement depuis son perchoir Owen qui s'habillait. Enfin, observer était un bien grand mot. Elle voyait l'image d'ensemble mais les détails n'étaient pas nets. C'est alors qu'elle réalisa qu'elle n'avait pas ses lunettes. Elle se demanda comment elle avait fait pour ne pas tomber dans les escaliers.
Au bout d'un moment de calme, aussi bien dans la salle de bains que dans sa propre tête, la jeune fille se remit en route, quoiqu'en pilote automatique. Elle sauta du rebord de fenêtre pour détailler ce qu'elle allait se mettre sur le dos. Un jean noir, un T-shirt noir, des sous-vêtements, des chaussettes et un gros pull gris en laine confortable. C'était une délicate attention, mais il manquait ses attributs Poufsouffle, son sac de cours et surtout ses verres de vue. Elle prit ses effets et alla s'enfermer dans une cabine pour se changer. Elle s'appuya sur la porte pour respirer un grand coup. Ça faisait beaucoup d'émotions de si bon matin...
Chrissy enleva ses vêtements mouillés pour enfiler du sec. En ressortant de la cabine, la jeune fille fut contente de voir qu'Owen était encore là. Elle posa la serviette et son pyjama sur le meuble puis se dirigea dans les bras du jeune homme pour lui faire un câlin. Elle attrapa ensuite son visage à deux mains, les yeux dans les yeux elle dit : "Désolée pour... enfin... merci d'être là." Elle l'embrassa tendrement sur la bouche pour lui témoigner sa gratitude.
avatar
Chrissy Thompson

Messages : 325
Emploi : Préfète de Poufsouffle
Localisation : Dans les bras d'Owen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Owen Duncan Cooper le Dim 21 Jan - 13:21

Chrissy semblait reprendre du poil de la bête ce qui mit Owen de meilleure humeur. Il s'essuya en vitesse et regarda les vêtements qu'il avait pris dans son armoire. Un jean usagé, un tshirt manches courtes prêt du corps au couleur des Poufsouffles et ses Doc'Martens noires à lacet jaune. Impec. Dans sa précipitation il avait eu la main heureuse.

Leandre entra avec les vêtements de Chrissy alors qu'il venait d'enfiler sa dernière chaussure. Il fut gentil avec Chrissy et Owen lui sourit en disant.

Si ma vue t'est plaisante tu peux regarder tant que tu veux! Je ne m'offusque pas pour si peu. A tout'en cours.

Chrissy entra dans une cabine pour se changer. Bonne initiative car owen avait déjà été pas mal malmené ce matin. Quand elle sortit de la douche, elle se dirigea directement vers lui pour lui faire un câlin. Automatiquement, il referma ses bras sur elle. Il lui sourit quand elle le remercia. Il voulut lui dire que ce n'était pas la peine et que tant qu'elle aurait besoin de lui, il serait à ses côtés. il n'en eut pas le temps car elle posa ses mains sur son visage. il se perdit quelque peu dans ses yeux et quand elle l'attira à elle pour l'embrasser, il ne résista pas. Au contraire, il resserra son étreinte et approfondit leur baiser...

il décida finalement de la lâcher sinon ils n'arriveraient jamais en cours car son esprit imaginait déjà un autre déroulé.... Aussi lui proposa t il :

Et si on allait manger? Je t'avoue que tout cela m'a donné faim.
avatar
Owen Duncan Cooper

Messages : 287
Emploi : dormir, musique, filles, manger
Localisation : Poudlard (contraint et forcé)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [POST CLOS] Matin agité pour les blaireaux...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum