Baignade, les pieds dans l'eau (PV Anaya)

Aller en bas

Baignade, les pieds dans l'eau (PV Anaya)

Message par Woo-jin Yun le Sam 20 Oct - 1:13

Jeudi 13 Septembre - 18h00 -

Je m'approche de l'étendu d'eau, le regard perdu dans ses profondeurs. Je me lèche les lèvres, tandis que je lâche mon sac à terre. Je retire soigneusement mes boucles d'oreilles pendantes de croissant de lune, les déposant à l'intérieur de mon sac. J'y dépose aussi ma baguette. Je ferme les yeux tandis que j'enlève mon foulard bleu et bronze qui encercle mon coup. Je le lâche juste au-dessus de mon sac. Je suis comme dans un état second, cela fait depuis trop longtemps que je ne me suis pas plonger dans une source aussi imposante que représente un lac. J'enlève mes baskets blanches sans plus de cérémonie, tout comme mes chaussettes avec des chiots de dessiner dessus. Je me délaisse de mes affaires à côté de mon sac.

Je me mordille la lèvre tandis que je commence à marcher comme hypnotiser vers le lac. Je garde sur moi ma chemise bleue ciel et mon pantalon, tout simplement parce que j'ai l'habitude de me baigner tout habiller. Je n'ai pas de maillot de bain et contrairement aux idées reçut, une grande partie des naïades se baignent habillé. Ma mère m'a même dit que quand des adolescents Naïades se baignent ensemble en sous-vêtement (donc en maillot de bain), cela éveille souvent juste l'envie de se sauter dessus. Et c'est vrai que voir des hommes peu vêtue, cela me donnes très chaud.

Je commence à rentrer dans le lac. Au contact de l'eau, mes pieds se palment, me faisant frissonner de joie. J'avance toujours plus loin, si bien que l'eau va jusqu'à ma taille. Je plonge mes mains dans l'eau, elles se palment tout autant. Je souris avant de me retourner, les yeux fermés, je me laisse tomber en arrière dans l'eau du lac qui m'aspire. Mes branchies s'éveillent, me permettant de respirer sous l'eau sans la moindre difficulté. J'ouvre mes yeux, regardant le ciel en travers l'eau, je trouve cela magnifique. Je me retourne, bougeant des jambes rapidement avançant un peu plus loin. Je souris encore plus, rigolant sous l'eau en voyant des poissons passer juste à côté de moi. Mon regard est attiré par plus bas et je fronce des sourcils l'air furieux. Je récupère le paquet de dragée vide de ma main droite. Je rejoins la rive avec une vitesse qui peut paraître impressionnant, je suis juste en dessous de la surface. J'arrive à la rive, mes yeux grands ouverts sont parfaitement visible, d'une couleur hypnotisante. J'émerge de l'eau, mes branchies se referme automatiquement.

"- Kyōiku o ukenakereba naranai hito mo imasu ! (Il y en a qui mérite d'être éduquer !)"

Je me mets debout et je sors complètement de l'eau. Mes mains et mes pieds restent palmé tandis que je marche vers mes affaires. Mes vêtements collent à ma peau, mais je n'y prête pas plus d'attention. Je passe ma main gauche dans mes cheveux rose pour les enlever de mes yeux. Je sais que mon maquillage n'a pas cédé à l'eau, j'ai toujours mes traits au crayon, c'est un cosmétique sorcier exprès qui résiste à l'eau. Je me lèche les lèvres, récupérant de l'eau qui a coulé. Je jette le paquet à côté de mon sac en le fusillant du regard.
avatar
Woo-jin Yun

Messages : 61
Emploi : Élève, mannequin, danseur et chanteur
Localisation : En train de barboter dans le lac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Baignade, les pieds dans l'eau (PV Anaya)

Message par Invité le Dim 21 Oct - 23:32

"Allons tremper les petons!". Anaya avait retiré ses chaussures qui se balançaient au rythme de sa marche un peu claudicante de fin de journée. L'eau fraîche du lac ferait son oeuvre, ça allait devenir son rendez-vous quotidien si ça continuais. La poufsouffle fredonnait sourire aux lèvre mais stoppa net et fronça les sourcils en arrivant: il y avait déjà quelqu'un. Et ce quelqu'un venait de jeter un papier par terre... La rousse vît rouge et fonça droit sur le polluard: "EH TOI!".

Le garçon (car c'était un garçon) se tourna vers elle. Ah sa tête lui disait quelque chose... ah et ces cheveux... Anaya ralentit le pas: "Ben... Woo-Jin? Mais...". Et il était trempé en plus! Elle s'immobilisa et regarda le paquet puis Woo-Ji, puis le lac, puis Woo-Ji, le lac puis le paquet. La bouche de la jeune fille forma un 'O' parfait et elle plaqua ses deux mains devant sa bouche, faisant tomber sa paire de chaussures à terre. Elle s'était plantée sur toute la ligne: "Pa-pardon tu... (*elle replaça une mèche qui était partie dans sa marche de sylve en furie*) tu as ramassé ça d-dans le lac, c'est ça? ça... ça doit dater du... du week-end.". Elle fouilla dans son sac et en retira un petit sac transparent pour y mettre le déchet: "Jsuis désolée... j'ai pourtant fais attention pendant le ramassage mais j'ai pas pensé au lac et...". Anaya remarqua un détail sur les mains du serdaigle et fronça de nouveau les sourcils: "M-mais tes mains...(*regard sur les pieds nus de Woo-Jin*) et-et-et t-tes p-pieds!!!". Pieds du garçon, mains...Pieds mains... Pieds mains... Anaya s'écria: "UN NAIAAAAAADE!!!".

La poufsouffle en lâcha son sac, elle avait les yeux brillants et ne pouvait s'empêcher de détailler du regard les extrémités palmés de Woo-Jin: "Oh la laaaa... pardon pardon c'est pas poli mais ooooh! J'ai tellement lu de trucs sur toi heu (*elle secoue la tête*) enfin heu... sur vous! C'est la première fois que je rencontre une heu un naïade!". Elle était surexcitée et tenta de se calmer à grande peine en soufflant profondément, main sur le cœur. "Pffuuuu... pardon mais (*inspire*) dès qu'il s'agit de nature (*expire*) je... je perds un peu la boule.".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Baignade, les pieds dans l'eau (PV Anaya)

Message par Woo-jin Yun le Lun 22 Oct - 0:34

Une voix me parviens à mes oreilles, je me tourne dans la direction de cette dernière. Je suis assez surpris d'être apostrophé de la sorte par une camarade que je ne connais pas plus que ça. Surtout une plus jeune que moi, il me semble bien. Ce n'est pas très respectueux, mais bon, je ne vais pas lui faire la morale. Ce n'est pas mon rôle et puis, ici, ce n'est pas le japon donc je n'ai rien à dire. Je me penche légèrement en avant en guise de salutation vers la demoiselle qui ne semble pas très contente.

"- Anaya."

Je ne vois pas ce que j'ai fait pour la froisser. Je penche la tête sur le côté en regardant la rouquine faire des aller-et-retour entre le détritus, le lac et moi-même. Je fronce légèrement des sourcils en me demandant le pourquoi d'un tel comportement. Je dois m'excuser ? Peut-être. Je suis prêt à m'excuser comme il se doit bien que j'ignore ce que j'ai fait de mal, mais Anaya me devance. Ah, elle a cru que je suis l'auteur d'une pollution de la nature, je redresse ma tête accompagnée d'un petit sourire.

"- Oui, il était sous l'eau. Saches que jamais je ne jetterais le moindre détritus dans la nature. Je comptais le ramener au château pour le mettre à la poubelle."

Je regarde Anaya mettre le déchet dans un sac plastique avec la tête de celui qui veut aider sans pour autant bouger parce que la demoiselle est bien partie pour le ramasser à sa place. Je penche légèrement ma tête en avant pour accepter les excuses de ma camarade. Finalement, je n'ai rien fait de mal, donc je n'ai pas à m'excuser. Je regarde mes mains à son début de phrase, je n'ai pourtant rien de bizarre à part le fait d'être palmé, mais ça, ce n'est pas nouveau. Idem pour mes pieds. Cela la perturbe ? Je fais un pas en arrière de façon instinctive à son cri de ma race.

"- Hai ? (Oui ?)"

Je suis vite rassuré, sentant l'excitation de ma camarade à mon propos. Je ressens sa joie, si bien que je ne peux pas m'empêcher de sourire et d'être tout autant excité ainsi que joyeux. Je passe ma main gauche dans mes cheveux, sans quitter mon sourire. Je vois son regard qui ne se détache pas de mes endroits palmés, c'est légèrement gênant. Mais pas au point de me rendre mal à l'aise.

"- Ce n'est pas étonnant, les naïades vivant en Angleterre sont souvent ermite ainsi que restant sous l'eau et vivant en petite communauté, des clans pour être exacte. Il y a un clan dans ce lac, ma mère me l'a dit avant de m'envoyer à Poudlard. Quoique, on peut plus parler de sirènes et de tritons car ce clan à tellement l'habitude de l'eau et des profondeurs depuis plusieurs générations, qu'ils ne peuvent pas à vivres à l'air libre et ils n'utilisent pas la magie. Je ne vais pas descendre les voir, je risque d'être mal accueilli."

J'invite d'un petit coup de tête Anaya à me suivre plus près du lac pour continuer la discussion. Je retourne dans le lac, m’immergeant presque complètement sans pour autant être trop loin. Je suis juste assis sur mes genoux pour que l'eau m'arrive jusqu'au menton. Je parle avec un grand sourire.

"- Tu sais, j'ai connu des filles plus envahissantes que toi sur ma nature, donc tout va bien. Il y en a même qui ont essayé de me faire boire de l'amortentia. Tant que tu ne vas pas à cette extrémité là, cela me va. Et, je me ferais un plaisir de répondre à ta curiosité."
avatar
Woo-jin Yun

Messages : 61
Emploi : Élève, mannequin, danseur et chanteur
Localisation : En train de barboter dans le lac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Baignade, les pieds dans l'eau (PV Anaya)

Message par Invité le Lun 22 Oct - 14:24

Un naïade! En chair et en os heu... enfin en nageoire et en os! Enfin bref, UN NAIADE QUOI! "AIE!". "Ah oui mes pieds...". La joie de la surprise passée, la douleur la mordit de plein fouet et elle grimaça. Aussi ne se fît-elle pas prier pour s'approcher du lac et s'y tremper les gambettes: "Haaa...". Elle poussa un soupir d'extase quand la fraîcheur de l'onde s'infiltra entre ses orteils et régit aux paroles de Woo-Jin: "Mmmh jsais pas mais de ce qu'on m'a dit tes 'cousins éloignés' (*elle mima des guillemets avec les doigts*) sont un peu moins belle gueule que toi!". Elle rit brièvement en masquant sa bouche derrière sa main avant de reprendre, faisant aller et venir alternativement ses pieds dans l'eau, en équilibre sur l'une ou l'autre de ses jambes: "Amortentia... Amortentia... (*la poufsouffle cherchait dans ses souvenirs*) c'est pas... un... un philtre d'amour? Mais... c'est déloyal ça! ça se fait trop pas!". Petit silence... "Et...et est ce que heu... est ce que ça marche?". Anaya secoua les mains devant elle: "Non non non non je veux pas en utiliser sur toi hein! Heu... Ni... Ni sur personne en fait... hmmm c'est heu de... de la simple...curiosité.". Elle avait déjà l'amour d'un garçon plus que génial et ce sans tricher... Pourquoi aurait-elle eût besoin d'un truc pareil hein? pffff.

La rouquine sourit et prévint le serdaigle: "Attention si je me lance tu ne pourras plus m'arrêter...". Elle pris une grande bouffée d'air et asséna les questions qui lui venaient en tête avec un rythme de mitraillette: "On peut devenir naïade? Est ce qu'il y a des semi-naïade? ça change quoi? Tu as besoin d'eau tout les combien? Tu as déjà vu un désert? Non je dis ça parce que c'est un peu le lieu le plus inhospitalier de la planète pour toi... Est ce que votre population est constante? Etes-vous affectés par la pollution humaine? Qu'est ce que vous manger? Tu as quoi comme 'pouvoirs' à part la respiration subaquatique infinie? Est ce que... est ce que...".

La vestale poufsoufflenne n'arriva pas à poser sa dernière question qu'elle trouva trop osé et le rouge lui monta aux joues: "Heuuu...Hmmmm... est ce que tu n'as pas froid?". Improvisa t'elle en désignant sa personne et ses vêtements mouillés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Baignade, les pieds dans l'eau (PV Anaya)

Message par Woo-jin Yun le Lun 22 Oct - 17:58

Je capture dans ma main droite de l'eau, la faisant s'écouler en hauteur en regardant les gouttes d'eau avec un sourire. Je pouffe de rire en écoutant ma camarade parler sur la beauté inexistante du clan peuplant le lac. J'hoche doucement de la tête pour lui indiquer qu'elle a raison. C'est un des effets à n'être que sous l'eau en ermite. Ma beauté ou encore celle de mes proches est là pour attirer les autres espèces et non seulement des naïades. Les ermites n'ont pas besoin de cela. J'ai un peu peur d'aller voir pour ce petit détail, je n'ai pas envie de me faire agresser par toutes les sirènes. Je retiens de justesse une grimace.

Mon regard se concentre sur la demoiselle, sans pour autant la regarder dans les yeux. Elle semble un peu hésitante sur ce qu'est la potion que j'ai nommée. Je fais à nouveau un grand sourire, avant de reprendre la parole pour lui expliquer quelques petites choses sur ce philtre.

"- Oui, c'est le plus puissant des philtres d'amour. Il ne faut pas le prendre au pied de la lettre, cela ne créer pas de sentiment et ne fait pas tomber quelqu'un amoureux d'une autre personne. La victime de cette potion ressent une forte attirance ainsi qu'une forte obsession pour celui ou celle qui lui a donné la dite potion. Néanmoins, on peut noter que chaque individu peut sentir des odeurs différentes, des odeurs qui sont des indices sur celui ou celle que l'on aime vraiment."

Je plonge ma tête dans l'eau sans fermer les yeux quelques secondes avant de retourner en dehors de l'eau pour écouter Anaya. Je passe ma main droite dans mes cheveux pour les placés un peu plus en arrière. Cette même main va s'échouer sur mes lèvres tandis que je pouffe de rire en étant percuté par toutes les questions de ma camarade. En effet, elle a bien raison, une fois lancé c'est un interrogatoire. Je réfléchis à comment tout formuler pour être claire et ne pas la perdre dans mes phrases.

"- Personne ne peut devenir naïade, on naît ainsi. Il y a des potions, sortilèges ou encore des plantes qui permettent aux non-naïade de respirer sous l'eau ou encore d'avoir des mains et pieds palmés, mais ce n'est que pour des durées temporaires. Donc, si tu veux un jour tenter l'expérience, je veux bien être ton guide aquatique."

Je passe ma langue sur mes lèvres avant de reprendre la parole pour un récit plus en profondeur sur les semi-naïades. J'ai de la chance étant donné que je suis déjà passé par là avec ma mère ou plutôt mon grand-père qui veut que tout naïade soit avec un naïade. Un peu comme les sang-purs sorciers.

"- Les semi-naïade sont assez rare surtout ceux ayant hérité des facultés naïades complète, mais aussi parce que la fertilité est plus basse quand il n'y a pas deux Naïades. Par exemple, dans un couple Naïade mâle et Humain femelle, il y a 20% de chance que les enfants héritent de facultés. Par contre, quand c'est une Naïade femelle avec un Humain mâle, c'est environ 40%. Pour ce qui change par rapport au sang-pur Naïade, ce sont les facultés héritées. Certains ne vont avoir qu'un physique très attirant ou être seulement de très bon nageur. Les plus chanceux pourront respirer sous l'eau, d'autres encore pourront retenir leur respiration pendant une heure entière. Les enfants du semi-naïade auront un sang encore plus dilué et le pourcentage diminue au fur-et-a-mesure, il peut beaucoup remonter avec la présence d'un sang-pur."

J'attends un petit peu pour laisser Anaya traiter ce que je viens de dire. Je penche la tête sur le côté droit.

"- A l'image des sorciers humains, il y a aussi l'envie de rester sang-pur. Mais pour nous c'est une question de survie de l'espèce et non par dégoût ou autres. La population de Naïade est moyenne, mais il est vrai que plus d'une fois, on est aller dans le rouge à cause du sang dilué, des chasses ou de l'esclavage dans certains pays. Tu as plus de chance de voir des Naïades sur les îles, au Canada, en Corée et au Japon. La pollution des eaux ne rends pas malade, mais c'est comme se baigner dans de la gadoue, c'est pour ça qu'on fuit les lacs trop moldus pour aller du côté sorcier où l'eau est mieux entretenu avec la magie."

J'espère qu'elle ne va pas s'arrêter sur le côté esclavage que je viens de nommer. Je n'ai pas envie de devoir expliquer un peu plus là-dessus. Au japon aussi, il y a eu ce genre de passage dans les tous débuts avant d'obtenir un statut plus égal aux autres. Enfin, c'était plus comme des objets luxueux à exhiber. Rien que de savoir que même aujourd'hui dans certains pays, les sorciers n'hésitent pas à prendre des naïades pour des objets à utiliser, cela me révolte.

"- J'ai besoin d'eau autant que possible surtout en période de forte chaleur, sinon ma peau se fissure et j'ai de la fièvre. Je dois au minimum boire un verre d'eau toutes les deux-trois heures, seulement j'en bois plus que ça. Pour la nuit, je vais me doucher avant d'aller dormir et après mon réveil. Je garde de l'eau à porter, mais je ne me déshydrate pas vraiment dans la nuit sauf si je fais du sport de chambre.

Je fais un petit sourire accompagné d'un haussement de sourcils pour appuyer mon sous-entendu.

"- Je dirais que je peux tenir environs 9-10 heures sans eau, mais je suis vite dans un piètre état au bout de cinq heures. Donc aller dans un désert, c'est très peu pour moi en effet. Par contre, il y a des naïades qui vivent en Afrique, c'est l’exception, eux, ils ont besoins de beaucoup moins d'eau, mais je crois qu'ils sont en voie d'extinction."

Je fais une petite moue toute mignonne, j'ouvre grand les bras avec une tête faussement innocente parce que je viens d'aspergé Anaya dans mes grands gestes.

"- Je mange comme toi, enfin comme je suis Japonais, j'ai plus l'habitude avec des plats asiatiques. On ne peut pas chasser nous-mêmes car on est trop proche de la nature pour faire ça. C'est pour ça que dans les débuts de notre existence, on était connu comme mangeant seulement des herbes et des algues aquatiques. Ensuite on a commencé a cultivé des plantes externes, après on a eu une alimentation omnivore grace aux produits commercialisés."

J'ai déjà goûté des algues directement sous l'eau pour tester. Et bien, c'est plutôt bon, mais cela écœure vite. Par contre, c'est très sain pour l'organisme. Je regarde en hauteur, réfléchissant sur les dernières interrogations de la rouquine. Je gigote sur place pour trouver une meilleure position, sauf que je tombe dans l'eau. Je me redresse avec la tête de celui qui a eu les chocottes. Ma main droite se pose sur mon cœur. Je n'ai pas eu peur de me noyer, j'ai juste été surpris de tomber. Je me remets assis sur mes genoux avec un amusement lisible sur mes traits.

"- Alors, je ne trouve pas que ce sont des pouvoirs, mais plus des sortes de compétences innés. Déjà, je peux utiliser la magie comme les humains sorciers, donc avec une baguette magique. Ensuite, je suis un excellent nageur et j'ai une plutôt bonne orientation aquatique. J'ai ce que l'on appelle une beauté éternelle, ce qui veut dire que je ne vais pas vraiment avoir des signes de vieillissement. Je peux vivre jusqu'à 150 ans. Je peux me baigner dans n'importe quelle eau, de la plus froide à la plus chaude, mon corps s'adapte aux températures de l'eau, mais pas celles extérieurs. Donc tant que je suis mouillé, je n'ai pas froid. Je suis très sensible aux émotions des autres, donc si quelqu'un à de mauvaises intentions, je le ressens instinctivement. Je suis très proche de la nature, si proche que les animaux, magiques ou non, sont très en confiance avec moi et ont tendance à venir vers moi. Même les plus dangereux. Je suis essentiellement doué en Botanique et en Arts Divinatoires."

Je me lève de ma place, m'approchant doucement d'Anaya avec un grand sourire. Je dépose un baiser sur son front, gardant mes mains sur ses épaules.

"- Je suis amour, j'ai tendance à draguer tous les mecs qui passent sans pouvoir m'en empêcher. J'ai vite chaud quand j'en vois un qui me plais. Ce qui est drôle, c'est que je ne tombe pas facilement amoureux de quelqu'un, au contraire de l'attirance physique. Je suis la tentation, je peux voler les petits copains des autres sans ressentir de regret alors que je sais que c'est mal. Lors des pleines lunes, je saute littéralement sur le premier garçon qui passe."

Je la lâche, m'éloignant d'elle a grand pas. Je tombe volontairement dans l'eau de manière théâtrale. C'est pour ça que je me suis éloigné pour éviter de la recouvrir d'eau de la tête aux pieds. J'émerge à nouveau de l'eau tout en lui souriant.

"- Je crois que j'ai tout dit. Ah non ! Je peux voir sous l'eau même dans les recoins les plus sombres et mes yeux sont l'eau sont d'une couleur assez hypnotisante. Sinon, tu voulais me poser une autre question ? Si c'est très intime, essaye de faire des sous-entendus, je vais tenter de comprendre !"
avatar
Woo-jin Yun

Messages : 61
Emploi : Élève, mannequin, danseur et chanteur
Localisation : En train de barboter dans le lac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Baignade, les pieds dans l'eau (PV Anaya)

Message par Invité le Ven 2 Nov - 10:35

"Je me demande ce que je sentirais...". Sans doute l'odeur de livre neuf qui collait à la peau de Charlie et qui l’attirait tellement. Elle aurait aimé oser demander à son camarde ce qu'il sentirait à son avis mais c'était terriblement personnel comme question... beaucoup trop personnel. "J'aimerais bien... j'aimerais bien boire le philtre mais juste pour sentir les odeurs, ça me rend curieuse: j'adore les senteurs. Enfin non: elles font vraiment partie de moi.". Anaya n'en dit pas plus et hoche la tête à la réponse suivante de Woo-Jin: elle se doutait qu'on ne pouvait devenir naïade et connaissait cette plante qui l'a tant fait rêver depuis l'enfance. La poufsouffle rosit légèrement: "Oh heu... M-merci, ça sera avec plaisir. Mais... il faudra d'abord dégoter cette plante: je ne tiens qu'une minute et trente et quelques secondes sous l'eau et il paraît que c'est déjà pas mal pour un humain...". Elle déplia sa main devant elle: "J'aimerais bien 'tester' les pieds et mains palmées aussi...". ça lui permettrais d'être un peu naïade, même si ce n'était pas vrai. Même pour quelques heures. Elle serait en communion avec son élément de prédilection, encore plus que sans ces attributs sans doute.

La rouquine joue avec l'onde en remuant une jambe: ce qu'elle a envie de nager... Mais elle ne va pas ruiner ses fringues à chaque envie de baignade. C'était sympa vendredi dernier. Si elle n'était pas si pudique aussi... Enfin bref. Les explications du Serdaigle sont précises et Anaya siffle d'admiration devant tous les chiffres assénés: "Eh ben...". La jeune fille grimace et ressent une certaine honte: après tout ce sont sans doute ses ancêtres, sorciers et moldus ignorants qui ont donné la chasse à ces êtres différents... Elle en ressent un profond dégoût et ne comprend pas: elle regarde Woo-Jin, qui aurait envie de faire du mal à cette bouille? Il était comme elle... Juste... différent. Mieux même, de son avis personnel.

La jeune et noir fronce les sourcils: "Du sport de...? Oh.". Anaya se transforma en cerise aquatique et baissa un peu la tête pour laisser ses cheveux masquer son visage brûlant: elle avait beau essayer d'être à l'aise avec ce sujet... ce n'était pas encore gagné. Elle sourit cependant au naïade qui venait de l'asperger et jouait les innocent mais ne répliqua pas: elle voulait entendre la suite, le sujet la passionnait. Elle regrettait de ne pouvoir prendre des notes: "3]]Bof au pire je redemanderais à Woo... PFWHAHAHAHAAHA![/i]". La timide fille mis la main devant sa bouche pour pouffer: quel pitre décidément!

"Rah la chance...". Beauté et jeunesse éternelle et 50 ans de bonus HP? Et de surcroît faire poto poto avec les animaux sans effort? Et bonus +100 intelligence en Bota et Divination??? "C'est trop bien d'être naïade..." soupira la rousse. "Moi aussi j'aimerais bien avoir tout ça, je suis tellement moyenne en tout et j'ai aucun talent particulier... et je voudrais trop rester jeune pour toujours... Enfin heu... pas maintenant parce que heu... je préfère avoir terminé de... de grandir.". Elle pensait surtout à un endroit de son corps qui tardait à vouloir pousser et tenta de masquer sa gêne.

Mais comme si elle n'était pas assez rouge, Woo-Jin décida de se montrer affectueux: non pas que c'était dérangeant, au contraire: un bisous de naïade! C'était collector! Bon même si en fait ça changeait pas grand chose ni à la gêne ni au bisou en fait... Elle haussa un sourcil et le menaça pas totalement sérieuse mais quand même: "Je t'ai à l’œil alors, j'ai pas envie de partager Charlie...". Elle rit toujours gênée et ajoute: "Enfin tu peux tenter ta chance mais je doute que tu sois son... style.". Elle sourit: "T'es pas assez rousse!". Comme s'il voulait dissiper sa gêne, l'habitant de l'onde refît le foufou ce qui la fît rire plus naturellement.

Et rebelote Anaya tomate, elle allait peut-être en crever de rougir autant de fois à la suite... Son cœur allait lâcher à force. Disparition d'Anaya derrière ses cheveux et tirage maximal de mèche: "N-non me-merci ça... ça ira t-tu as été ass-assez p-précis sur ce s-sujet.". La poufsouffle ne pouvait quand même pas lui sortir "Eh au fait Woo-Jin, les kikis de naïades c'est comme un kiki d'humain/sorcier?" non mais franchement, elle se demandait ce qui lui passait par la tête parfois! La honte... Heureusement que les naïades n'avaient pas la télépathie dans le lot de bonus XP que la nature leur avait filée... "Hmmm et donc ça va Poudlard tu t'adaptes? Au fait Tu avais déjà vécu parmi les humains? Et pourquoi d'ailleurs tu es à Poudlard? Y'a des école pour naïades?". Anaya sortit timidement un œil et son nez du rideau de cheveux roux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Baignade, les pieds dans l'eau (PV Anaya)

Message par Woo-jin Yun le Ven 2 Nov - 19:41

L'amortentia fait titiller la curiosité de chacun. Quoi sentir ? Qui est caché derrière ces odeurs ? Tant de question qui peuvent titiller et faire des nœuds au cerveau. Je suis curieux, mais je redoute aussi. Car je sais que ce que je sens est assez traumatisant au final surtout pour un naïade. Tomber amoureux pour un naïade, c'est quelque chose de très grand mais compliquer, un peu comme l'amour fou. La jalousie peut être très présente, la jalousie maladive. En gros, je n'ai pas hâte de tomber amoureux, j'ai un peu peur de tomber amoureux tout simplement. Alors quand je tombe sur de l'amortentia, j'ignore volontairement les odeurs, je mets sous sceller dans un coin, je ne me questionne pas, c'est la meilleure chose à faire.

"- Oh, j'ai oublié de préciser. Tu n'as pas besoin de la boire, les odeurs émanes de la potion, ce qui fait que tu as envie d'en boire. Donc, tu peux très bien faire l'expérience sans rien risquer, il faut juste être capable de résister à la tentation."

Je lui souris une nouvelle fois. Je ne compte pas lui proposer mon aide dans cette expérience, plus loin je suis de ces odeurs, mieux je me porte. Je ne veux juste pas savoir et j'en ai le droit. Être amoureux, ce n'est pas mon truc, tout simplement.

Je lui explique que personne ne peut devenir naïade, ce qui n'a pas l'air de la surprendre. Et elle semble partante pour une exploration aquatique. Cela pourrait être une aventure palpitante de montrer ce monde immergé à une de mes camarades !

"- Oh, ne t'en fais pas. Si on fait de grand yeux de chaton perdu, peut-être que madame Turner voudra bien nous aider !"

Je lui souris de nouveau, montrant mes mains palmées avec un petit sourire. Je me demande bien ce que les humains peuvent trouver là-dessus comme étant quelque chose d'extraordinaire. Je suis né avec et il est vrai que je trouve cela chiant quand il pleut et que je suis censé être un humain. Je dois donc tout le temps porter des gants pour être protégé de l'eau, ce qui n'est pas très pratique selon la situation.

Et mes grandes explications sur le sujet commence ! Je trouve en Anaya une élève attentive et apparemment passionné par le sujet qu'est mon espèce. Cela me flatte d'un certain sens, mais ma tête reste, comme à mon accoutumé, fixé à sa juste place. Elle n'a pas l'air très à l'aise avec les sujets intimes qui se passent sous la ceinture, cela se voit facilement, en tout cas j'y vois. Ce n'est pas la première fois que je parle avec une fille timide sur ce genre de sujet. Je la rends mal à l'aise et je m'en veux assez pour être aussi direct. Mais, d'un autre côté, je ne fais que répondre le plus honnêtement possible à ses questionnements. J'ai une grande envie de m'excuser d'un coup, je compte le faire plus tard.

Son pouffement de rire qui accompagne ses pensées dites à voix haute me fait aussi pouffer. Je ne me moque pas de son comportement, c'est juste que je pouffe de rire parcequ'elle pouffe de rire, ce genre de chose est très contagieux avec moi prouvant ainsi de la vérité de mes dires quelques secondes après.

Je baisse les yeux, un petit sourire figé sur mes traits à son soupire comme quoi c'est bien d'être naïade. Je vois son manque de confiance dans ses facultés et je me dois de la rassurer ainsi que de l'encourager à mieux se comprendre.

"- Si tu dis que tu ne possèdes pas de talent particulier, c'est que tu n'as pas encore trouvé. Après tout, si tu ne cherches pas au bon endroit, tu risques de ne pas trouver ! Les talents sont souvent ce qu'on ne voit pas. De notre propre point de vue, on croit que c'est accessible aux autres alors on se dit que ce n'est pas un talent. Et le point de vue extérieur arrive, il nous fait remarquer que ce que l'on prend pour commun est un talent magnifique qu'il nous faut exploiter, montrer, parader à côté avec fierté. La crainte d'échouer vient nous souffler dans le creux de nos oreilles qu'il faut baisser les bras, que cela ne sert à rien de montrer ce talent. Mais l'espoir s'accroche au cœur et nous rends sourds des avis négatifs. Ce talent qu'on ne voyait pas nous rends la vue et on se dit que oui, nous possédons bel et bien un talent. Pour ce que je t'ai cité, ce ne sont pas mes talents, c'est juste générique à ma race."

Les humains et l'envie d'être éternellement en jeunesse, je ne les comprends pas. Personnellement, je trouve que cela crains de ne pas vieillir. Je réfléchis un peu avant de trouver comment lui expliquer mon point de vue à ce sujet, j'en reviens au sujet de l'amour, mais bon tant pis.

"- Imagine que tu es naïade, tu viens d'avoir 15 ans et tu as rencontré ton âme sœur qui a le même âge que toi, mais c'est un humain. Vous grandissez ensemble, en amour. Arrivé à l'âge adulte, tu arrêtes de vieillir, ta beauté reste figer dans le temps, mais celui-ci continue de s'écouler. Ton âme sœur vieillit, mais pas toi. Les gens te demandent si ton grand-frère va bien, mais c'est de ton amant qu'on parle. Les années suivantes, il s'est transformer en ton père, puis en ton grand-père. Dans ce genre de relation, le regard des autres fait mal, la critique te poignarde, mais tu te dis que rien n'est plus important que ton amour éternel pour ton homme. Mais pour lui, c'est plus compliquer, car c'est lui qu'on traite de 'vieux pervers' à longueur de journée. Et puis un beau jour, il a 80 ans et il fini par mourir avec ton amour... Tu as la chance de pouvoir vieillir avec ton âme-sœur, garde cette chance, les rides et tout ça, c'est secondaire."

Je retourne dans mes explications pour sa curiosité sur le sujet, je ressents encore sa gêne. Elle me parle d'un Charlie qu'elle ne veut pas partager. Je me demande à quoi il ressemble. Est-il dans mes goûts ? Je me passe ma langue sur mes lèvres avant de secouer la tête.

"- Dans ce cas, n'hésite pas à me tirer – littéralement – les oreilles ou à me donner des coups de pieds pour que j'arrête si je le drague. Il faut que cela soit direct par toi, mais surtout par lui. Évite le visage, j'y tiens quand même !"

Jouer le foufou dans l'eau c'est tout moi. Je ne sais décidément pas gentiment parler sans gigoter dans l'eau et m'amuser comme un enfant. Et évidemment, moi et mon manque de pudeur flagrant refaisons surface. En voyant une nouvelle fois dans l'état que je mets la Poufsouffle, je décide de saisir l'occasion pour m'excuser. Je me relève, joignant mes mains en prière près de mon menton, je me penche en avant plusieurs fois tout en parlant.

"- Je suis désolé de te rendre mal à l'aise avec certains de mes propos qui concerne l'intimité, j’oublie que certaines personnes sont pudique. Encore désolé !"

Je suis un peu plus rassuré de mettre excuser, voilà une chose de faite ! Anaya redeviens avide de réponses. Je ne me suis pas attendu à ce genre de question, en témoigne ma tête qui ressemble actuellement à un hibou avec les yeux grand ouvert. Je décide de répondre aux questions qui me dérange le moins en premier.

"- Les naïades vont généralement dans les écoles sorcières ou alors ils ont des précepteurs. C'est vraiment au choix. Il n'y a pas d'école spéciale, en tout cas pas à ma connaissance. J'ai toujours vécu dans un village sorcier, près d'un lac. J'y habite avec ma mère et mes grand-parents ne sont pas loin. Je suis aller à Mahoutokoro. Donc j'ai l'habitude des humains. Pour ce qui est de s'adapter, je dirais oui, enfin le déroulement des cours ainsi que les maisons sont tout nouveau et je t'avoue que je trouve des fois cela bizarre."

Je porte une de mes mains à mes cheveux, grimaçant légèrement en essayant de réfléchir sur comment répondre à cette autre question. Celle sur ma venue ici. Je n'ai pas envie de lui mentir, mais je n'ai pas envie non plus qu'elle croit que je suis un alcoolique ou un drogué. Je regarde l'eau, en montrant mes dents. Finalement, je décide de ne pas tout lui dire, c'est beaucoup trop alors que j'ai toujours du mal avec cette soirée, surtout avec les parties manquantes du puzzle.

"- J'ai déshonoré ma mère par mon comportement, alors elle m'a envoyé à Poudlard... J'ai fait une grosse bêtise qui m'a conduit à l'hôpital et je m'en veux terriblement de lui avoir fait honte. Je vais tout faire pour racheter sa confiance ainsi que pour me faire pardonner."

Je me mordille légèrement la lèvre inférieur, me bougeant légèrement dans l'eau en faisant du sur-place. Et comme pour l'empêcher de me questionner un peu plus sur le sujet, je décide de devenir le questionneur.

"- Et toi ? C'est quoi ton motif d'être à Poudlard ? Tu es avec Charlie depuis combien de temps ?"
avatar
Woo-jin Yun

Messages : 61
Emploi : Élève, mannequin, danseur et chanteur
Localisation : En train de barboter dans le lac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Baignade, les pieds dans l'eau (PV Anaya)

Message par Invité le Mar 6 Nov - 10:27

"Mouais je parierais pas trop sur ma volonté face à des odeurs... Pas une mornille en fait.". Anaya rit: "Je suis sûre tu fais super bien les yeux de chaton, c'est dans la poche!". Puis elle rougit et remercia Woo-Jin: "Oui je... je vais y réfléchir.". Son talent? Rougir plus vite que son ombre? Faire la boulette qu'il ne faut pas faire? Ah peut-être son odorat justement? Mais il y'avait un tel revers...

Le naïade parla très justement d'un 'détail' auquel elle n'avait pas pensé et elle bredouilla: "Oui faudrait que... heu mon âme sœur puisse aussi, sinon... sinon...". "Sinon on en crèverais de douleur.". Pas besoin de le dire à voix haute, ça tombait sous le sens... ça lui faisait penser à une super série moldue avec un gars aux cheveux long et au sabre qui était immortel. Et c'était bien la m****... "Oui tu... tu as raisons. C'était un désir stupide de ma part. Dé-désolée..". Elle se frotta le bras un peu mal à l'aise d'avoir eût une réflexion si stupide. Mais sa gêne passa en un sourire: "Je ne frappe pas... enfin plus, et puis... (*hausse les épaules*) j'ai pas envie de te frapper. Et Charlie saura te remettre lui-même à ta place si ça le dérange. C'est pas un steak, il est libre et censé, t'inquiète pas pour ça.". Si Charlie décidait que finalement la naïade asiatique c'était plus à son goût que la rouquine rougissante, ça ferait mal mais soit: c'était ça aimer vraiment quelqu'un.

Son camarade se lança dans des excuses qui firent naitre de nouveau la gêne sur son visage: "Ah non non enfin heuuu... si tu t'excuses c'est que tu dois en avoir besoin mais je t'en veux pas hein, c'est moi qui est très... Coincée.". La rousse soupira et remis une mèche en place avant de sourire: "Mais t'inquiète pas, on essaie de me décoincer j'ai des alliés de poids pour ça, je t'ajoute à la liste? (*rire*) Et puis les gens sont apparemment assez... libérés ici on va dire, si tu croises Lucas Sombrage par exemple, gare à tes petites fesses! C'est un véritable tombeur.". Vu qu'il lui avait dit aimer les filles et les garçons, Woo-Jin était inclus dans ses heu... 'proies' potentielles. Enfin bref. Encore Mahoutokoro? Bon c'était plus rare que BeauxBaaaaatons ou Iverny mais quand même elle l'avait déjà entendu.

"Oups.". Apparemment elle avait mis le doigt où il ne fallait pas... C'était son tour de s'excuser: "Je m'excuse si j'ai évoqué... un sujet délicat.". Elle ne creusa pas le sujet et ajouta juste: "J'espère que tu es totalement guérit.". Motif d'être à Poudlard? "Heu ben... parce que j'étais en école Moldue jusqu'ici car mon père était anti magie... Je... Il était pas trop d'accord mais je lui ai pas demandé son avis si tu vois ce que je veux dire.". Son ventre fît un nœud en pensant qu'elle allait bientôt devoir retourner là-bas et affronter son géniteur. "Charlie? Heu bah heu... Depuis dimanche o-officiellement on va dire.". c'était tout simplement r-i-d-i-c-u-l-e dis à haute voix... 4 pauvres jours. Mais pour elle, c'était 4 de plus que jamais avant.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Baignade, les pieds dans l'eau (PV Anaya)

Message par Woo-jin Yun le Lun 12 Nov - 10:54

Toute discussion doit avoir une fin, c'est un fait indéniable. Celle-ci vient à se consumer. Il ne m'est pas difficile de comprendre que la demoiselle qui me fait face souhaite prendre la poudre d'escampette pour d'autres aventures. Et je dois avouer que j'ai une grande envie de retourner dans les profondeurs du lac de Poudlard, rester à la surface n'étant pas ce que je préfère. Alors, je m'écarte de la Poufsouffle, m'extirpant de cette entrevue de façon détourné ainsi que polie.

Et en moins de temps qu'il ne faut, je replonge dans l'eau sans même cligné des yeux. Voyageant parmi le monde sous-marin, ce n'est qu'environs vers 19h30 que j'émerge du lac, devant m'arracher à cet habitacle que j'aime tant. Dehors, seul, je me jette un sortilège pour sécher mes vêtements, les rendant du même état avant ma plongée. Un frisson me parcourt désagréablement la colonne vertébrale, le froid venant s’immiscer dans les couches de mes vêtements, dressant mes poils. Brr. Je ne tarde pas à regagner le château.

HRP : Fin du rp à 19h30
avatar
Woo-jin Yun

Messages : 61
Emploi : Élève, mannequin, danseur et chanteur
Localisation : En train de barboter dans le lac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Baignade, les pieds dans l'eau (PV Anaya)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum