Parlons peu mais parlons bien

Aller en bas

Parlons peu mais parlons bien

Message par Riku Jun le Dim 1 Avr - 8:55

Riku s'était éloigné du lac et du pique-nique avec Anaya Septim pour éviter qu'un accident se produise.
Il était conscient que les problèmes des adolescents prenaient une tournure dramatique parfois. Les hormones...
Le professeur marchait tranquillement, ne parlant pas, laissant à la jeune fille tout le temps nécessaire pour se calmer.
Ils se dirigèrent ensemble vers le fond du parc, à la cabane de l'ancien garde-chasse. D'un coup de baguette magique, Riku ouvrit la porte, entra, fit disparaître toute poussière et toiles d'araignées et alluma un feu dans la cheminée. Il ne faisait pas froid, mais regarder des flammes danser dans l'âtre avait un effet apaisant. Il espérait que cela fonctionnerait pour la jeune Poufsouffle qu'il installa à une chaise près des flammes (mais assez loin pour qu'elle n'ait pas l'idée de "jouer" avec). Il prit une autre chaise et fit apparaître entre eux une petite table pleine de gâteaux et de bonbons, ainsi qu'une théière remplie de thé au jasmin et deux tasses.
Il regarda un instant son élève et assistante avant de prendre la parole.

" Vous allez mieux Mademoiselle? Je ne tiens pas à ce que mon assistante soit malheureuse. Et j'espère que mon intervention ne vous causera aucun tord, ce n'était pas mon intention... "
avatar
Riku Jun

Messages : 52
Localisation : Où le vent le mène

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons peu mais parlons bien

Message par Anaya Septim le Lun 2 Avr - 20:14

Les cheveux de la rouquine se déployaient derrière elle comme une bannière dans le vent. Furibarde, elle marchait vite pour s'éloigner le plus vite possible de cette paire de pestes aux choucroutes opposées. Elle marchait vite aussi en tapant du pied pour essayer de se calmer mais c'était peine perdue: son poing la démangeait et elle dût faire appel à tout son self-control pour ne pas fausser compagnie au professeur et retourner régler son compte à cette... cette.... Anaya ralentis un peu le rythme, même si son enseignant avait l'air de s'adapter parfaitement et nonchalamment à son rythme de pas légèrement claudiquant et saccadé.

Ils arrivèrent en vue de la cabane d'Hagrid... là où elle avait rencontré Sheeris. Sheeris aurait trouvé quoi dire pour claquer le bec à la brune et casser l'autre greluche, elle en était sûre: elle était forte, elle. Elle était intelligente, elle. Et sûre d'elle, n'en déplaise à ce qu'avait pût lui raconter Madame Turner: elle marchait et le monde se calait dans ses pas.

M.Jun fît un brin de ménage magique et la poufsouffle se laissa guider. Il fît un feu: elle se vît bien pousser la vipère dedans avec un coup de pied au derrière, comme Hansel et Gretel poussaient la sorcière dans le conte: car oui Amanda était une sorcière, une vraie méchante égoïste et imbue de sa personne. Comme l'autre là qui se pavanait dans un miroir en voulant être la plus belle du royaume dans cet autre conte... "Bon t'arrête avec tes contes???".

Le fumet du jasmin chatouilla ses narines et arriva à la ramener à l'écart de ses pensées: une jolie table était apparue. Anaya tendit la main vers un gâteau mais se ravisa et les reposa sagement sur ses genoux. La jeune fille se rendit compte soudain de sa situation, seule avec un homme autour d'un thé. Bon oui oui elle avait pris le thé hier aussi mais pas en... en tête à tête, et il... s'inquiétait? "Eh oh la terre à Anaya c'est UN PROF! C'est son taff de faire gaffe à ce que tu pètes pas un câble!" "Ah ouais? Parce que ceux qu'on a eu chez les moldus ils..;" "Rah tais-toi enfin non, réponds-lui avant qu'il décide que t'es bonne à enfermer!" .

"ça... ça va merci. Je suis désolée pour... ça. Oh non non les tords viennent de moi et de ce... cette... (*elle faillit dire traînée mais...-hem- on allait éviter et c'était un peu exagéré*) fille là Amanda qui se croit tout permis!" elle accompagna ses paroles d'un grand geste. "Elle... elle débarque là, elle se pavane, ça se voyait que Charlie était mal et pas du tout à l'aise! Elle cherche quoi, hein? Et puis l'autre gre... gourgandine blonde là, j'sais pas on a pas gardé les cochons ensemble je suis pas sa pote!!! Et comme d'habitude personne bouge! ça, CA ça me rend malheureuse...". La rousse caractérielle frappa du pied une fois puis soupira et s'affala dans son siège: "Je sais pas ce que je croyais... que chez les sorciers il n'y avait pas ce genre de garce, qu'est ce que j'ai été con... courge.".

Anaya observa son prof qui ne cessait de sourire de son air calme et maître de lui. Elle se redressa et lui demanda sans gêne d'un air sérieux: "J'imagine que vous aviez une bonne raison de ne pas intervenir alors que Charlie était au plus mal? Une étude sociologique peut-être?".
avatar
Anaya Septim

Messages : 521
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons peu mais parlons bien

Message par Riku Jun le Mar 3 Avr - 19:13

Riku laissait Anaya vider son sac. Tout cela amusait le professeur au début, mais il se rendit vite compte du mal être de son assistante. Ce ne fut que lorsqu'elle s'attaqua à lui qu'il effaça son sourire pour prendre un air plus sérieux et adulte.

" Croyez-vous Mademoiselle qu'une intervention de ma part lui aurait été d'une grande aide? Au vu de vos comportements d'adolescents, vos avis vite arrêtés sur les autres et vos jugements plus que subjectifs, pensez-vous que votre ami aurait été à l'aise? Devant des nombreuses filles, il aurait dû être protégé par un professeur pour une simple gêne? Je ne l'ai pas vu si mal en point que vous. Gêné, certes. Fortement. Mais rien qu'il ne pouvait régler seul. "

Riku regarda Anaya dans les yeux.

" Si j'étais intervenu, il serait passé pour un faible. Et votre ... amie de la maison Serpentard s'en serait donné à cœur joie! "


Le professeur se recula et porta la tasse de thé à ses lèvres. Il voulait laisser à la jeune fille le temps de réflexion. Si elle avait besoin de parler, il restait à disposition. Si elle trouvait son comportement odieux, elle pouvait s'en aller.
avatar
Riku Jun

Messages : 52
Localisation : Où le vent le mène

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons peu mais parlons bien

Message par Anaya Septim le Mar 3 Avr - 19:47

Anaya ne répondit rien et ne bougea plus: l'ambiance s'était refroidie d'un coup. le feu ne chauffait plus rien et elle s'était éloignée au maximum de son interlocuteur, fermant ses bras en croix sur elle-même. Elle resta immobile un moment puis tenta d'ouvrir la bouche mais rien ne sorti. La poufsouffle se força de nouveau à ouvrir la bouche et réussi à parler d'une voix croassante: "Vous... avez ... ent... entière... entièrement r-r-r-r-ai rai..." sa bouche se referma et elle serra les lèvres. Le changement brutal d'humeur du professeur avait réveillé un vieux souvenir: elle, elle aurait voulu qu'on la protège... Pourquoi interprétait-on toujours mal ses intentions ou paroles? Pourquoi était-elle systématiquement tellement... tellement quoi?

Son père riait, sa mère souriait, elle parlait et leurs visages se figeaient, sa mère pleurait son père hurlait. Flash. Son prof de maths, 5e, "... croyez tout savoir Mademoiselle Septim?". La rousse s'efforça de ne pas se laisser entraîner par le flot de mauvaises pensées et attrapa une des tasses pour se donner une contenance. Mais sa main se mit à trembler de manière incontrôlée et elle couvrit la table, le sol et son pantalon de thé au jasmin. Ses nerfs lâchèrent et encore une fois son cerveau ne trouva qu'un unique signal à transmettre: il activa ses glandes lacrymales.
avatar
Anaya Septim

Messages : 521
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons peu mais parlons bien

Message par Riku Jun le Mer 4 Avr - 19:24

L'effet sur la jeune fille fût intense mais pas si surprenant que ça. Riku soupira. Non parce qu'il trouvait le comportement d'Anaya ennuyeux, mais parce qu'il n'avait pas mis les formes pour lui répondre. Il avait pourtant lu le dossier de la jeune fille et savait qu'elle avait eu des moments difficiles. Et il avait vu les comportement que ses camarades pouvaient avoir avec elle, ce qui n’arrangeait en rien les choses.
Le professeur posa sa tasse, s'accroupit devant la jeune fille en larmes et sortit de sa poche un mouchoir en tissu où étaient brodées ses initiales. Rien de précieux, c'était un fan qui lui avait offert. Mais comme ça pouvait servir, il l'avait gardé. De son index gauche, il releva la tête de la Poufsouffle par le menton, délicatement. De sa main droite, il essuya les premières larmes qui avaient coulées sur ses joues. Il laissa ensuite le mouchoir dans la main droite d'Anaya et regarda le sol.

" Excusez-moi de vous avoir blessé, Miss Septim. Je ne voulais pas être si sec. "

Ne voulant pas la brusquer, Riku ne la toucha pas, mais fit tout de même disparaître le thé renversé de la table, du sol et des vêtements de son élève. Il se rassit à sa place, attendant patiemment qu'Anaya se calme.

" Je ne sais pas si vous souhaitez vous confier à un professeur, surtout à celui qui vient de vous faire pleurer, mais sachez que si vous avez besoin de vider votre sac, je sais être à l'écoute. Tout du moins, j'aimerais que vous alliez parler à notre infirmière. Vous ne pouvez pas rester dans un tel état de détresse... "

Le professeur regarda par la fenêtre, un peu perdu dans ses pensées, pour laisser du temps à son élève de se remettre.

" Et si vous désirez parler d'autre chose, nous pouvons aussi. Du cours de demain par exemple. Ou je peux vous raccompagner au château pour que vous puissiez vous reposer après ce début de semaine chargé en émotions... "
avatar
Riku Jun

Messages : 52
Localisation : Où le vent le mène

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons peu mais parlons bien

Message par Anaya Septim le Jeu 5 Avr - 0:00

Ayant lâchée quelques larmes silencieuses, la jeune fille sursauta quand M.Jun se leva et eût un mouvement de protection en posant son bras devant devant son visage, avant de voir le mouchoir et de l’abaisser doucement, gardant une pointe de méfiance. Elle se laissa faire, crispée. Anaya se détendit légèrement quand il s'excusa et se détendit complètement quand il regagna sa place. Il avait beau lui avoir laissé son mouchoir, elle n'osait pas l'utiliser et se contenta de tamponner les larmes qui restaient.

Au mot "infirmière", Anaya opposa un "NON!" ferme et définitif. Sa main s'était crispée sur le mouchoir. Elle reprit plus doucement: "Non. Je ne souhaites pas voir d'infirmière. Je... ne reprendrais plus de médicament même contrainte et forcée.". La rouquine plia le mouchoir et le fourra dans sa poche. "Merci pour le mouchoir, je vous le rendrais lavé demain Monsieur.".

Elle attrapa son sac et le fouilla pour sortir une fiole qu'elle déboucha et posa une goutte du contenu sur son poignet avant de le ranger. La poufsouffle ferma les yeux et se concentra sur l'odeur sur son poignet en inspirant et expirant à fond et arriva à se calmer. "Pourriez-vous me resservir du thé je vous prie Monsieur? Merci.". Galant, il remplit la tasse et Anaya s'en saisit, se concentrant sur l'odeur du jasmin avant de boire une gorgée du liquide brûlant: ça y 'est, elle était totalement calmée.

Elle reposa sa tasse et regarda M.June: "Je suis désolée pour avoir craqué, autant au lac que maintenant. C'était... puéril de ma part et vous aviez entièrement raison. De plus... j'ai... j'ai exactement fait ce que cette fille voulait de moi: j'ai fuis.". D'un air déterminé elle chuchota plus pour elle même que son interlocuteur: "et je ne fuirais plus.". Anaya dégagea totalement son visage et repris: "Je suis ici... pour changer et Poudlard est ma seconde chance. Vous avez lu mon dossier, vous savez déjà ce qu'il y a à savoir... Dans le cas présent, l'attitude des serpentardes m'a rappelé celle d'anciennes... personnes mal intentionnées: j'ai sur-réagis en voyant Charlie mal à l'aise. Pour... ce qui est de ma réaction envers vous, j'ai un 'talent' - ou plutôt une malédiction... - pour m'exprimer de la manière la plus agaçante qui soit pour mon interlocuteur et une tendance à... ouvrir la bouche avant de réfléchir et suis constamment... sur la défensive.".

Elle bût une gorgée et fît une petite pause. "Et... vôtre réaction a fait surgir des... des mauvais souvenirs de ma scolarité chaotique et.. et ... et... une chose plus ancienne que je ne saurais décrire. Mais ça n'arrivera pas demain: je vous le promet! Je resterais professionnelle. D'ailleurs, qu'attendez-vous de moi en tant... qu'assistante? C'est nouveau pour moi... et ... j'avoue ne pas savoir pourquoi avoir été choisie.".
avatar
Anaya Septim

Messages : 521
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons peu mais parlons bien

Message par Riku Jun le Jeu 5 Avr - 9:43

Anya se détendais. Bien. Et elle parlait. C'était encore mieux. Il ne fallait pas qu'elle garde tout cela en elle, elle continuerait à exploser à la moindre contrariété. Riku avait de nouveau rempli les tasses de thé et écoutait patiemment la jeune fille.

" Pour le mouchoir, ne vous inquiétez pas. Gardez-le au cas où ou jetez-le. J'en ai des tas d'autres. "

Le professeur mangea un gâteau avant de reprendre.

" Je ne veux pas qu'on vous assomme de cachets, ce n'était pas mon intention en vous parlant de l'infirmière. Mais il y a des fois où il faut parler à quelqu'un pour se sentir mieux, et si vous n'avez pas encore trouvé le bon confident, l'infirmière est la personne idéale pour évoquer ses tourments. "

Riku visualisa Rosalee. Elle inspirait confiance et il espérait qu'il ne se trompait pas sur ses capacités.

" Pour le rôle d'assistante, je vais surtout avoir besoin de vous quand nous sortirons du château. Je n'ai pas beaucoup d'élèves inscrits, mais il me faut tout de même quelqu'un qui connaisse le monde moldu de l'intérieur. Ces trois dernières années, j'ai été trop déconnecté du peuple. Enfin, je veux dire que j'allais d'hôtel luxueux à des villas somptueuses donc j'ai égaré, à la fois ma modestie, mais aussi ma simplicité. "

Ne voulant pas que son élève se blesse à ses propos, il rajouta en souriant.

" Je ne dis pas que vous êtes simple, au contraire vous êtes d'une complexité étonnante. Mais vous pourrez me recadrer quant aux obligations des personnes normales. "

Riku finit son thé. Il est vrai qu'il lui été arrivé beaucoup de choses ces trois dernières années, et il avait tellement renoué avec ses origines de sorciers...

" Pour le cours de demain, je songeais commencer calmement en faisait le parallèle entre les contes moldus et nos contes magiques. Vous vous y connaissez? "
avatar
Riku Jun

Messages : 52
Localisation : Où le vent le mène

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons peu mais parlons bien

Message par Anaya Septim le Jeu 5 Avr - 22:57

"Hein? Mais il est barge ce prof: les lettres sont cousues à la main on dirait... ça coûte une blinde ce machin! Le jeter???". Mais elle ne dit bien sûr rien à haute voix et écouta sagement le laïus sur le rôle de l'infirmière-confidente-si t'as-pas-d'amis ("prend un Curl... heu ce n'est pas pertinent là!")... ouais c'était son cas mais... pas question. Elle frissonna rien qu'à raviver le souvenir des infirmières de l'hôpital moldu "... un jeune homme adorable, vous mentez mademoiselle, cela ne se peut..." mais garda son calme et la suite s'avérait assez intéressante: "Sortir du château??? Cool!".

Anaya posa une main sur sa bouche et laissa échapper un petit "désolée!": elle n'avait pas voulu dire cela à haute voix ou interrompre son professeur. Elle fronça le nez dans un mouvement de mépris incompressible au mots "peuple", "hôtels luxueux", et "villas somptueuses". Mais bon... cet homme avait assez de bon sens par rapport à beaucoup d'adultes pour se remettre en question et Anaya l'admira pour cela. "M...Moi? Vous 'recadrer'? Heu... bien.". S'il insistait... elle n'allait pas se faire prier. "Ouais enfin tu y mettras les formes hein, pas comme tout à l'heure. Sinon il va te larguer au fin fond de l'Ecosse lors d'une sortie scolaire...".

Ses yeux se posèrent sur les petits gâteaux, si brillants, saupoudrés de sucre, appétissants... oh non... il y en avait au chocolat... et paf avant qu'elle se rende compte, le mini muffin était dans sa bouche et elle retint un soupir de contentement. Elle fît passer le tout avec une gorgée du thé (très bon par ailleurs) avant de répondre: "Je m'y connais mieux en contes moldus que magiques, et il y a tellement de versions différentes d'un même conte... mais oui, j'ai de bonnes bases je pense. J'en lis depuis ma plus tendre enfance, comme beaucoup d'enfants j'imagine." répondit-elle en souriant.


Dernière édition par Anaya Septim le Lun 9 Avr - 9:52, édité 1 fois
avatar
Anaya Septim

Messages : 521
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons peu mais parlons bien

Message par Riku Jun le Sam 7 Avr - 19:32

Riku sourit. Son élève reprenait des couleurs et son calme.
Le fait de parler des contes occulta pour le moment présent tout ce qui s'était passé dans la journée. Le professeur savait que cela était de courte durée, que tout cela allait revenir. Mais il voulait gagner la confiance de son élève, de cette sorcière en devenir. Elle pouvait être son assistante, le directeur lui avait demandé et il avait accepté, même s'il ne savait pas comment il allait pouvoir utiliser ses services. Mais Riku pouvait aussi devenir le mentor d'une future sorcière, puissante et sûre d'elle. Et cette perspective l'intéressait, même si elle n'était pas à l'ordre du jour pour l'instant.

Le professeur sortit de ses pensées pour rebondir en souriant à la dernière phrase de la Poufsouffle.

" Et bien vous serez mon point de départ! Dites-moi, quel est le conte que vous préférez? Celui qui vous a le plus marqué? "
avatar
Riku Jun

Messages : 52
Localisation : Où le vent le mène

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons peu mais parlons bien

Message par Anaya Septim le Lun 9 Avr - 11:12

Anaya se concentra, la tête légèrement inclinée vers l'avant, le regard perdu dans le fond de sa tasse, loin, très loin dans les milles et unes histoires merveilleuses et parfois terrifiantes qui avaient jalonnées ses lectures. Elle fronça les sourcils, il y en avait tant! C'était impossible de choisir, barbare, un crève-cœur, une injustice une... "Zola tu te calme!". La rousse murmura juste "Un seul conte ...?" et laissa son cerveau consulter les fichiers correspondant, s'arrêtant triant, jetant, sélectionnant.

Cela pris un moment mais enfin, elle releva la tête: "Un seul conte c'est très très dur! J'ai pensé au conte Japonais de "La femme oiseau", ou cet autre de l'Est "Le Conte du pêcheur et du petit poisson" qui parle de modestie et Merlin sait que certains... 'collègues' ici en auraient bien besoin... Mais j'hésite beaucoup entre ces deux contes: le premier m'a immédiatement parlé étant enfant, il m'a même fait beaucoup pleuré... même si sa fin m'a déplût en grandissant, sa morale est tout de même étrange quand on y réfléchis. C'est "Le vilain petit canard", vous la connaissez sans doute. L'autre est moins connue, c'est un conte dont je ne connais ni l'origine ni l'auteur.". Anaya raconta à son professeur, de mémoire, le conte du "Plus stupide voyageur du monde".

https://www.dailymotion.com/video/x392s3

Une fois son récit achevé, sa nervosité était revenue et elle avait posé sa tasse pour se tordre les mains: "Je... je sais qu'il parait cruel et beaucoup ne l'aiment pas mais... même si enfant je ne l'avais pas compris il m'a marqué. Et plus je grandis plus... plus il me parle..". Anaya attendit nerveusement le verdict de son professeur, en se rendant compte qu'évoquer les histories qui nous touchent c'est confier une part de soi à l’autre... juger ces histoires revenait à la juger elle-même.
avatar
Anaya Septim

Messages : 521
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons peu mais parlons bien

Message par Riku Jun le Dim 15 Avr - 9:50

Riku écoutait Anaya raconter son conte préféré. Un peu glauque, mais beaucoup de contes en définitive l'étaient. La morale quant à elle...
Le professeur sourit à son élève.

" Vous êtes vraiment calée en contes moldus ma chère demoiselle. Je ne vous apprendrais donc rien de ce côté. Mais l'inverse sera vrai car je vous l'avoue, je ne connaissais pas ce dernier conte. Mais les professeurs, aussi géniaux soient-ils, ne sont pas des dieux et ils continuent à apprendre. " Riku fit un clin d'oeil à son élève.

" Je pourrais vous aider sur les contes magiques mais j'ai peur que si je vous donnais un exemplaire des contes de Beedle le Barde maintenant vous ne dormiez pas cette nuit pour le lire. Or, il vous faut du repos pour briller de milles feux à mon cours demain. Vous aurez donc un exemplaire demain, à la fin de mon cours. "

Riku regarda l'heure. Le temps passait si vite.

" Je crois mademoiselle, que le temps va nous manquer pour continuer notre charmante conversation. Mais n'hésitez pas si vous avez quelque chose d'urgent à me dire ou confier, il nous reste un peu de temps. Sinon, sachez que ma porte vous sera toujours ouverte. "
avatar
Riku Jun

Messages : 52
Localisation : Où le vent le mène

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons peu mais parlons bien

Message par Anaya Septim le Dim 15 Avr - 16:06

Anaya ressentit un mélange de soulagement et de ravissement en entendant les propos de son professeur qui la réchauffa bien plus que le feu de l'âtre. Elle sourit à M.Jun et tordit la bouche sur le côté quand il évoqua le fait qu'elle lirait toute la nuit si on lui offrait un livre de contes inconnus "Grillée...", et ne pût empecher sa grande bouche de s'ouvrir encore une fois à l'évocation d'un livre à ajouter à sa bibliothèque "Trop génial!!! Heu.. je veux dire heu..merci beaucoup Monsieur.". Elle crût entendre sa mère la houspiller sur ses manières et se rappela alors qu'elle connaissait ce livre enfin... qu'on lui avait lu petite mais n'en avait gardé qu'un vague souvenir.

La semi-moldue finît son thé, tapota les coins de sa bouche avec une des serviettes et déclara: "Merci pour tout, professeur. Je... n'ai pas l'habitude d'avoir des enseignants disons... altruistes. Mais vous n'êtes pas le 1er, j'ai déjà rencontré Madame Turner hier, elle m'a également beaucoup aidé quand j'étais au plus mal... c'est une femme d'une douceur infinie, je me réjouis de vous avoir tous 2 en cours demain! Avoir hâte d'avoir cours c'est... nouveau pour moi.  Je n'ai rien.. d'urgent à rajouter mais si c'est le cas, je ne manquerait pas de vous en faire part.".

Anaya se leva et enfila sa cape avant de jucher son sac sur son épaule, sans penser à se remettre un coup de peigne ou à rajuster ses vêtements: c'était le genre de choses que la rousse ne pensait pas à faire. Son père le lui avait dit très tôt: "'ç'sert à rien d'faire ta jolie t'l'es pas toute façon, faudrait t'refaire la tronche!". Elle chassa d'un revers mental les paroles avinées et blessantes de son géniteur et conclu: "Et le thé était exquis, il faudra me donner la recette.". La poufsouffle salua une dernière fois son professeur et sortit en manquant de trébucher sur les marches, puis s'éloigna après avoir retrouvé son équilibre et fermé la porte derrière elle: il était temps d'aller chercher Hermine pour le cours suivant.
avatar
Anaya Septim

Messages : 521
Emploi : Attachiante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parlons peu mais parlons bien

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum