[CLOS] Altercation entre blaireaux

Aller en bas

[CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Invité le Lun 5 Mar - 12:40

Le duo de vipère avait pourri le déjeuner et énervé Anaya qui après avoir pris congés du professeur Jun pris le chemin de sa salle commune pour récupérer Hermine avant le cours de Soins aux Créatures Magiques.

"Hermiiiiiiiiiine!" pas de réponse. Elle monta donc au dortoir des filles, fouilla son coin, ses sacs: pas d'Hermine. Elle nota les fleurs au pieds du lit de Chrissy et se douta de l'origine de ce bouquet champêtre. La fille aux yeux noisettes réfléchis: telle qu'elle la connaissait, son amie avait fait comme elle et avait évité au maximum Chrissy... son cœur se serra en pensant à sa pauvre petite bête, sans doute effrayée et seule... "Pauvre petite bête? Tu parles! Je suis trop coulante avec elle... il faudra que je vois ça avec Charlie je ne veux pas que ça recommence!" tout en marmonnant, elle avait fouillé toutes les pièces, excepté... le dortoir des garçons.

La poufsouffle déglutit en repensant aux menaces de Dimitri. Elle monta néanmoins l'escalier et passa prudemment sa tête par la porte du lieu de sommeil: "Hermine?" une boule de poils émergea du dessous d'un lit mais resta à distance. "Hermine vient ici! ALLEZ!" mais l'animal à poil blanc refusa de bouger, sagement assise sur son popotin. La poufsouffle soupira, écouta par l’escalier: aucun bruit, elle était seule.

Elle s'approcha à pas de loups de son objectif... mais Hermine décida que c'était l'heure de jouer et fila au fond du dortoir "Noooon Hermine je t'en pries j'ai pas le droit d'être làààà!". Son amie poilue la fît tourner en bourrique, mais Anaya réussie à l'acculer dans un coin et elle fonça droit sur elle, la manqua et couru après quand elle piqua un sprint vers la sortie. "Oui c'est ça sort de là et attends-mo..." elle s'arrêta net en arrivant sur le palier quand elle tomba nez-à-nez avec sa pire option: Dimitri. D'instinct, elle recula d'un pas et regarda autour d'elle: aucune sortie mis à part celle par laquelle le garçon entrait... pas d'échappatoire. Crispée et sur la défensive, la rouquine attendit de voir ce que son confrère allait dire.


Dernière édition par Anaya Septim le Ven 23 Mar - 10:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Dimitri Danilevitch le Lun 19 Mar - 11:45

Orson avait accepté son invitation, rendant Dimitri tout guilleret. Cependant, en prévision du Cours de Soins aux Créatures Magiques de l'après-midi, les garçons s'étaient tout d'abord dirigés vers la Tour des Serdaigles. Orson voulait récupérer son chat Tango, pour le cours. Dimitri apprit donc que son camarade avait un animal de compagnie. Il le questionna sur le sujet sur le chemin.
Finalement, Orson mit la main sur son félin et les deux jeunes hommes repartirent en sens inverses : direction la Grande Salle et le Déjeuner ! Orson était un peu plus silencieux que la veille, mais le poufsouffle avait été prévenu. Il était fatigué, mal dormi. Ce qui ne gênait pas le français en soi. Il était simplement content que malgré son état, le serdaigle voulait quand même passer son temps libre avec lui. Après un repas copieux durant lequel le duo apprirent les hobbies et passions de l'autre, Dimitri devant la mine digestive d'Orson (il piquait du nez dans son assiette) lui proposa d'aller se reposer dans sa salle commune, étant la plus proche. Il accepta.
Les deux compères s'installèrent donc dans l'un des nombreux canapés de la salle commune des Poufsouffles. Dimitri choisit celui le plus à l'écart de l'entrée, pour plus de tranquillité. Après quelques mots échangés, Orson finit par s'endormir.... contre Dimitri. Le jeune homme en était tout excité ! Son coeur battait fort, les mains un peu moite. Mais il ne bougea pas.
Il en profita pour bien observer le garçon, qui avait glissé et s'était installé : la tête sur la cuisse de Dimitri en guise de coussin, le corps allongé en vrac dans le canapé. Orson avait les traits tirés, fatigués, mais en même temps... serein. Il avait le visage anguleux, état de fait qui était bien marqué par la barbe qu'il portait. Il était si brun ! Des cheveux noirs de jais. Mais quand il ouvrait les yeux, des yeux clairs ! Pétillants. Doux. Il y avait une douceur chez ce garçon qui tranchait avec son physique imposant. Un physique d'athlète, pour ne rien gâcher. Dimitri en aurait être presque jaloux s'il n'était parfaitement conscient qu'ils ne jouaient pas dans la même catégorie, de naissance.
La digestion et la chaleur d'Orson ralentirent le cerveau en ébullition du poufsouffle. Sa respiration se cala sur celle de l'endormi et bientôt Dimitri sombra à son tour dans une sieste.

~~

"Hermiiiiiiiiiine!"

Dimitri grogna... pour la discrétion, on repassera. Il se redressa un peu dans le canapé avant de se souvenir d'où il était et avec qui il était. Il se stoppa. Orson dormait toujours sur ses genoux. Ooooo...OK ! pensa le français, toujours content. Par réflexe, il jeta un coup d'oeil à sa montre. Il jura. Les deux garçons avaient bien dormi et il allait être temps de se mettre en route pour le cours suivant.
Dimitri posa sa main sur l'épaule d'Orson et le secoua doucement pour le réveiller. Après quelques essais, le garçon se réveilla un peu paumé.

Hey ! Désolé de jouer les rabats-joies mais ça va être l'heure. Faut retrouver Tango et y aller. lui sourit-il alors qu'Orson se redressait et que son cerveau se remettait en route (ça se voyait sur son visage, qu'il avait très expressif au final)

Ils cherchèrent dans la salle commune : Rien. Dimitri proposa de se séparer. Il montra la salle de bain et les cuisines à Orson pendant qu'il allait vérifier le dernier étage : les dortoirs.
Alors qu'il entrait dans sa chambre, il tomba nez-à-nez avec Anaya.

Encore toi ! s'exclama-t-il, plus surpris qu'autre chose. Mais sérieusement, qu'est-ce que tu fous ici ? T'as pas l'impression que t'es pas à ta place là ?
avatar
Dimitri Danilevitch

Messages : 257
Emploi : Etre le cerveau du Pack.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Invité le Lun 19 Mar - 12:25

Anaya serra les poings. "Je cherchais Hermine elle s'est enfuie quand tu es arrivée.". Elle s'approcha du poufsouffle avec un regard noir, elle n'avait pas oublié ses paroles blessantes du matin ni son coup d 'épaule. "Qu'est ce qui y'a? Tu me suis? Tu viens finir le travail de ce matin? T'as d'autres saloperies à sortir? Va-y te gêne pas!".


Dernière édition par Anaya Septim le Lun 19 Mar - 14:32, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Dimitri Danilevitch le Lun 19 Mar - 12:47

Dimitri n'en croyait pas ses oreilles : Elle le cherchait en plus ? La meuf avait aucun instinct de survie, ma parole, se dit le poufsouffle qui sentait la moutarde lui monter violemment au nez. A tel point, qu'il ne retint pas sa diatribe :

Nan mais tu débloques ? Moi ? te suivre ? Comme si j'avais que ça à foutre de ma journée ! T'en vaux pas la peine, cousin-machin ! J'ai même pas besoin de te suivre, t'es tout le temps dans mes pattes ! Dans les pattes de tout le monde d'ailleurs !

Dimitri fit un geste vif du bras et de la main pour marquer son point.

Quand est-ce que tu vas comprendre que t'emmerdes le monde ? Toi et tes airs de pauvres victimes ! T'es pas capable de rester en cours comme un être civilisé. Mamzelle fout le camp dès que ça lui convient pas. T'as pas de décence ! T'as pas de respect ! Et tu voudrais qu'on s'occupe de toi ? Mais y'a rien d'intéressant chez toi ! T'es... rien qu'une emmerdeuse ! Un truc qui colle et qu'on arrive pas à se débarrasser ! Tu pourris la vie de tout ceux qui t'entoure !

Dimitri criait. Puis il prit une brève respiration pour asséner ses dernières paroles :

Sauf que eux, ils ont la délicatesse de pas te le dire. Moi, j'en ai rien à foutre de ta tronche alors s'il faut que je parle pour tout le monde, j'le fais. Tu nous fais chier. On en a marre de toi et tes caprices et tes airs de victimes. Fous nous la paix ! On fait pas tous dans la charité !

La réaction de la jeune fille ne se fit pas attendre.
avatar
Dimitri Danilevitch

Messages : 257
Emploi : Etre le cerveau du Pack.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Invité le Lun 19 Mar - 15:19

Anaya était au-delà du choc. Les paroles de Dimitri rebondissaient dans son esprit, faisant remonter à chaque rebond un souvenir douloureux "Dans les pattes" (son père lui hurle dessus), "air de victime" (aucun adulte ne l'avait cru, "ne le cherches tu pas un peu? fait un effort!"), "rien d 'intéressant" (ses cahiers d'écriture déchirés après avoir été lus devant tous...), "un truc qui colle" ("les filles y'a un truc qui pue non? on s 'éloigne de ce... truc?"), "pourris la vie" ("SI SEULEMENT T ETAIS PAS NEE!"), "tu nous fait chier" (les rires dans son dos, les tampax usagés mis pendant la pause dans son sac et ses poches)... "fou nous la paix" - ses cicatrices au ventre.

La rouquine sortie brutalement de sa torpeur, les larmes coulaient de ses yeux sans pouvoir s'arrêter et elle se mit d'abord à murmurer la tête basse en lâchant un rire étranglé: "Décence? Charité? Respect? RESPECT????". Anaya releva la tête sans cesser de pleurer mais elle hurlait maintenant: "MAIS QU EST CE QU UN CRETIN ÉGOÏSTE, NOMBRILISTE ET PRETENTIEUX COMME TOI ME PARLE DE RESPECT??? MOI? MOI JE ME VICTIMISE? MAIS TU SAIS QUOI DE MA VIE BLAIREAU? RIEN! TU SAIS PAS A QUOI J AI SURVECU! LE HARCELEMENT LES INSULTES L ABANDON!!!!" (*elle baissa la voix le temps de récupérer, Dimitri lui ressemblait à... ce mec qui... oui ce mec qu'elle avait failli étrangler et qui voulait...*). Monsieur a sans doute grandis bien entouré, avec tout ses petits amis adorés, papa maman, peut être même un chien blanc! ...TU CONNAIS RIEN AU FAIT D ETRE VICTIME!!! ON A TENTE DE TE FAIRE TAIRE??? NON!!!! ON T A TRAITE PIRE QU UN CHIEN ON T A DIT QUE TU NE MERITAIS PAS DE VIVRE? QUE TA MERE AURAIT DU SERRER LES CUISSES??? ON A TENTE DE TE... T ABUSER??? NON!!!! ALORS JE TE PERMETS PAS DE JUGER!!!! TA GUEULE TA GUEULE TA GUEULE!!!!" elle asséna trois violents coup de pieds au sol pour ponctuer sa répétition.

Elle était rouge, mais de rage. La poufsouffle tremblait de tout son corps. Une rage contenue durant des années envers ses parents, ses harceleurs, SON harceleur, les adultes qui n'avaient pas bougés... envers les autres, les autres, ces PUTAINS d'autres. Et lui. Lui qui était à la base de toute cette scolarité de merde... LUI qui était en face d'elle!!!!

La rouquine était passée en mode automatique, le regard vide. Elle était là mais plus vraiment là. Enfin elle allait pouvoir se venger: "Je suis plus ta petite victime. ça c'est fini. Et je vais finir ce que j'ai commencé. Que ça n'arrive jamais à d'autres... CONNARD!!!!" et sur cette insulte, Anaya se jeta sur Dimitri pour lui flanquer une raclée, le poing serré, visant sa mâchoire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Dimitri Danilevitch le Lun 19 Mar - 23:06

Anaya se révolta sous ses yeux. Il eut un mouvement de recul face à ses cris. Un seul pas, légèrement en arrière, puis il tint bon sur ses appuis. Il encaissa les mots dure de la jeune fille mais clairement, il n'avait pas envie de la plaindre. Surtout pas quand soudain elle s'élança sur lui, prête à lui décocher un coup de poing.
Dimitri réagit d'instinct.
Une enfance passée parmi la meute, un meilleur ami loup-garou, un père policier, une grand-mère effrayante, Dimitri était plus que parer lorsqu'il s'agissait de se défendre.
Sans réfléchir, il bondit dans la garde d'Anaya et lui colla son poing dans le visage. Il sentit son poing s'écraser sur l'orbite et la pommette de la jeune fille. Cette dernière fut projetée au sol, sous la violence du coup. Sans attendre un répit, le garçon se saisit rapidement de sa baguette dans sa poche et lanca un "Stupéfix !" puissant sur sa camarade de maison, l'immobilisant dans l'état.

Il reprit alors son souffle et ses esprits.

Et Marthe ! jura-t-il en voyant ce qu'il avait fait.

Il se passa la main dans les cheveux. Il pesta, il était fou de rage. Dimitri avait promis de se tenir à carreaux, de suivre une scolarité exemplaire et d'obtenir son diplôme. Pas de cogner sur une nana qui lui pétait les roubignoles depuis la matinée. Il laissa s'échapper un chapelet de jurons bien sentis et se tourna vers Anaya.

Par les crottes d'un Centaure ! Sérieusement ?! T'as vu ce que tu m'as fait faire ?? Nan mais tu crois être la seule à avoir une vie difficile ? Ouais, c'est moche ce qu'il t'es arrivé, mais t'es pas la seule à être dans ce cas ! Espèce de nombriliste à la manque ! Tu crois que tout le monde a eu cette vie rose dont tu parles ? mais personne PERSONNE n'a une vie parfaite ! Tu sais rien de moi, de mon passé, de mes souffrances, de mes difficultés et tu m'accuses de Crétin égoïste ? s'emporta-t-il, la colère dominant ses sens.

Puis sa voix diminua d'un cran et il reprit en parlant, cessant ses cris.

Ben je préfère être un Crétin égoïste entouré de mes amis plutôt qu'une pauvre cloche dans ton genre qui chercher désespérément l'attention des gens, au point qu'ils préfèrent te fuir pour avoir la paix. Je m'en fous que tu ais du subir des atrocités durant ton enfance ou ta scolarité avant, ça te donne pas le droit de croire que t'es la seule dans ce cas. Tu t'es accroché à Sheeris comme une moule à un rocher. Mais t'avais même pas demandé son avis à Sheeris si elle voulait supporter tout ton poids ! Car oui, je suis pas aveugle, je vous ai observé depuis la rentrée. Et y'avait rien de plus pathétique que ton comportement. Tu n'as aucune idée de qui est Sheeris.
Tu n'as aucune idée de qui sont les gens autour de toi. TOUT SIMPLEMENT PARCE QU'ON SE CONNAIT PAS, CUL DE BOURSOUF !


Il donna un coup de pied dans son propre lit et ragea de plus belle à la douleur qu'il ressentit dans ses orteils.

T'as jamais été ma victime, Anaya. dit-il sur un ton froid. Dimitri avait repris une stature droite et distante. Tu ne sais plus faire la différence. Si tu avais été ma victime, crois-moi, ce qui vient de se passer là, à cet instant, ce n'est rien, RIEN ! comparé à ce dont je suis capable. Tout ce que tu as gagné c'est mon mépris le plus total. Tu peux crever dans le caniveau que je planterai ma chaise pour te regarder mourir. Ses mots dépassaient sa pensée, il en avait conscience. Mais comme tout garçon de 16 ans, il n'avait pas suffisamment d'expérience pour retenir ses paroles. Ta place est à Sainte-Mangouste, là où tu aurais finalement l'attention que tu mérites. A Poudlard, nous ne sommes pas tes infirmières. On n'est pas là pour te soigner, ni pour te servir de punching-ball. A ce sujet, vraiment, choisis mieux tes adversaires.


Ses derniers mots furent prononcés avec un ton dédaigneux. Il laissa en plan la jeune fille là, stupéfixée au beau milieu de la chambre des garçons. Il claqua la porte derrière lui.

~~

En redescendant vers la salle commune, Dimitri vit Orson avec son chat dans les bras. Il n'osa pas le regarder en face et dit en passant devant lui :

Viens, on y va.

Il avait un grand besoin de quitter les lieux et de prendre l'air.
avatar
Dimitri Danilevitch

Messages : 257
Emploi : Etre le cerveau du Pack.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Invité le Mar 20 Mar - 0:35

"Hein?". Anaya crût que son œil avait explosé. Elle fût projetée en arrière, vît le plafond se dérouler sous son regard, et son corps heurta lourdement le parquet dans un choc sourd. Sa tête rebondis sur le sol, l’assommant à moitié. Son dos lui faisait souffrir le martyr, elle ne sentait plus que le carré de visage que Dimitri avait frappé. Dans les films, les personnages se relèvent. Non il ne chutent même pas. Se relever? Elle ne savait même plus où était le haut, le bas... le décor tournait, se fixait, se tordait de nouveau. Pas d'étoiles comme dans les cartoons non plus. La nausée lui vint et la rouquine tenta de se relever mais cela faisait trop mal. Pourtant, son adversaire (enfin on parle d'adversaire quand il y a un vrai combat, pas une branlée) jugea plus prudent de la stupéfixer.

Et la jeune fille dût subir bien pire que les coups. La douleur physique? Ce n'est qu'une information transmise par un membre au cerveau. Il y avait bien pire... La torture psychologique. Liée et mutée de force par sa camisole magique, Anaya dût écouter un discours bourré de haine et de rancœur, d'insultes. Oh ça... elle connaissait. Les insultes auraient même pût être drôles (Cul de boursouffle!). Ce qui lui faisait mal à hurler, déchirait ce qui restait de son cœur en lambeau, c'était la vérité. Sous les paroles dures, certaines justifiées d'autres injustes, sous le vernis du discours vomi par Dimitri, des vérités qu'elle avait niées apparaissaient dans toute leur horreur.

Elle était pathétique, oui. Elle s'était accrochée à son rêve de vie meilleure et donc à Sheeris sans songer à ce qu'elle ressentait ou souhaitait. Oui elle était égoïste. Ne voyait que par le prisme de SA douleur. Qui était-elle pour juger Sheeris? Ou qui que ce soit? Oui elle faisait fuir les gens, qui voudrait d'une fille qui se plaint constamment et sous couvert de souffrir fait (sup)porter aux autres sa souffrance? Oh oui elle méritait son mépris et même de crever, elle le savait mais les moules, ça s'accrochait. Désespérément, et ça affrontait les vagues, les tempêtes. Elle survivrait, encore. Elle aurait voulu le dire à Dimitri. Oui elle s'était trompée, tout s'était emmêlé. Elle regrettait. Mais ses lèvres étaient scellées. Dimitri la laissa là, comme le déchet qu'elle était.

Anaya pût ressasser ces pensées qui tournaient en boucle, comme un mantra hypnotique, murée dans son propre corps et pleurant des larmes fantômes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Orson Wallace le Mar 20 Mar - 9:50

Orson et Dimitri avait passé leur midi à parler de leurs hobbies. Ainsi Dimitri avait pu apprendre qu'Orson était un fan inconditionnel de Baseball, que son père Henry lui avait donné le goût du sport et qu'ainsi il aimait les sports en tout genre, qu'il était "formé" à la bagarre par des années de sport de combat pratiqués avec ses frères Killian et Wilfried, et que ses soeurs Kélia et Moéra ainsi que sa mère lui avait donné le goût des études. Il devait à sa mère cette envie d'être médicomage, de prendre soin des autres. Sa soeur Moéra était d'ailleurs en double cursus aux Etats Unis elle faisait des études moldues pour être vétérinaire et elle avait passé avec succès son diplôme de soin pour les animaux fantastiques. Orson était plus que fier de sa famille et qu'il adorait son chat Tango.

Parler avec Dimitri avait un effet apaisant sur Orson, il se sentait beaucoup moins oppressé par la supermoon qui arrivait à grands pas... Aussi piquait il du nez dans la grande salle. Dimitri proposa au vu du temps qui leur restait de se rendre dans sa salle commune pour se poser un peu tranquille. Orson accepta avec joie et découvrit une jolie salle confortable. Sa soeur Moéra aurait surement qualifié cet endroit de trou de Hobbit. Ils s'installèrent sur les canapés et il ne tarda pas à piquer du nez. Son corps se détendit et il sombra dans un profond sommeil. Naturellement son corps chercha une position confortable, qu'il trouva en la personne de Dimitri, plus précisément la cuisse de Dimitri. Et Orson partit pour un sommeil très profond totalement en confiance.

~~  ~~  ~~

Orson se sentit secouer mais il ne voulait pas émerger. Il était bien là où il était... Il grommela en américain M'man laisse moi dormir j'ai pas cours... Ah ben si en faite. Orson se redressa les yeux encore voilés de sommeil. Il se redressa et écouta les paroles Dimitri mais il les entendit à travers un brouillard. Il comprit que Tango s'était fait la malle et que Dimitri allait le chercher là haut et lui au rez de chaussée. Il se leva alors que Dimitri avait déjà atteint le premier palier. Il s'étira. Et se rendit compte qu'il avait vachement bien dormi sur Dimitri. Il devrait peut être lui demander de dormir avec lui ce soir histoire de voir s'il arrivait à se calmer suffisamment pour dormir.

Il se dirigea vers la cuisine et referma la porte derrière lui pour éviter que ce coquin de Tango ne fuit encore. Aussi n'entendit il rien de ce qui se passait dans les dortoirs. Il mit bien 10 minutes à déloger Tango de sa cachette, derrière un meuble fixe, parmi des croquettes... Toi mon grand ce soir c'est pain sec et eau... T'as mangé au moins pour ta semaine là!

Il récupéra Tango qui miaula sa désapprobation et repartit dans la salle commune. C'est à ce moment là que Dimitri descendit rouge et énervé. Dimitri ne le regardait pas mais il pouvait entendre le coeur de l'adolescent aux battements complètement anarchiques et le ton de sa voix ne lui laissait pas d'autre choix que de suivre en silence le pas vif de ce garçon qui d'habitude n'aimait pas la course...


Dernière édition par Orson Wallace le Jeu 22 Mar - 20:51, édité 1 fois
avatar
Orson Wallace

Messages : 325
Emploi : Préfet de Serdaigle
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Owen Duncan Cooper le Mar 20 Mar - 15:39

Owen était sorti de la salle de musique en dernier. Il avait pris le temps de nettoyer les miettes de leur repas et de les porter dans la grande salle. Il descendait vers les sous sols quand au détour d'un couloir, il croisa Dimitri et Orson. Dimitri marchait d'un pas vif et passa devant lui sans le voir, manquant de le bousculer, Orson sur les talons. Celui ci sourit à Owen avec l'air d'un gars qui s'excusait pour son pote qui était pressé.... Owen secoua la tête en souriant. Décidément, le poufsouffle était pas encore calmé depuis ce matin. Il fit le reste du chemin en repensant à ce matin : lui trempé avec Chrissy en pyjama léger dans les bras en plein milieu de la salle commune, les douches ... Bon il allait lui demander... Il fallait qu'il lui demande.... Ouai fin ça attendrait demain, ou mercredi, ou jeudi... M'enfin ! Elle allait pas le manger! A par un refus il risquait quoi? Et puis si elle ne voulait pas et ben il trouverait quelqu'un d'autre... Un jour...

Perdu dans ses réflexion, il entra dans la salle et monta mécaniquement les marches. Il entra dans la chambre en appelant son chat sans vraiment faire gaffe.Bounty? T'es où mon grand ? Ah t'es là.. Aie... Ce n'est que quand il buta sur un truc qu'il regarda vraiment la chambre. Enfin un truc non,... Anaya était au sol. Il la regarda totalement surpris avec des grands yeux. Elle ne bougeait pas. Le côté droit de son visage prenait une jolie couleur violacée... Elle s'était pris un coup de poing ou il ne s'y connaissait pas...

Anaya??? Mais qu'est ce que tu fais stupéfixé dans le dortoir des mecs?? Il vit non loin d'elle une boule de poils blanche... Laisse moi deviner.... T'es venue chercher ton farceur? Owen fouillait dans son sac après sa baguette pour annuler le sort sur Anaya.... Il trouva sa baguette et se promit de mettre son holster à baguette, ce serait plus simple T'as de la chance que le contre sort soit de mon niveau! Il pointa sa baguette vers Anaya Enervatum

Il laissa le temps à Anaya de revenir à elle et de se redresser. Il alla jusqu'à sa table de chevet et en ramena une bouteille d'eau et un carré de chocolat. Tiens! Faut remettre ton corps en route. Le chocolat c'est bon pour tout... Owen s'assit sur son lit , mangeant lui aussi un carré de chocolat.Et si tu m'expliquais ce qu'il vient de se passer dans mon dortoir? Il en avait une vague idée vu qui il avait croisé littéralement vert de rage quelques temps plus tôt.
avatar
Owen Duncan Cooper

Messages : 362
Emploi : dormir, musique, filles, manger
Localisation : Poudlard (contraint et forcé)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Invité le Mer 21 Mar - 11:41

Anaya ne sentit pas Owen buter contre elle. Ni lui parler, elle était en état de choc et ne ressentait plus rien, comme spectatrice extérieur à sa propre vie. Il parlait, elle s'était relevé en position assise, il lui tendit quelque chose... elle le prit et le regarda sans analyser ce que c'était. Un truc marron. La fille amorphe le fît tourner entre ses doigts, senti mais plus rien ne fonctionnait, pas même son odorat. Elle porta la chose à ses lèvres et son corps rodé à l'exercice pris le relais et lui fît avaler le tout. Tiens, une légère sensation amère sur son palais, pas désagréable. Anaya se releva comme un automate et s'approcha d'Owen qu'elle regarda absente. La rouquine regarda autour d'elle et ce n'est qu'en voyant Hermine à ses pieds que tout lui revient: une bulle éclata dans ses oreilles et elle retrouva l'odeur du bois de la chambre, la douloureuse pulsation autour de son œil, entendit Hermine couiner... trop d'infos d'un coup. La poufsouffle aux yeux noisette porta la main à son œil blessé, eût en vertige et commença à chanceler.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Owen Duncan Cooper le Mer 21 Mar - 14:09

Owen voyait bien qu'Anaya était désorientée... ca devait être la première fois qu'elle prenait un coup au visage... lui était assez habitué, il ne comptait plus les fois où il était rentré en sang avec des bleus partout. Il maitrisait maintenant à fond les sortilèges de soin comme l episkey. Il savait aussi que pour ceux qui avaient pas l'habitude, la première fois la terre était pas très droite et elle faisait des farces.

Il réagit donc au quart de tour quand Anaya vacilla. Il la rattrapa avant qu'elle ne tombe. Il la posa en position assise sur le lit le plus proche et s'assit non loin pour parer à une éventuelle rechute. Il attendit qu'elle recouvre ses esprits avant de réitérer sa question.
avatar
Owen Duncan Cooper

Messages : 362
Emploi : dormir, musique, filles, manger
Localisation : Poudlard (contraint et forcé)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Invité le Ven 23 Mar - 0:32

Le contact d'Owen l'aurais fait bondir en situation habituelle, rougir et crisper. Là c'était lointain, dans du coton... il lui demanda à nouveau ce qui s'était passé. D'une voix laconique, Anaya déballa : "Je cherchais Hermine. Dimitri a surgit dans la chambre. J'ai crût qu'il venait achever son boulot de sape de ce matin. Alors je lui ai dis et il m'a dit que j'intéressais personne, que j'étais indécente, que j'emmerdais tout le monde, il a parlé de truc qui colle et que je pou... pourrissais la vie de tout le monde... et... ". La jeune fille au regard vide se tue, sa voix commençait à s'érailler."et j'ai hurlé. J'ai hurlé mon harcèlement, mon ma.. quand il a.. ont voulu... et dans ma tête, il... Dimitri il lui ressemble et je l'ai vu et... et ... ça devait pas recommencer et et...".

La rousse hoquetait en essayant de retenir des pleurs mais elle releva la tête et ne vît aucun mauvais sentiment dans les yeux du garçon. Elle continua donc et lâcha "Alors j'ai voulu frapper Guillaume ou Dimitri je sais plus, mais..." La poufsouffle fît un silence. Il pouvait deviner la suite.

Elle décrocha des yeux vairons pour compléter: "Et il m'a asséné la vérité crue: je suis une égoïste pathétique qui s'accroche aux gens. Que j'étais bonne pour Saint Mangouste et que... que..." ses nerfs lâchèrent et elle partie à sangloter en s'enlaçant elle-même et se serrant à s'en faire mal "que je pouvais creeev.. creveeer dans.. le... caniveauuu mais j'ai, j'ai, (*elle hoquetait entre deux sanglots, essuyant ses yeux avec ses manches*) j'ai pas le courage de le faire, j'arrive juste à faire ça: ".

Anaya releva le bas de son t-shirt et révéla brièvement des scarifications sur son ventre. Elle relâcha son t shirt et son corps réagis avant sa tête, avec comme seul but le réconfort du contact d un autre être vivant: la poufsouffle se blottie en pleurant contre Owen, complètement déboussolée et abattue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Owen Duncan Cooper le Ven 23 Mar - 21:00

La situation était beaucoup plus complexe que ce qu'Owen avait pensé. Apparemment la demoiselle avait quelques trauma profond que Dimitri avait fait ressortir. Owen savait par expérience que ce genre de chose avait besoin de sortir, de s'écouler. Aussi ne dit il rien et se contenta t il d'écouter. Il l'avait déjà fait quelques fois pour les gars de sa bande. Enfin il disait gars mais c'était générique, Owen ne faisait pas la différence entre les garçons et les filles. Il ne fut pas non plus choqué par les traces du passé de la jeune fille. Il en avait vu sur plusieurs dizaines de ses gars.

Les propos de Dimitri étaient durs. Ca il ne pouvait dire le contraire. Le poufsouffle avait une grande capacité à manier les mots. Owen avait déjà été pire que lui dans ses propos. Mais Anaya avait l'air de l'avoir pris au pied de la lettre . Elle était tellement retournée, qu'elle s'effondra sur lui. Le voila maintenant enlacé par une madeleine qui ne savait pas faire autre chose que se déprécier.

Il n'était pas très à l'aise avec les pleurs, les cris ou les sentiments exacerbés... D'habitude il laissait ça à..... à......... et merde. Au bout de six mois ça sortait toujours pas. Elle lui avait vraiment pourri la vie. Il devait pourtant faire quelque chose. Il décida de refermer ses bras sur elle. Pas comme il aurait pris une fille qu'il aimait mais plus comme un cousin, un ami qui réconforte. Comme une présence qui apaise. Il lui adressa quelques paroles.

Allons allons Anaya ! Ne le prends pas autant à coeur comme ça. Les propos de Dimitri sont durs mais ce ne sont que des mots. On a tous dis des saloperies à des gens sans réellement les pensées. Je ne vois pas Dimitri souhaiter ta mort. Il ne te connais même pas. C'est qu'un gamin de 16 ans qui n'a pas conscience que ses paroles ont beaucoup plus de force que ses coups de poing. Quant à te faire sauter le caisson, faut savoir que c'est irréversible. Et ça fait du mal à plein de monde. Même si tu n'en as pas conscience, tu as des gens qui tiennent à toi et à qui ça ferait énormément de mal si tu n'étais plus là. La vie que tu as n'est pas que la tienne. Elle impacte les gens autour de toi, elle se mêle à eux et partage avec eux. Tu n'es pas seule à décider de ta vie.

Owen s'interrompit... Devait il lui dire ce qu'il pensait? Etait elle en état de tout entendre? Il se dit que c'était maintenant ou jamais... Il espérait seulement pouvoir peser ses mots...

Sainte Mangouste j'en viens et je peux te dire qu'on s'y emmerde du diable... Sinon si je peux me permettre de te donner un conseil... Arrête de te sous estimer... Certes t'es une emmerdeuse, tu parles à tord et à travers, t'as un tantinet tendance à tirer des conclusions hâtives et à prendre la mouche mais tu n'es pas que ça. T'es attachante, t'as une volonté de fer, t'as pas peur de dire ce que tu penses. Je pense qu'il te manque juste des ajustements. Il faut que tu apprennes à tourner ta langue 7 fois dans ta bouche avant de parler. Tu veux te faire des amis? Quitte cet air de victime. Souris! C'est nettement plus attirant une femme qui sourit. Au lieu de t'imposer aux gens et si tu t'intéressais à eux? A ce qu'ils pensent? A ce qu'ils ont vécu? Prends Chrissy par exemple ou même moi pour le coup, les rats, les rongeurs on déteste ça même si moi je ne ferais pas de mal à ton hermine je n'aime pas qu'elle m'approche, Chrissy c'est pire elle en a peur. Une peur panique. Elle n'y peut rien les animaux c'est pas son délire. Dimitri c'est le genre de gars qui a la réponse blessante facile. On acquière pas ce genre de réflexe en ayant une vie rose. On acquière cette défense quand on a un lourd passé. Ou tiens prends Sheeris par exemple! Je suis persuadé qu'elle va pas bien. Y a quelque chose qui est cassé chez elle et je parierai que c'est profondément ancré en elle. Au point qu'hier, si Alec avait pas pris les choses en main elle se serait sauvée! Sans parler de mon cas, j'traîne tellement de casseroles que si je bouge une oreille ici j'me trouve un détraqueur comme colocataire. On a tous un truc qui cloche avec notre vie. Qui a une vie parfaite et rose? Personne. Mais on donne le change, on met des masques qu'on superpose. On en change en fonction des gens en face de nous. On a tellement de couches qu'au final on s'est même plus qui on est en vrai, qu'on sait plus c'qui est vrai en nous de c'qui l'est pas.

Owen se tut. Il avait plus parlé qu'à son habitude...

avatar
Owen Duncan Cooper

Messages : 362
Emploi : dormir, musique, filles, manger
Localisation : Poudlard (contraint et forcé)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Invité le Lun 26 Mar - 1:10

Anaya avait profité de la chaleur réconfortante d'Owen et de sa voix profonde et apaisante qui résonnait dans son oreille collée à son torse. Peu à peu, ses reniflements s'espacèrent et elle cessa d'imbiber le haut du jeune homme de ses larmes. Il était rassurant comme... comme... un grand frère. Elle reconnaissait cette sensation mais c'était impossible: elle était fille unique.

"Sheeris? Aller mal? Elle? Partir?" elle regretta de l'avoir jugé à l'emporte-pièce. "Tu n'es pas seule à décider de ta vie.". Oui elle devait suivre les conseils d'Owen, il avait raison sur toute la ligne enfin heu... "M... moi? Attachante?". La rouquine leva les yeux vers ceux de son confrère: il ne se moquait pas. Elle profita encore un peu des bras du Poufsouffle sans rien dire, réfléchissant à tout ce qu'il lui avait dit et... également confié.

La rouquine se redressa et se moucha sans élégance dans un mouchoir qu'elle sortit de son sac avant de regarder Owen: "Merci de... de ne pas m'avoir rejetée d'abord." elle triturait maintenant son mouchoir. "Tu... parles bien et ce que tu dis est vrai. Même si moi les masques, ben... je suis pas douée pour ça.". Anaya éjecta une poussière imaginaire sur son jean. "Dis-moi... enfin je force pas hein... mais...St Mangouste? Azkaban?! Vraiment? Tu as l'air si... gentil.". La jeune fille avait du mal à trouver les bons mots: "Gentil... je veux dire... tu as l'air de quelqu'un, et j'en ai eu la preuve, de gentil, fiable, sur qui on peut s'appuyer ou... " *la poufsouffle sourit* "Dans les bras duquel on peut pleurer.". Elle avait retrouvé son tic et tortillait une mèche de cheveu: "Enfin je te vois pas en coloc avec un détraqueur...". Anaya frémit rien qu'à l'idée, elle espérait ne JAMAIS en rencontrer, leur emprise sur elle serait terrible: elle s'était demandée quel souvenir heureux elle aurait pût évoquer pour les contrer (en partant du principe qu'elle avait des pouvoirs, le niveau et tout le tintouin) et avait fait chou blanc à l'époque. "Je t'oblige pas à parler mais... je suis déjà touchée que tu te sois confié à moi. Et j'aimerais... j'aimerais savoir d'où te vient ton aversion pour les rongeurs pour commencer.".

Anaya jeta un œil à Hermine qui était restée sagement assise à distance raisonnable pour ne pas importuner le jeune homme. Sa maîtresse appréciait et lui sourit avant de reporter son attention sur Owen et ses (perturbants mais ô combien magnifiques) yeux vairons. "Veinarde celle qui peut les contempler à loisir..." songea t'elle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Owen Duncan Cooper le Lun 26 Mar - 8:16

Peu à peu Anaya se calmait. Heureusement que ce n'était pas une fille maquillée qu'il avait dans les bras. Il aurait eu du mal à faire partir le maquillage qui aurait orné son haut. La jeune fille eut du mal avec un de ses compliments. Elle finit néanmoins par se détacher de lui. Il était bon pour changer de Tshirt. Il ne voulait pas qu'on lui pose des questions sur l'état de celui ci.

Il lui sourit quand elle le remercia. Puis elle lui posa des questions sur son passé. Owen se referma intérieurement . Il lui en dit le moins possible sans paraitre pour un muffle.

Voyons comment dire... Gentil? Je ne sais pas. Avenant? Aucune idée. Toutnce que je sais c'est que depuis que j ai mes pouvoirs je me suis toujours débrouillé seul. Parents aimants mais absents. Pareil pour le reste de la famille. A un moment j'en ai eu marre d'être seul. Alors la rue est devenue ma deuxième maison. Puis de note en croche tu te retrouves à fréquenter ceux qui faut pas fréquenter à faire ce qui faut pas faire.

Owen se leva et se dirigea vers son armoire. Il en sortit un tshirt gris d'un groupe de punk oublié et se changea tout en répondant à Anaya.  Le dos d'Owen était parcouru de fines cicatrices blanches à peine visibles.

Quand tu passes ton temps dans les bas fond de Londres les rats tu t'en méfies comme de la peste. Et Bounty a failli être mangé par eux quand il était chaton. Bon c'est pas tout ça mais y a un cours qui nous attend.

Owen chercha son holster. Il le trouva dans sa malle et se l'attacha sur la cuisse. Il prit sa baguette sur son lit et se tourna vers Anaya.

Et si on s'occupait de ton nouveau maquillage? Je peux réparer ça si tu veux.
avatar
Owen Duncan Cooper

Messages : 362
Emploi : dormir, musique, filles, manger
Localisation : Poudlard (contraint et forcé)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Invité le Lun 26 Mar - 11:29

L'heure des confidences était visiblement passée et Anaya avait trop voulu en savoir d'un coup... elle s'en voulu et soupira intérieurement: les relations humaines c'était d'un compliqué!

La jeune pudique suivit des yeux Owen et réussi tout juste à se masquer les yeux avant que son camarade n'enlève son t-shirt pour en changer. Elle piqua évidemment un fard sous son 'bandeau' improvisé et son cœur qui battait un peu trop fort se serra à la mention du passif de Bounty. "Je... je... jsuis désolée pour... ton vécu tout... tout ça la solitude je... je connais bien et... et... je juge pas sur le passé des gens on ... on fait tous des erreurs et... et... si besoin je... je suis là pour... t'écouter. Et je... je maintiens que tu... tu as beau être un... un 'badboy' tu es... quelqu'un de.. de bien." Elle entendit qu'Owen fouillait dans ses affaires et elle leva un doigt pour jeter un œil et fût soulagée: pas de torse nu à l'horizon. Tout en reposant ses mains, elle ajouta: "Et je suis désolée pour Bounty, je comprends mieux ton... ton aversion. Je... je vais faire plus attention et... et Hermine aussi."

Cette dernière s'étirait, toujours dans son coin, et bailla à s'en décrocher la mâchoire.

Le garçon proposa de la... maquiller??? heu... ah non de lui enlever son hématome: Anaya ne l'avait pas encore vu mais il devait être très joli vu commet il lui tiraillait l'orbite et la joue. Elle sourit à Owen et se leva en lui répondant: "C'est gentil mais non merci, j'ai..." elle attrapa son sac en réfléchissant à comment exprimer au mieux ses sentiments et fît signe à Hermine de venir. Hermine trottina vers elle et grimpa le long de sa jambe puis se plaça à son endroit préféré, dans le décolleté de sa maîtresse, laissant juste dépasser sa petite tête. "Je ne sais pas trop comment dire ça, mais je veux le garder pour le moment. Je veux qu'il soit là demain matin au réveil pour pas oublier et... je veux vraiment changer.". La rouquine désigna son visage: "Disons que c'es un pense bête.".

Elle hésita puis s'approcha d'Owen pour coller un petit baiser sur sa joue, tout en devenant cramoisie devant son audace: "Merci pour ... pour tout Owen je... je pars devant j'ai... besoin d'être un peu... seule." Elle partit à reculons en faisant un signe de la main au poufsouffle, se cogna dans la porte, jura et quitta la pièce en maudissant sa timidité et son corps si maladroit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Owen Duncan Cooper le Mar 27 Mar - 8:36

Anaya ne voulait pas qu'il la soigne. Elle n'avait peut être pas confiance en ses capacités. Après tout elle ne le connaissait pas . Il rangea sa baguette et s'assit sur son lit. Il n'insista pas mais il n'aimait pas l'idée pour autant. Son nouveau maquillage allait soulever des questions. Trop de questions. Il devait donc attraper Dimitri. . . Fin attraper était un grand mot. Il faudrait qu'il est une discussion avec lui. Bien qu'il comprenait le fond du problème et sa réaction , il n'appréciait pas la forme. Il devait donc lui en toucher deux mots et surtout , il ne fallait pas que ça arrive aux oreilles de Chrissy... Et voilà, ça recommençait... Il se mettait de nouveau à cacher des choses. Mais avait il d'autre choix pour l'instant? Et un mensonge par omission était il un mensonge? Après tout ce qui se passait entre Dimitri et Anaya n'était pas son problème... Il savait bien qu'il se fourvoyait mais pour l'instant il ne pouvait rien faire d'autre. Il retournerait voir Anaya après le cours et la soignerait même si elle n'était pas d'accord.

Elle s'approcha ensuite pour l'embrasser sur la joue en le remerciant et disparut. Owen attendit 5 minutes avant de partir à son tour. Elle voulait être seule et il respectait cela.
avatar
Owen Duncan Cooper

Messages : 362
Emploi : dormir, musique, filles, manger
Localisation : Poudlard (contraint et forcé)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] Altercation entre blaireaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum