[CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Aller en bas

[CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Message par Invité le Sam 3 Fév - 18:26

Anaya et Jude débarquèrent à la porte du grand hall qui résonnait de rires et de conversations. Ils se trouvèrent un coin un peu au calme. Le trajet avait été étonnamment agréable pour Anaya, à croire que la présence de Jude apaisait ses douleurs.

Elle souhaita un "Bon appétit" à Jude mais ne mangea pas tout de suite: elle observa les choix de plats qu'il faisait. Elle se décida à piocher dans de la salade qui paraissait venir d'être récoltée au potager. "Mmmh excellente!". Anaya se régalait avec tous ces légumes frais, mais était un peu gênée d'être en tête avec un garçon... ça ne lui était pas arrivé depuis... heu... sans compter son alcoolique de paternel, des années. Elle repensa soudain à George Weasley, le seul homme qu'elle eût aimé et se dit qu'elle avait été bien sotte... Elle regarda Jude se régaler avec un sourire doux. "Parce que tu crois que celui-là il va t'aim..." "Toi, la ferme". La poufsouffle ne voulait pas gâcher ce moment ni trop y réfléchir: elle voulait juste profiter de Jude. Heu... enfin de la présence de Jude.

"Bon alors, tu te débrouille bien sur un balai? Tu comptes faire les sélections? J'espère que ce n'est pas juste pour suivre Lucas... il t'a tapé dans l’œil non?" le taquina t'elle.


Dernière édition par Anaya Septim le Mar 6 Mar - 11:31, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Message par Jude Harrison le Sam 10 Fév - 19:50

La Grande Salle avait beau être immense, comme son nom l'indiquait, elle était étonnement confortable et chaleureuse.
Anaya et lui s'étaient installés assez loin des autres élèves présent pour pouvoir converser au calme, mais suffisamment proches pour entendre le bourdonnement rassurant de leurs rires et leurs discussions.

La Poufsouffle lui souhaita un bon appétit, sans pour autant se servir.
Elle l'observait, semblant attendre quelque chose. Il haussa les épaules, répondit un "Bon appétit à toi aussi !" tonitruant, et se jeta sur les plats.
Il n'avait pas eu l'habitude de manger tous les jours à sa faim ces dernières années, et l'abondance et la variété des plats lui faisaient tourner la tête.
Il piocha parmi les différents mets, ne s'inquiétant pas de mélanger toutes sortes d'aliments dans son assiette : des champignons à la crème par-ci, des baked beans par-là, des œufs, de la tarte, du pudding, de la purée, une tasse de thé, deux verres de jus de citrouille...
Il avait l'impression que s'il ne prenait pas tout ce que son assiette pouvait contenir dans les 30 secondes, tous les plats allaient lui être retirés.

Il commença à s'empiffrer avant de se souvenir qu'il était en galante compagnie. Il releva la tête de son assiette, la bouche pleine, l'air coupable, mais Anaya souriait, le regard dans la vide, la tête ailleurs.
Elle avait tout de même commencé à manger, de la salade et des légumes.
Bien ! J'ai déjà dû lui forcer la main pour qu'elle avale un pauvre scone. Si elle croit qu'elle va s'en sortir aussi facilement !

Il reprit son repas, plus calmement cette fois.

Anaya revint parmi eux et lui demanda s'il comptait s'essayer au Quidditch, avant d'ajouter quelque chose qui le fit rougir jusqu'aux oreilles. Il manqua s'étouffer avec son morceau de pain.
Quand il reprit sa respiration, il répondit, la voix encore un peu éraillée : Non ! Euh... Non. Pourquoi tu me dis ça ? Tu as entendu... On t'a dit quelque chose ? Non, non. Je vois pas d'où tu sors ça.
Il replongea le nez dans son assiette, but un peu de jus pour faire soulager sa gorge malmenée, puis décida, pour changer de sujet, de répondre à la première question de la Poufsouffle.
Je ne pense pas passer les sélections. Je tiens à peine sur un balai, je ne vois pas comment je pourrais me concentrer sur le jeu alors que je serais focalisé sur le fait de ne pas m'écraser au sol.
avatar
Jude Harrison

Messages : 206
Emploi : Élève
Localisation : Au Bord du Lac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Message par Invité le Dim 11 Fév - 12:49

Anaya éclata de rire face à l'air médusé de Jude.

"Bah les vestiaires, la sueur, la douche... dans les séries ça finit toujours par... bref ça va Jude je plaisante, je plaisante!". "Bon en fait pas tant que ça!" mais elle était rassurée et continua de manger d'un bon appétit. Elle partit sur un autre sujet: elle voulait mieux connaître le géant aux yeux bleus.

"Tu me disais que tu avais eu pas mal d'amis dans ton ancienne école... vous faisiez quoi ensemble? Du sport? Je... j'avoue que ça a été assez solitaire pour moi alors je ne sais pas ce que font ou de quoi parlent les jeunes 'normaux' entre eux, et j'aimerais bien ne pas avoir trop l'air à côté de la plaque ici...". Elle replongea le nez dans sa salade pour éviter que Jude ne la voix (encore une fois) rougir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Message par Jude Harrison le Mar 13 Fév - 12:12

Mademoiselle Septim était partie d'un fou rire. Ce n'était pourtant pas un sujet sur lequel il avait envie de plaisanter.
Elle lui parla de son imagination débordante, des douches et des vestiaires.
Jude se souvînt de la réplique de Lucas à ce sujet, quelques dizaines de minutes plus tôt chez les Poufsouffles.
Il secoua la tête pour essayer de chasser ces pensées.

Il répondit, un peu trop sèchement, à sa voisine : J'ai pris une douche seul, la plus courte de ma vie, pour venir te chercher à la fin de ta retenue. Et les séries, c'est de la fiction, ça n'arrive jamais dans la vie.

Anaya changea de sujet, et il s'en voulu un peu d'avoir parlé si froidement. Ce sujet le mettait vraiment mal à l'aise.
Elle l'interrogea sur son passé, ses amis.
Il expliqua : Mon paternel n'aurait pas la médaille du père de l'année. J'ai toujours dû me débrouiller seul, et je préférais franchement quand il n'était pas là. Donc ça a été assez solitaire pour moi aussi. Jusqu'à ce que je commence le foot. J'ai rencontré des mecs supers là-bas. Ils ont fini par m'inviter chez eux. Entre les entraînements, les soirées chez les potes et les études, je m'arrangeais pour passer le moins de temps possible chez moi.
Contrairement à l'image que j'ai dû te donner tout à l'heure, je suis plutôt bon élève. J'aime les livres, j'aime étudier. Ça m'a rendu populaire auprès des parents de mes amis. J'aidais leurs enfants à réussir en classe et je leur rendais des petits services. Ça m'a permis d'avoir plusieurs maisons. Plusieurs foyers. N'importe où sauf chez moi... J'aurais préféré cent fois être seul qu'être chez mon père. Mais j'étais trop jeune pour me débrouiller complètement seul, alors j'ai trouvé une autre solution...

Il avait regardé son assiette en racontant son histoire, sans jeter un seul coup d’œil à Anaya.
Quand il termina, il releva la tête mais ses yeux se perdirent dans le vide, vers le mur d'en face.

Après quelques dizaines de secondes, il sortit de sa rêverie, se recomposa un visage avenant et regarda la Poufsouffle, qui avait le nez plongé vers sa salade.
Ne t'en fais pas. Je ne sais pas non plus ce que c'est d'être normal. Mes amis moldus avaient tous des familles unies et heureuses. Ils m'accueillaient chez eux, mais je ne faisais pas partie de leur familles pour autant. Ils ne m'ont néanmoins jamais fait ressentir la différence. Un gamin solitaire avec un père violent. Sans attaches. Ce sera pareil ici. On ne vient pas du monde magique, tous les deux. Dans le pire des cas, on sera à côté de la plaque à deux.
Il esquissa un sourire, mais il essayait de rassurer Anaya autant qu'il essayait de se rassurer lui-même.
avatar
Jude Harrison

Messages : 206
Emploi : Élève
Localisation : Au Bord du Lac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Message par Invité le Mer 14 Fév - 10:30

Oups, Judinou avait tiqué sur les douches... "Sujet à éviter noté!" mais comme à son habitude, il passa vite à autre chose.

Anaya fût touchée par son histoire, qui faisait étrangement écho à la sienne. Elle aurait voulu se lever et prendre Jude dans ses bras, le protéger du monde entier et de ce père aussi pourri que le sien visiblement... mais elle n'osa pas et se contenta de poser le bout de ses doigts sur ceux de Jude, tandis que celui-ci fixait le mur, visiblement en proie à des souvenirs désagréables... Ils se ressemblaient tout les deux. Il revint à la réalité. "Père violent?" Anaya retira ses doigts et s'en voulu d'avoir pu croire qu'elle pourrait comprendre Jude: son passé était visiblement bien plus lourd que le sien.

Elle sourit à la fin de sa phrase et réfléchis quelques secondes en tapotant des doigts sur la table et se lança, pesant ses mots: "Je... suis désolée de ce qui a pu t'arriver et je ne peux pas prétendre comprendre, mais... mon 'père' est un putain d 'alcoolique, ma mère est pour ainsi dire inexistante, donc grandir seule je... je connais. Il ... il aurait pas non plus la médaille de père de l'année et il est plus violence verbale, bon il a tenté de me frapper mais c'est une épave...". la poufsouffle avait repris sa fourchette et jouait avec son reste de salade: elle n'avait plus faim. Elle la reposa et regarda Jude, ce Jude si gentil malgré ce qu'il avait pu vivre: "Mes seules bouffées d'air frais c'était chez la famille éloignée, chez les Weasley, mais... j'étais jalouse de leur bonheur. Et ça c'est très très moche... je... je l'ai jamais dit à personne.". Elle avait prononcé la fin de sa phrase dans un souffle, comme une secret qu'on a trop longtemps gardé  et qui ne demandait qu'à sortir.

La jeune fille n'osait plus regarder son interlocuteur dans les yeux: elle avait trop honte. "Écoute je... je suis loin d'être parfaite et que tu me fasse confiance ainsi je... suis touchée mais je ne le mérite peut-être pas. Mais si..." elle releva la tête, le regardant entre ses mèches de cheveux. "Mais si... si tu as besoin je serais là pour toi Jude, tu peux te confier à moi je ne te jugerais pas. Tu pourras toujours compter sur moi.".

Elle se redressa complètement, bien droite sur sa chaise et dit d'une traite: "Je refuse que tu retournes chez toi aux vacances. Sinon que tu le veuilles ou non je viendrais. Pour moi mon père est mort et enterré. je ne veux plus jamais le voir. je n'ai plus de famille. Et je ne veux plus jamais qu'il t'arrive du mal." C'était sorti comme ça.

Anaya se radoucie et demanda au propriétaire des 2 yeux bleus: "Tes amis... ils te manquent pas trop et..." elle déglutit et son regard décrocha pour errer partout sauf sur Jude "et ta petite amie doit te manquer aussi...?".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Message par Jude Harrison le Mar 20 Fév - 11:48

Anaya avait discrètement posé ses doigts sur les siens pendant qu'il répondait à sa question, et lui racontait son enfance, l'absence de son père et la présence de ses amis. C'était un geste discret, du bout des doigts, presque un effleurement.
Mais elle les retira brutalement, comme si elle s'était brûlée, à l'évocation de son père violent et de son manque d'attaches.
Est-ce qu'elle avait peur qu'il l'utilise ? Ou la mettait-il mal à l'aise ?
Non. C'était à cause de la violence. Peu de personnes supportaient d'entendre ce genre de choses. Chez les moldus, dès qu'il en parlait, la plupart des gens commençaient à être nerveux. Puis se mettaient à l'éviter comme un pestiféré.

Il avait encore trop parlé. En avait trop dit sur lui-même. Ils ne se connaissaient pas depuis deux jours qu'il l'avait déjà effrayée.

Elle lui avait présenté les réconforts d'usage, en bafouillant. Ses interlocuteurs étaient généralement déstabilisés par ce genre de révélations. Mais il n'avait pas fait attention, c'était venu tout seul. Ce n'était ni une gloire, ni un secret.

Quand elle surenchérit avec l'histoire de son propre père, un mauvais père pour d'autres raisons, tout aussi condamnables, Jude serra les poings. Il était empli de ressentiment pour son géniteur, mais il était encore plus furieux envers les autres pères qui maltraitaient leurs enfants.

Quand elle évoqua les Weasley de sa famille et sa jalousie envers eux, le Gryffondor la regarda et parvînt à sourire à nouveau :
Les célèbres Weasley... Ma mère me parlait souvent d'eux quand j'étais petit. Avant qu'elle.. Il ne termina pas sa phrase, se racla la gorge et repris : Tu as de la chance de les connaître. C'est normal d'être jaloux de ce qu'on n'a pas. J'étais jaloux de mes amis moldus. J'aurais donné n'importe quoi pour échanger leur place en famille avec la mienne. C'est humain, et ça ne fait pas de nous de mauvaises personnes. Même si je suis envieux de leur bonheur, je ne ferais jamais rien qui les blesse. Ils sont là pour moi et moi pour eux, c'est tout ce qui compte. Et tu devrais voir les Weasley de cette façon : ils sont une touche de bonheur dans un tableau malheureux. Quand tu déprimes ou angoisses par rapport aux autres, pense aux bons moment en leur compagnie.

Ensuite, Anaya lui interdit de rentrer chez lui pendant les vacances sous peine de l'accompagner.
Ah ? Bon... Elle n'est peut-être pas tant effrayée que ça...
Il répondit : Ne t'inquiètes pas. Je ne compte pas retourner chez mon père. Jamais. Et de toute façon, j'ai mon oncle maintenant. Ça me ferait plaisir de te le présenter, d'ailleurs, puisque tu ne retournes pas chez toi non plus.

Le Gryffondor fut surpris par la deuxième partie de la question suivante. Anaya évitait à nouveau son regard.
Mes amis me manquent énormément. Je ne pensais pas que ce serait à ce point. Mais ça ne fait quelques jours, j'imagine que je vais m'habituer. C'est aussi pour ça que mon oncle m'a confié Isis. Pour que la transition soit plus douce. Tu la verras demain en cours de Soins aux Créatures Magiques. Elle est adorable.
Il répondit à la deuxième question de la Poufosuffle le plus naturellement du monde, sans vraiment comprendre la gêne de celle-ci.
Quelle petite amie ? Je ne t'en ai jamais parlé, je crois. Je n'ai jamais rien vécu de très sérieux de ce côté là. Apparemment, ne pas avoir de domicile fixe et broyer du noir assez souvent n'est pas très attirant. Pas assez pour rester très longtemps en tout cas.
Il eut un petit rire bref et sans joie, puis demanda à Anaya à son tour :
Et toi ? Quelqu'un qui te manque, par chez toi ?
avatar
Jude Harrison

Messages : 206
Emploi : Élève
Localisation : Au Bord du Lac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Message par Invité le Mar 20 Fév - 21:50

Le cœur d'Anaya se remit à battre normalement... enfin presque "Je n'ai jamais rien vécu de très sérieux de ce côté là." donc il y avait eu un... une...  "on s'en fou de ça!" Jude s'était encore une fois rabaissé et ça, ça ne lui plaisait pas du tout. MAIS ALORS DU TOUT! Elle tapa du poing sur la table, faisant trembler ses couverts: "Je... je T'INTERDITS de te moquer de toi même! Tu es courageux, gentil et et... moi je te trouve très att... très atti... attentif.". "C'est nuuuuul!".

Elle n'avait pas réussi à prononcer 'attirant'. La poufsouffle baissa la tête derrière un rideau de cheveux. "Quel caractère de m****..." mais ça avait été plus fort qu'elle: "Jude tu es un des garçons le plus gentil... non une des personnes les plus gentilles que j'ai jamais rencontrée alors... alors..." elle releva la tête et planta son regard farouche dans celui du Gryffondor: "Alors, j'aimerais que toi et moi on fasse un pacte".

Elle posa son coude sur la table et se pencha en avant. La rouquine dégagea son petit doigt tendu et replia les autres: "La promesse du petit doigt. Donne moi le tiens et croise le sur le mien.". "Mais qu'est ce que tu fo.." "TOI TA GUEULE!". Elle frissonna doucement quand Jude s'exécuta et que son petit doigt enserra le sien. "Je veux qu'on se promette d'essayer d'être plus bienveillant avec nous même. On ne se cache pas quand un truc chez nous nous plaît pas, mais on apprend à ne plus se rabaisser. On va s'entraider. Je te le promet. A toi.". Il y eût un flottement et Anaya se dit qu'elle avait provoqué sa perte, et se vît faire sa valise et fuir une nouvelle fois. Mais Jude sourit de son si doux sourire et promis à son tour.

La jeune fille se rassit. Elle loucha sur le plateau de desserts à proximité, hésita, céda, et opta pour une part de fondant au chocolat dont elle pris une bouchée avec un soupir d'aise; avant de reprendre après un seconde de réflexion: "Non personne ne me manque je te l'ai dit: plus de famille." elle décida de ne pas remettre le couvert avec sa mère, visiblement c'était un autre sujet à éviter. "Va me falloir un cahier avec les sujets à éviter si ça continue, avec ma mémoire de poisson rouge...". Anaya repris: "et j'ai déjà dût te le dire mais j'ai aucun ami. Enfin..." elle lui sourit: "J'AVAIS pas d'amis.".

La rayée jaune et noir repensa à la proposition spontanée de Jude: "Woahou je suis touchée je... heu... " elle tripota une de ses mèches. "J'accepte l'invitation avec plaisir, je serais ravie de rencontrer ton oncle, ça à l'air d'un adulte bien. En parlant d'adultes bien... tu as raison pour les Weasley. Ils n'ont jamais fait de différence entre moi et les autres petits enfants ou enfants... et Charlie m'a un peu pris sous son aile, c'est grâce à lui que j'ai cet amour des animaux.".

Elle repris une bouchée de son gâteau et sourit, sans se rendre compte qu'elle avait du chocolat sur une dent: "J'ai hâte de rencontrer Isis, j'espère qu'elle s'entendra bien avec Hermine. D'ailleurs Isis... c'est ma 3e déesse préférée! J'adore l'Egypte antique! Tu sais qu'elle a recousu son mari Osiris, lui a redonné vie et a tenu tête à Anubis, le Dieu de la Mort? Quelle nana!" elle lécha ses doigts avant de rougir en se rendant compte de ce qu'elle faisait et essuya ses mains sur sa serviette puis pris un coup d'eau pour se donner une contenance. "D'ailleurs à part le foot et les études Msieur Harrison, qu'est ce qui vous intéresse dans la vie?".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Message par Jude Harrison le Mar 27 Fév - 10:55

Anaya avait essayé de le rassurer à nouveau. C'était étrange comme elle se mettait parfois à bafouiller, à trébucher sur certains mots. Mais il ne lui fit pas de remarque sur le sujet; il ne tenait pas à la mettre mal à l'aise.

Elle proposa un pacte et ils se jurèrent de s'entraider, d'être sincères envers l'un envers l'autre et de se faire davantage confiance.
Ils le scellèrent avec leur petit doigt, ce qui fit sourire Jude; ça lui rappelait vaguement un souvenir d'enfance.

Alors que la Poufsouffle semblait perdue dans l'extase provoquée par un gâteau au chocolat, elle finit par lui rappeler qu'elle n'avait plus de famille, personne qui l'attendait.
Ce n'est pas ce qu'il avait voulu dire : il lui avait posé la même question qu'elle, à propos d'un éventuel petit-ami.
Il ne savait pas si c'était sa façon de répondre par la négative, ou si elle préférait lui cacher son existence. Il n'insista pas.

Il fut sincèrement heureux - et soulagé -  quand elle insinua qu'ils étaient amis et qu'elle accepta de l'accompagner rencontrer son oncle.

Il rit franchement à l'anecdote sur Osiris et Isis.
Aussi amoureux que l'on sera, ma femme et moi, j'espère qu'elle n'aura jamais à me recoudre entièrement !

Anaya rougit à nouveau sans raison, mais il commençait à s'y habituer.
Elle lui demanda ce qu'il aimait dans la vie.
Oh euh... Vaste question. Ma vie a été assez monotone jusqu'à l'arrivée de mon oncle. École-foot-tâches ménagères-dodo. Je n'avais pas le temps de me poser plus de questions. Mais maintenant que Jebediah est revenu, et qu'il m'a enseigné toutes ces choses... J'ai... Je... Plein de possibilités s'ouvrent à moi. J'ai envie de m'améliorer, de devenir un sorcier doué. De trouver ma voie dans le monde magique. Et... d'explorer le reste. Je ne suis jamais sorti de Grande-Bretagne. Poudlard a été mon voyage le plus lointain, t’imagines ? Je veux découvrir les autres pays, les autres magies, tous ces gens de tout horizons à connaître... Rien qu'à Poudlard, il y a déjà tellement de choses à voir ! Je suis sûr que la Forêt Interdite doit regorger de secrets ! Il paraît qu'il y a même des Acromentules là-bas ! Et pas les bébés du cours de Défense ! On devrait aller y faire un tour !

Il réalisa qu'il s'était un peu emporté et en avait trop dit. Il avait trop parlé de lui. Et une fois de plus, il avait spontanément invité Anaya à enfreindre les règles avec lui.
Il toussa, regarda à droite et à gauche si personne ne l'avait entendu, puis regarda la Poufsouffle et ajouta plus calmement :
Euh... Et toi ? Tu aimes quoi ? Quels sont tes projets ici ?
avatar
Jude Harrison

Messages : 206
Emploi : Élève
Localisation : Au Bord du Lac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Message par Invité le Mar 27 Fév - 13:36

Anaya manqua de dire "De toute façon je suis une quiche en couture!" mais se retint à temps et se frappa la tempe: "Mais quelle gourde! Tu te crois où là? Ils vécurent heureux et eurent plein de petits Horus??? Eh atterrit!".

Elle écouta Jude se projeter avec entrain et l'envia... mais elle continua à sourire (un peu bêtement) en l’entendant parler: Même sa voix était agréable... il se tût soudain après sa proposition de bêtises. "Il me prend pour une sainte-nitouche ou quoi?".Elle avait eu son long d'heures de colle chez les moldus. Ses projets? Elle?

"Heuuuuuuu..." elle gonfla ses joue et laissa échapper l'air d'un coup pour montrer sa perplexité: elle avait juste vu Poudlard comme un moyen de commencer une nouvelle vie, bien plus passionnante. Oui mais... laquelle? "Eh bien... Poudlard est une seconde chance. Mais... à part récupérer mes livres et mes trésors une fois que j'aurais la place de les stocker - en espérant que mon enfoiré de père n'a rien détruit...- et puis ma vie d'avant..." La rouquine balaya l'air de sa main "Rien d'intéressant: des livres, des bagarres, des balades, pas de sport comme tu vois: "*Elle releva sa manche pour montrer ses biceps inexistants et eût un petit rire* "J'adorais me promener et faire des brocantes, des bouquinistes, accompagné de mon fidèle MP3, forcée de faire des pauses à cause de ces maudits pieds mais... ça m'a appris à me poser et profiter de tout ce qu'on oublie de regarder: un oiseau, une branche d'arbre qui danse dans le vent..." elle eût un sourire un peu rêveur et se repris. "Bref être partout sauf chez moi et avec des gens. La seule exception, c'était le club de protection de l'environnement".

La poufsouffle rit franchement face au sourcil interrogateur de Jude: "ça consistait à ramasser les déchets dans les parcs, en bord de mer... sensibiliser les gens... les gens sont de vrais porcs irrespectueux.". Elle se renfrogna et s'enfonça dans sa chaise avant de bondir en avant tout sourire: "Eh tu as déjà vu la mer? Elle me manque trop! Je m’inventais des explorations lointaines sur des vaisseaux de bois grandioses dans des pays exotiques, avec mon ami imaginaire..." elle se calma et reposa ses bras qui mimaient ses paroles sur la table. "Si... heu j'ai pas beaucoup voyagé en fait pas du tout alors si... si t'étais ok moi ça me dirait... dirait bien de voyager... avec toi.". Elle avait prononcé les 2 derniers mots à voix basse et attrapa vivement son verre d'eau- manquant de l'envoyer valser- pour se donner une contenance et plongea le nez dedans. Elle s'étouffa à moitié avec son reste d'eau et reposa son verre une fois la quinte de toux calmée.  

Anaya ajouta en baissant la voix, mettant ses mains de chaque part de son visage et se penchant vers lui: "Et on pourrait commencer avec la forêt interdite, je te suivrais Jude.". Elle était on ne peut plus sérieuse. Elle le suivrait au bout du monde. Et la forêt d'à côté ben... c'était un bon début. "On fait ce qu'on peut avec ce qu'on a!".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Message par Jude Harrison le Lun 5 Mar - 21:30

Anaya avait semblé aussi désarçonnée que lui par sa propre question. Il n'était pas évident de parler de soi, et encore moins de l'avenir.
Elle lui parla de sa vie, simple, faite de livres et de nature, de découvertes et d'envie de protéger.
Il se retrouvait énormément dans ce qu'elle lui racontait, aussi lui fit-il son plus gentil sourire et l'écouta-t-il avec attention.

Elle sauta soudain en avant et lui demanda s'il avait déjà vu la mer. La rousse lui proposa de partir en voyage ensemble et de découvrir le monde, comme dans les romans d'aventure.
Il répondit : Seulement quand j'étais petit. On habitait pas très loin de la mer, et on y est allés deux ou trois fois avec mon père, ma mère et mon frère. Mais mes souvenirs sont plutôt flous. Quand on a déménagé plus loin dans les terres avec mon père, je ne l'ai plus jamais revue.
Il fronça les sourcils et regarda la table fixement, des pensées sombres envahissant encore son esprit.
Il les chassa en regardant à nouveau Anaya : C'est un deuxième pacte alors ! On va découvrir le monde ensemble ! Et notre premier voyage sera pour rendre visite à Jebediah ! Tu vas voir, il connaît des tas d'histoires, il a voyagé partout !

La Poufsouffle s'approcha de Jude et lui chuchota, avec des gestes de conspiratrice, qu'elle le suivrait dans la Forêt Interdite.
Il eut un petit sourire satisfait. Génial ! On attendra que l'occasion se présente, et qu'on soit un peu mieux préparés. Enfreindre un peu les régles, c'est amusant, mais il ne faut pas faire n'importe quoi non plus. On ne doit pas mettre nos vies en danger. Il avait repris un ton sérieux.

Ils discutèrent encore un peu de tout et de rien, détendus, repus, et heureux.
La fatigue commençait à tarauder Jude et il voyait qu'Anaya avait du mal à garder les yeux ouverts.
Cette journée de cours avait été mouvementée pour une première.
Il proposa à la Poufsouffle de la raccompagner jusqu'à l'entrée de sa maison. Elle accepta volontiers.

Ils s'y rendirent sans empressement, plaisantant paresseusement sur le chemin. Ils décidèrent de se retrouver le lendemain matin en cours.
Postés devant les tonneaux, ils se regardaient sans savoir comment prendre congé l'un de l'autre.
Le silence s'éternisa. Anaya tortillait ses cheveux, Jude hésitait à faire un geste vers elle.

Finalement, il décida que l'humour était la meilleure des approches. Il fit une courbette grandiloquente en annonçant : Bonne nuit, chère demoiselle Septim !, lui saisit brièvement les doigts pour effectuer un baise-main innocent, puis parti rapidement pour disparaître au détour d'un couloir.


Arrivé à la tour des Gryffondors, il se rendit directement aux dortoirs, posa son balai contre le mur , se déshabilla avec difficulté et s'effondra dans son lit, happé aussitôt par Morphée et ses bras confortables.
avatar
Jude Harrison

Messages : 206
Emploi : Élève
Localisation : Au Bord du Lac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Message par Invité le Mar 6 Mar - 11:30

Anaya quitta Jude fatiguée mais sur son petit nuage, son baise-main maladroit chatouillant sa peau là où ses lèvres l'avaient effleurée. Elle alla faire sa toilette en fredonnant doucement une chanson d'un Disney de son enfance.


Puis elle alla se glisser sous ses draps et soupira d'aise: cette journée avait été riche en émotions et la soirée avait été délicieuse. La poufsouflle s'endormit aussitôt.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [CLOS] 1er dîner aux chandelles ... du plafond. [PV Anaya-Jude]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum