Présentation de Miss Parker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation de Miss Parker

Message par Miss Parker le Mar 28 Juin - 21:13

Nom : Parker

Prénom : Maybel Joy

Sexe : Femme

Age : 30 ans

Animal : Une chatte noire nommée Salem. Car oui, j'ai un sens de l'humour très particulier. Je l'ai adoptée alors qu'elle n'avait que 5 mois, tout petit bébé. Et depuis, elle passe son temps à dormir, à réclamer sa pitance et parfois, elle daigne me montrer des signes d'affection en me donnant des coups de tête.

Poste : Je suis la Directrice Adjointe de Poulard, la Directrice de la Maison Serpentard et Professeur de Sorts et Enchantements. Je suis une femme occupée.

Votre famille : Père : Léonard Parker, retraité du Ministère. Mère Kaitlin McCoy, retraitée du Ministère. Une petite sœur Nora Parker, cracmol, artiste peintre.

Votre description physique :

Je suis une femme de taille moyenne (175cm) pour une silhouette élancée (65) à la chevelure blonde dorée. Je tire un peu sur le roux parfois. La lumière peut jouer des tours. J'ai de grands yeux bleus que je trouve un peu globuleux, un visage ovale aux pommettes hautes et à la mâchoire volontaire. J'ai également un bouton du côté droit de mes lèvres que je cache avec du maquillage. J'ai des grains de beauté un peu partout, dont deux bien visibles sur mon cou.

J'aime le bruit que font mes talons dans les couloirs de Poudlard, un son d'autorité. Je préfère porter un jean, un beau chemisier et ma cape de sorcière lorsque je travaille. Sinon, je garde une belle collection de tailleur.
On m'a fait la remarque, plus d'une fois, que j'avais de l'assurance, une attitude déterminée dans ma manière de marcher. C'est quelque chose que je travaille au quotidien.

Je possède une baguette plutôt flexible, en bois de séquoia de 29 cm de long, faite à partir d'un nerf de cœur de Dragon.  


Votre description psychologique :


J'appartiens à la Maison Serpentard, ce qui veut dire que je possède tout ce qu'il faut pour défendre ce qui m'est cher. Intelligence, ambition, patience, détermination sont les qualités maîtresses qui nous caractérise. Mais je suis bien plus que cela. Je suis quelqu'un de généreux – oui bon d'accord, cela dépend de la personne. Je suis ouverte d'esprit et travailleuse, on disait bûcheuse lors de ma scolarité. J'ai l'ambition de mes capacités, certains diraient carriériste.
Je peux être la plus formidable des alliées comme la plus terrible des ennemies. J'ai la rancune tenace. J'ose dire que je suis romantique, mais autant vous le dire tout de suite : la galanterie est morte et les chevaliers avec. Désabusée ? On peut dire ça. Je suis une fleur bleue qu'on a piétiné un peu trop souvent.

Je sais néanmoins apprécier les petits plaisirs de la vie. Je suis gourmande, chacun ses vices. J'aime me blottir sous un plaid, devant un feu de cheminée, un bon bouquin en main.

J'ai le vertige et je n'ai jamais vaincu cette peur. J'ai le quidditch en horreur.


Votre histoire :

Je me souviens avec nostalgie de l'enthousiasme avec laquelle je m'apprêtais à vivre ma scolarité à Poudlard. Cette première année, pleine de découvertes, d'apprentissage. Que j'avais hâte ! Puis je fus répartie à Serpentard. Mes parents furent inquiets à ce sujet, au vue de la réputation sombre que possédait la maison. Mais je me souciais peu des autres, avide de savoirs que j'étais – et suis toujours. J'avais toujours le nez fourré dans un livre, à passer mon temps libre à la bibliothèque. Il y avait aussi cette gryffondor à la chevelure qu'on reconnaissait de loin. J'aimais bien étudier en sa présence. Au moins, on avançait dans notre travail.
Évidemment, être un rat de bibliothèque n'était pas bien vu, que ce soit de nos jours ou à l'époque. Je fus alors prise pour cible par des idiots sans cervelle. Des crétins de Gryffondor. Comme quoi, on disait des serpentards mais il fallait se méfier de tous. Bref, j'étais en train de vivre l'un des nombreux pires moments de ma vie scolaire lorsque soudain, je fus sauvée par l'arrivée d'un de mes camarades de classe. Un serpentard. Le petit vantard s'interposa entre mes bourreaux et moi. J'en profitais pour m'échapper de cette situation, sans demander mon reste. Ma vue était tellement brouillée par mes larmes que je n'avais même pas la moindre idée qu'avait la tête de mon sauveur.
Je me souviens de cet événement en particulier parce que ce fut la première fois que quelqu'un prit la peine de me défendre. Il faut dire qu'à l'époque, j'étais très peu sûre de moi. Je préférais longer les murs que de provoquer un conflit. Autant dire que je n'étais pas la fille la plus populaire. Et avec Pansy Parkinson dans les rangs, valait mieux faire profil bas.
Je préférerais consacrer mon énergie à mes études plutôt qu'au bruit de couloirs.
Pour l'anecdote, mon sauveur s'installa à côté de moi en classe le lendemain et il devint mon meilleur ami.
Je fus nommée Préfète de Serpentard en 4ème année. Ah la quatrième année... L'année du Bal. Ce fut cet événement qui réveilla la femme en moi. Avec l'aide de quelques copines, je parvins à éclore de ma chrysalide. Fini la face pleine de boutons, je trouvais enfin le sort adéquat à mon problème de peau. Mon meilleur ami m'avait invité au Bal. Je me devais de ne pas le décevoir et de lui faire honneur. Il était le favoris de tous. Le beau gosse de service qui réussissait en tout ? C'était lui. Et moi j'étais juste la fille étrange qui avait la chance par je ne sais quel miracle d'être son amie. Alors il fallait que je sois à la hauteur.
Et je le fus. Je n'oublierais jamais sa tête lorsque j'apparus dans le Hall. La soirée fut mémorable. J'y reçus mon premier baiser. Nous dansions sur un slow, ce qui pourrait se traduire par tourner en rond sur soi-même en évitant de marcher sur les pieds de son partenaire. Et puis soudain, il m'embrassa. J'étais tellement surprise et ce fut tellement rapide que je n'eus même pas le temps de réagir. Il m'a sourit. J'ai du avoir l'air idiote. Il a recommencé.
Encore et encore. Tout au long de nos quatre années passées ensemble.
Évidemment que j'étais amoureuse. Il était la personnification du chevalier servant sur son cheval blanc. Courtois, attentionné, comment ne pas succomber ? Alors comme toutes les autres, je l'ai aimé. Mais je n'arrivais pas à me convaincre que c'était vrai. Qu'il m'aimait lui aussi. Qu'il ne regardait que moi. Alors que j'entendais tout autour de moi tous ses ragots, ses rumeurs, ses messes-basses. Je savais que je ne devais pas y faire attention. Il me rassurait autant qu'il le pouvait mais chaque jour j'étais obligée de voir des filles se pendre à son cou. Je voyais ses amis ne plus vouloir se séparer de lui. Il était le soleil. Glorieux. Et moi, qui était-je ? Qui pouvais-je être dans son ombre ? Un trophée. Rien de plus. La plus intelligente des serpentards de son année, la plus douée en sortilèges – et maléfices.
L'avènement de Lord Voldemort, la prise de pouvoir de notre directeur de maison, l'arrivée des mangemorts comme sécurité et professeurs, tout cela était mal. Je détestais que Serpentard soit terni de la sorte, alors que tant de livres, tant d'histoires m'ont montrée à quel point ma maison était tout aussi noble et vertueuse que les autres. Par Merlin ! Merlin aurait eu honte de nous s'il avait pu être témoin de cette ère. Alors mon petit-ami et moi-même formèrent un groupe de résistance au sein même de Serpentard et le moment venu, nous primes part à la Bataille contre les Forces du Mal.
Ce fut effroyable, terrifiant. Nous avions à peine 17 ans, plus des enfants mais pas encore des adultes. Mais nous vécurent l'horreur de la guerre. La mort qui s'abattaient sans distinction, les cadavres qui jonchaient le sol. Et pourtant, cette nuit là, je ne me suis jamais sentie aussi proche et unie de lui.  Il était mon ombre. Il était mon bouclier, mon protecteur. Comme j'étais le sien. J'étais son bouclier, sa protectrice. Nous étions en symbiose.
Au petit matin, Harry Potter tua Lord Voldemort et nous délivra. Plus rien ne fut comme avant.
J'aperçus mon reflet dans un miroir brisé alors que nous cherchions nos camarades. Mon corps et mon visage étaient couverts de bleus et de coupures. Du sang tachait mes vêtements déchirés. Pourtant, je ne m'étais jamais sentie aussi vivante, aussi puissante qu'à cet instant précis alors que je plongeais mon regard dans les yeux de mon reflet.

Harry Potter et sa bande, avec l'Ordre du Phénix, s'attelèrent à purger le monde et le ministère des mangemorts. Poudlard se reconstruisait lentement, pansait ses blessures. Et puis nous pûmes  enfin finir notre scolarité. Mais durant cette dernière année, j'entendais encore et toujours ses voix. Celles qui tous les jours me harcelaient, me hantaient. « Elle n'est en vie que parce qu'il était là. » « Elle se terrait dans un coin, en pleurant pendant que Lui il se battait contre dix mangemorts. »
Et lui qui ne les voyait pas, qui ne les entendait pas. Toujours aussi lumineux. Toujours aussi haut. Toujours aussi indisponible entre toutes ses responsabilités.
Nous obtimmes nos diplômes. Là encore, j'avais droit à des « Si elle a réussi, c'est parce qu'il l'a aidé. »

J'en eus assez.

Alors qu'il m’entraînait derrière les gradins du terrain de Quidditch, je pris ma décision. Ferme et définitive.

Ce jour-là marqua la fin de mon adolescence. La fin d'une époque. Et aussi dur que cela avait été, aussi dure la souffrance endurée, c'était un acte nécessaire. Je me devais de le laisser partir.
La pluie cacha mes pleurs alors que mon cœur se déchirait et que je m'éloignais.

Il disparut de ma vie. Je lui laissais le temps de se remettre, mais je ne trouvais qu'absence et silence lorsqu'inquiète, je tentais de renouer contact. Ses parents me fermèrent la porte au nez. Je me résignais.

Après deux années d'apprentissage, je réussis à obtenir le poste de Professeur de Sorts et Enchantements. J'excellais dans mon travail. Je pensais avoir trouver ma place.
Jusqu'à ce qu'il revienne et bouleverse à nouveau ma vie.

_________________
avatar
Miss Parker
Admin

Messages : 30
Date d'inscription : 21/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-express.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum